La pyramide de Mykérinos

FR EN ES

Pyramide de Mykérinos


La pyramide de Mykérinos est la troisième pyramide du plateau de Gizeh. Beaucoup plus petite que celles de Khéops et de Khéphren, elle marque la fin de l'ère des pyramides géantes. Si elle nous parait moins intéressante que les deux autres, elle aussi introduit un certain nombre d'éléments architecturaux innovants qui seront repris par ses enfants.


La pyramide de Mykérinos

La pyramide de Mykérinos


Contexte historique

Cette pyramide fut construite approximativement entre -2532 et -2515, sous le règne du pharaon Mykérinos. C'était un pharaon de la IVe dynastie. Nous sommes là en plein ancien empire.

Rappelons que l'antiquité égyptienne a une histoire en plusieurs phases, se déroulant à cheval sur plusieurs millénaires. A la fin du néolithique, 6000 ans avant JC, commença les périodes pré-dynastiques (-6000 à -3400), puis arriva la période protohistorique (-3400 à -2900). Ce n'est qu'à sa fin que l'on se mit à compter les dynasties, à partir d'une nouvelle période que l'on appela la période thinite (-3150 à -2650) La période thinite et protohistoire sont le plus souvent mêlées. La période thinite voit apparaître l'unification des hautes et basses Egypte et la mise en place d'une administration centralisée sur le pharaon. Comme alors, vers -2650, l'ancien empire.

L'ancien empire dura jusqu'en -2200, au moment où le pouvoir central, trop faible, se morcellera en une multitude de pouvoirs locaux faisant disparaître la notion unité territoriale. Ce sera la "1ere période intermédiaire". Il y eu ensuite le moyen Empire, une seconde période intermédiaire, puis le nouvel Empire, une 3e période intermédiaire, et l'on entre dans la basse époque, puis dans les époques de l'Antiquité telles qu'on les connaît : Période grecque, romaine, byzantine et arabe.

Les pyramides d'Egypte apparurent sur la base de mastabas de la période thinite. La première fut celle de Djéser, c'était une pyramide à degrés. Puis l'architecture évoluera vers les pyramides à faces lisses, mais pas sans mal : Au début de la IVe dynastie plusieurs essais furent tentés avant de parvenir à la première pyramide réussie, la pyramide rouge de Snéfrou.

Commença alors la période des pyramides géantes, qui se termina avec celle de Mykérinos, qui représente la fin de cette période, avec une pyramide beaucoup plus modeste que celle de son père Khéphren et son grand-père Khéops.

C'est donc dans ce contexte historique que fut construite la pyramide de Mykérinos.


Contexte géographique

La pyramide de Mykérinos fut construite dans la Nécropole de Gizeh, au Sud-Est de la pyramide de son père, elle-même construite au Sud-Est de celle de son propre père. Ce choix n'était pas anodin.

Le pharaon souhaitait probablement se placer dans la lignée familiale, mais nous en ignorons la raison. Pour Khéphren, nous savons qu'il y a eu une lutte interne pour le pouvoir, et que peut-être il n'était pas la personne la mieux destinée à gouverner, aussi voulut-il faire taire ses détracteurs en plaçant son complexe funéraire à côté de celui de son père. Mais pour Mykérinos, il ne semble pas qu'il y ait eu un tel problème qui se soit posé. Parfois les pharaons décidaient de s'installer près de leurs pères, des fois dans des nécropoles plus éloignées.

Il faut savoir que celle de Gizeh était proche de la capitale Memphis. Dans l'organisation spirituelle en Egypte ancienne, le Soleil revêt une importance capitale. Apporteur de vie sur Terre, il disparaît tous les soirs pour réapparaître tous les matins. Ce cycle était le point central de beaucoup de choses dans l'organisation du pays, à commencer par l'urbanisation du pays.

En effet, la région des égyptiens anciens est traversée par le Nil. Tout ce qui est à l'Est du Nil, au Soleil levant, est donc consacré au monde des vivants. C'est là qu'on trouve les villes. Ce qui est à l'Ouest du fleuve est consacré au monde des morts, car il est du côté du Soleil couchant : C'est là que se trouvent les nécropoles. Et si on regarde une carte, effectivement, les principales nécropoles d'Egypte sont sur la rive gauche du Nil.

