Le temple du Sphinx

FR EN ES

Le temple du Sphinx


Ce que l'on appelle - improprement - "Temple du Sphinx" est en fait un temple consacré au Dieu Rê, le fameux Dieu Soleil des égyptiens. Si on lui a donné ce nom c'est qu'il a été construit juste devant les pattes du Sphinx, la logique voulait donc qu'il lui soit associé. Et pourtant, malgré cette proximité, ce n'est pas le cas.


Temple du Sphinx

Temple du Sphinx


Description

Ce temple a une curiosité, il est de taille et de forme similaire au temple bas du complexe funéraire de Khéphren, et il a été construit dans son alignement, comme deux temples jumeaux. Leurs factures semblables tendent à prouver qu'ils ont été construits par le même architecte, donc à peu près en même temps, mais cet état de fait n'est pas sûr.

Le temple du Sphinx a été construit avec des blocs de calcaire taillés dans la roche du plateau de Gizeh, dans les carrières locales. Ses murs étaient recouverts de blocs de granit rose venant des carrières lointaines d'Assouan, dans le Sud de l'Egypte, et les murs intérieurs l'étaient de pierres calcaires de Tourah, une carrière souterraine à l'Est du Caire qui a la caractéristique de fournir une pierre blanche à la granularité très fine. C'est elle qui a aussi été utilisée pour les revêtements des trois grandes pyramides de Gizeh. Les sols, eux, étaient parfois recouverts d'albâtre, une pierre également très blanche. A noter que certains murs intérieurs étaient recouverts d'albâtre, voire même de granit, pas uniquement de calcaire de Tourah.


Plan

Le plan du temple est relativement simple. Tout d'abord, il faut savoir qu'il est symétrique selon l'axe Est-Ouest. Il a deux entrées sur sa face Nord, à égale distance des angles du bâtiment donc (dû à la symétrie). Chaque entrée dessert le même type de couloirs et de chambre. Tout d'abord, le visiteur passe par un couloir Nord-Sud qui ouvre sur deux chambres pavées de granit, une à l'Ouest, l'autre au Nord. Le bout du couloir Ouest mène à un corridor bordé de colonnes qui jouxte la partie centrale du temple, la grande cour. Ce corridor mesure 21m de long sur 5 de large, les colonnes, elles, sont en granit.

Cette cour est très grande, elle mesure 46m de long sur 23 de large et elle est pavée de pierre de basalte. Elle a 14 passages, 2 sur les côtés Nord et Sud, et 5 sur les côtés Est et Ouest. Le long des murs on peut voir des cavités à intervalle régulier : C'est une encoche pour faire tenir des statues qui ont de nos jours disparues, hélas. La cour se rétrécit deux fois, formant une sorte de porche soutenu par six colonnes dans sa partie large, et deux dans la partie étroite. Tout au fond il y a une niche carrée, elle devait probablement accueillir une statue.

De l'autre côté de la cour, côté Sud, un couloir dessert deux chambres perpendiculaires pavées d'albâtre.


Usage du temple

Pour comprendre à quoi servait le temple du Sphinx, il suffisait de comprendre comment il était construit. Il avait, dans la cour intérieure, deux porches qui allait de plus en plus profondément à l'intérieur du temple, des porches parfaitement alignés sur le Soleil levant et couchant. Dans le panthéon égyptien le Soleil levant est associé au Dieu Khépri et le Soleil couchant au Dieu Atoum. En soulignant ainsi la course quotidienne du Soleil, ce temple n'avait pas d'autres usages que de vénérer le Dieu Soleil, et ceci d'autant plus que la cour devait, très probablement, contenir un autel en son centre, autel forcément dédié au Dieu Rê, le Soleil à son apogée.

C'est donc la structure interne du temple qui permet de déduire la fonction du temple, et pas sa situation géographique. Cette fonction est, de plus, corroboré par l'histoire qui nous apprend que Khéphren, le pharaon en exercice lors de la construction du temple, avait mis en avant le culte de Rê durant son règne.



Voir aussi :

Sphinx

Pyramides de Gizeh





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.