Contexte de la construction de la pyramide de Djéser

FR EN ES

Contexte de la construction de la pyramide de Djéser


La pyramide à degrés est attribuée au pharaon Djéser, le premier pharaon de la IIIe dynastie. Elle fut construite un peu avant le XXVIIe siècle avant JC par Imhotep, grand administrateur du roi et prêtre. C'est lui qui eut l'idée de transformer le mastaba royal traditionnel en succession de mastabas de taille de plus en plus réduite, formant un escalier vers les cieux.

Pyramide de Djéser

Pyramide de Djéser

Ce tombeau royal est en fait bien plus qu'une simple pyramide, fut-elle originale. Il s'agit en fait d'une petite partie d'un complexe funéraire de grande taille, très complet et doté de nombreux bâtiments ceints derrière une muraille imposante dont une partie a été reconstituée de nos jours.

En savoir plus sur la pyramide de Djéser.


Contexte historique

Commençons par un petit rappel historique, pour replacer la construction de la pyramide de Djéser dans son contexte.

Nous sommes vers -2600, en basse Egypte. -2600, c'est la IIIe dynastie, celle qui marque le développement de la civilisation égyptienne. Cette dernière se découpe en plusieurs grandes périodes, dont le haut empire, le moyen empire et la bas empire, séparé les uns des autres par des périodes intermédiaires. Le plus ancien, le haut empire, s'est construit sur les bases de l'unification des peuples de la haute et basse Egypte (le delta et la partie égyptienne du Nil pour la basse Egypte, la Nubie pour la haute Egypte, en actuel Soudan). Les pharaons des deux premières dynasties mirent en place une organisation royale fortement administrée et renforcèrent l'unité du territoire. A partir de la IIIe dynastie il y avait une telle stabilité, une telle prospérité, que le pharaon pouvait se permettre de construire des monuments funéraires de grandes tailles, très complets. Il disposait d'une main d'oeuvre abondante, formée et efficace et les techniques de construction avaient été mises au point précédemment, ce qui lui donnait toutes latitudes pour construire ce qu'il souhaitait. Ou plus, ce que son architecte en chef souhaitait.

Le tombeau de Djéser, premier pharaon de la IIIe dynastie, fut le premier à prendre la forme d'une pyramide. Auparavant les pharaons se faisaient ensevelir dans des mastabas, des tombeaux rectangulaires dont le sommet dépassait de la terre. Ils symbolisaient la colline primordiale, une représentation d'une terre apparue du milieu de l'océan et à partir duquel la terre s'est formée. C'est une vision simplifiée de la genèse dans la civilisation égyptienne.


Contexte géographique

Géographiquement la pyramide de Djéser est dans la nécropole de Saqqarah, qui est à une vingtaine de kilomètres au Sud du Caire, face à l'ancienne ville de Memphis. Elle est bordée par les nécropoles de Dahchour au Sud et Abousir au Nord. Il faut savoir que la rive Ouest du Nil, qui est du côté du Soleil couchant, était réservée aux sépultures tandis que l'autre rive était consacrée aux vivants, c'est donc à l'Est qu'il y avait les villes et à l'ouest les cimetières.

Plusieurs nécropoles étaient déjà exploitées durant les premières dynasties, mais les sépultures des pharaons étaient essentiellement à Abydos c'est bien à Saqqarah que se trouvaient le plus grand nombre de tombes royales, à l'époque. La plus ancienne tombe de cette nécropole date du second pharaon de la Iere dynastie, et la plupart des pharaons des deux premières dynasties sont enterrés ici. Djéser décida lui aussi d'y installer son monument funéraire. Par la suite les pharaons de la IVe dynastie préfèreront demeurer pour l'éternité à la nécropole de Gizeh, plus au Nord, mais plus tard les pharaons des Ve et VIe dynasties réutilisèrent Saqqarah, qui contient donc de nos jours le plus grand nombre de tombes royales sur une époque s'étalant sur tout l'ancien empire. Cette succession d'abandon-retour de nécropoles royales avait une portée symbolique tout autant que politique : En changeant de nécropole, un souverain marquait une rupture avec ses prédécesseurs alors qu'en s'installant près de la tombe du père, le fils marque au contraire une continuité dans la hiérarchie royale. Ainsi les usurpateurs du pouvoir, comme l'a peut-être été Kephren, ont toujours placé leurs tombes près de leurs prédécesseurs pour prouver leurs légitimités.