Il faut aussi savoir qu'à l'époque de l'Ancien empire, la géographie de l'Egypte n'était pas la même que de nos jours. Si le climat était déjà très chaud, la végétation était beaucoup plus importante que ce que l'on connait. Le paysage était fait essentiellement de savanes et pas de déserts. Il faut avoir cette image en tête pour mieux comprendre comment ont été construites les pyramides.

Emplacement des pyramides de Gizeh

Emplacement des pyramides de Gizeh

En savoir plus sur l'emplacement du plateau de Gizeh.


Description générale

Vue aérienne de la pyramide de Mykérinos (cliquez pour agrandir)

Vue aérienne de la pyramide de Mykérinos (cliquez pour agrandir)

Mykérinos est aussi appelé Menkaourê. Le premier nom est grec, le second égyptien. Il était le fils de Khéphren et décida lui aussi de faire construire son tombeau près de celui de son père et de son grand-père.

Architecturalement parlant, le complexe funéraire de Mykérinos n'est pas différent de ceux de ces prédécesseurs. Il se compose lui aussi d'une pyramide centrale entourée par un haut mur, un temple haut, une chaussée, un temple bas et des pyramides annexes, avec le schéma classique d'un temple haut accolé à la pyramide, une chaussée en descendant jusqu'au temple bas qui servait non seulement de temple mais aussi de quai.

L'ensemble du complexe funéraire de Mykérinos se trouve au Sud-Ouest de celui de Khéphren.


Spécificités

La pyramide de Mykérinos possède plusieurs particularités. Tout d'abord, c'est la première d'une nouvelle série de pyramide, elle clos les pyramides géantes de ses prédécesseurs et annonce se que seront les futures pyramides des pharaons. Ensuite, elle contient de nombreux décors en façade de palais, un motif inédit dans une pyramide, toutes périodes confondues. Ces décors sont des rectangles géométriques dessinant des fausses portes imbriquées les unes dans les autres. C'était un motif assez courant, on le retrouve par exemple en tant que décor du mur d'enceinte du complexe funéraire de Khéops, construit 50 ans plus tôt.

Autre spécificité, la structure interne de la chambre funéraire, qui fera école pour les pyramides futures. C'est un modèle à base d'une chambre funéraire rectangulaire ayant un petit couloir desservant une chambre annexe contenant plusieurs magasins, eux même contenant les couronnes du pharaon et les vases canopes contenant les viscères du corps. Cette distribution avait déjà été mise en place chez Khéops, mais c'est Mykérinos qui fera le premier ce plan interne qui sera réutilisé par ses successeurs.

La chaussée est également particulière puisque contrairement aux deux autres du plateau de Gizeh, celle de Mykérinos ne fait pas rejoindre les deux temples. La chaussée ne démarre nulle part de nos jours, mais probablement d'un quai qui a disparu à l'époque, elle contourne le temple bas par la face Ouest avant de remonter jusqu'au temple haut.


La pyramide

Massif

La pyramide de Mykérinos mesure 63m de haut actuellement, mais à sa construction elle faisait 65m. Sa base est carrée de côté 105m et son inclinaison fait 51,20°, assez proche d'une pyramide parfaite.


Le massif de Mykérinos (cliquez pour agrandir)

Le massif de Mykérinos (cliquez pour agrandir)

Elle repose sur un sol non arasé, comme pour la pyramide de Khéphren. C'est à dire qu'au contraire de celle de Khéops, pour laquelle le sol avait été aplani avant de construire la pyramide, les pyramides de ses deux prédécesseurs ont été construites sur des protubérances existantes, pour gagner en nombre de blocs à tailler. Mais ceci implique qu'il fallait sculpter le sol pour accueillir les premières couches, pour être sûr que ces dernières soient parfaitement plates, un travail complexe mais nécessaire.

Le massif fut construit en blocs calcaires extraits des carrières du plateau de Gizeh, pour éviter le transport. Taillés à la bonne dimension, ils étaient amenés et placés en couches horizontales dont la platitude était proche de la perfection. Les blocs les plus gros étaient en bas de la pyramide, et plus on montait, plus ils étaient étroits..

Les égyptiens de l'époque ne se posaient pas de question sur la précision des blocs internes. L'appareillage était grossier, avec des interstices larges. Les blocs les plus proches des bords étaient finis avec un peu plus de soin, et les interstices étaient plus fins.