Le pharaon Djéser, ou Djeser

Djéser, en égyptien ancien, signifie "la personne Sainte", mais comme tout pharaon de l'ancien empire, il eut plusieurs noms. C'est une appellation assez étrange pour un homme considéré de son vivant comme un Dieu vivant. Il était appelé Netjerikhet, signifiant "le divin de corps", durant son règne, car Djéser n'est que la traduction grecque de son nom.

Il régna de -2691 à -2625, mais comme pour tous les pharaons anciens, ces dates ne sont pas certaines. Son règne est essentiellement axé sur un renforcement de l'administration basé sur un développement économique important, ce qui permit une stabilité et une prospérité de son peuple. Il faut noter quand même une période de plusieurs années durant lesquels la famine s'est abattue sur l'Egypte, mais en général la période fut quand même plutôt prospère. Djéser lança des conquêtes territoriales et acquis ainsi la péninsule du Sinaï, actuellement toujours en Egypte. Cette occupation fut stratégique : En récupérant les ressources minières de cette région montagneuse, les égyptiens purent développer l'industrie et ainsi améliorer leurs conditions de vie.

Il fit déplacer sa capitale de This à Memphis, où il séjourna de son vivant. Par conséquence il choisit de déplacer la nécropole royale d'Abydos, la principale nécropole royale des deux premières dynasties, à Saqqarah, face à Memphis, une nécropole qui était déjà occupée précédemment mais pas encore par un roi. Ce geste marqua le début de la prise d'importance de cette nécropole, qui deviendra plus tard la principale nécropole de l'ancien empire.


Contexte technologique

En parallèle les techniques de constructions s'améliorèrent.

Jusque-là les constructions étaient faites en briques séchées et en bois, deux matériaux que l'on peut obtenir facilement en basse Egypte. Si de nos jours il semble difficile d'y trouver du bois, il faut penser qu'au XXVIIe siècle avant JC le paysage était tout autre : La vallée du Nil était bordé de savanes et pas de déserts, et si le climat y était chaud et sec, il n'était pas aride comme de nos jours, le bois était donc un matériau courant à cette époque. Et bien sûr les briques séchées étaient facilement fabricables.

Mais à l'époque de Djéser on développa une technique de construction qui était certainement déjà connue mais dont on ignorait les techniques pour être employées correctement : la pierre de taille. Cette technique, qui demandait un grand nombre de personnes et des outils efficaces permit la construction de bâtiments bien plus solides que précédemment. Mais pour y arriver, il fallait non seulement une grande quantité de main d'oeuvre, ce qui put être obtenu par la stabilité économique de l'époque, mais aussi avoir les infrastructures pour les outils, ce qui signifie savoir travailler le métal en grande quantité, par exemple.

Développement et innovation, telles sont les deux phénomènes qui permirent de construire la pyramide de Djéser, la toute première de l'histoire égyptienne.


L'architecte

L'architecte de la pyramide à degrés est probablement l'égyptien ancien le plus connu au monde, si l'on excepte les pharaons eux-mêmes. Il s'agit d'Imhotep.

Imhotep vécut un peu avant 2600 avant JC, il était prêtre, architecte, médecin, et administrateur. Ces quatre fonctions étaient, on l'imagine, d'une grande importance et les trouver associées à un même homme donne une idée de son importance. Il était un proche du pharaon. En tant qu'architecte, c'est lui qui dirigea les travaux de sa sépulture, il est à l'origine de l'idée de la forme originale, alors que jusque-là, les pharaons étaient enterrés dans des mastabas. Il était également administrateur du palais, un poste à rapprocher de fonctionnaire de haut niveau, de nos jours.

En savoir plus sur la pyramide de Djéser.



Voir aussi :

Nécropole de Saqqarah

Liste des pyramides





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.