Le revêtement

Toutes la pyramide était recouverte d'une couche de calcaire fin et blanc d'une grande précision dans la finition, sauf sur la partie basse, sur les 20 mètres du bas, soit les 16 premières rangées, qui étaient en granit rose.

Le calcaire blanc venant de carrières souterraines de Tourah, une région incluse de nos jours dans l'agglomération du Caire, à l'Est de la ville. Ces carrières donnaient une pierre blanche d'une grande perfection, avec un grain très fin. La pierre était facilement taillable et donnait à la pyramide une blancheur impressionnante. Mais les premières rangées étaient en granit rose, qui venait des lointaines carrières d'Assouan, dans le Sud du pays. Plus difficiles à tailler, ces pierres devaient assurer la solidité du parement tout en lui donnant un joli aspect.

Il faut savoir que cette pyramide n'a jamais été finie, il y a plusieurs endroits, dans le complexe funéraire, qui le prouve. L'un d'eux est sur le revêtement en granit, puisque les pierres étaient posées grossies et elles étaient taillées précisément sur place. Or, sur les pierres granitiques, il y a une ligne verticale à partir de laquelle les pierres ne sont pas encore finies. Ca donne aussi une idée précise de la façon dont les égyptiens anciens travaillaient, puisqu'on voit que les pierres étaient finies sur place, après leurs poses.


L'entaille de la face Nord


Entaille de la pyramide de Mykérinos (cliquez pour agrandir)

Entaille de la pyramide de Mykérinos (cliquez pour agrandir)

La face Nord de la pyramide de Mykérinos présente une très grande entaille verticale, au centre de la face. Il s'agit d'une percée faite à l'époque arabe par le sultan mamelouk Osman Bey qui vécut au XIIe siècle. Il tentait de trouver l'entrée de la pyramide en se basant sur les connaissances acquises sur les deux autres pyramides de Gizeh. Malheureusement, non seulement il ne la trouva pas, mais en plus il ne trouva aucune galerie. Du coup, au XIXe siècle, l'explorateur R.W. Vyse décida de poursuivre la percée et la prolongea, espérant trouver lui aussi l'entrée, mais il arriva sur le plateau rocheux sans plus de succès. L'explorateur Caviglia, lui, fit sauter à l'explosif quelques blocs pour percer une galerie, mais ça ne donna rien non plus.


Galeries internes

L'entrée de la pyramide fut longtemps cachée, elle ne fut découverte qu'en 1837 par l'explorateur Vyse. Elle se trouve à quatre mètres de hauteur, vers le centre de la face Nord, près de la grande percée du XIIe siècle qui était, d'ailleurs, passée juste à côté. Elle s'ouvre sur un grand couloir descendant de 32m de long et menant à une chambre dont les murs sont recouverts de blocs de granit rose. La décoration est proche de celui des façades de palais de l'époque. Juste après la chambre il y a 3 herses en pierre qui bloquent le passage. Derrière, le couloir se poursuit jusqu'à une antichambre de 14m de long sur 3m80 de large et 4m80 de haut.

Galeries et structure interne de la pyramide de Mykérinos

Cette antichambre est à 6m sous la pyramide, dans le sol du plateau de Gizeh. Elle dispose d'une fosse rectangulaire, placée dans une niche, dans laquelle on a trouvé un sarcophage gravé du nom de Menkaourê, le nom égyptien de Mykérinos. Toutefois c'est un sarcophage tardif, il n'est pas de l'époque de la construction de la pyramide.

Au-dessus de l'accès à cette antichambre s'ouvre une autre galerie longue de 6m seulement, à l'horizontale, et qui part brusquement en diagonale. Mais elle est immédiatement arrêtée par un gros bloc de maçonnerie.

L'antichambre est aussi dotée d'une rampe décorée de granit qui mène à un autre couloir horizontal (en allant en face) ou à des escaliers descendant (en allant à gauche). En face, on se dirige vers à la chambre funéraire.

La chambre funéraire est recouverte de blocs de granit. Elle mesure 6m60 sur 2m60 pour 3m40 de hauteur et elle a un plafond à double pente qui fut abaissé et arrondi de façon à faire croire à une voûte. Le sarcophage de Mykérinos était en basalte, il était placé au centre de la chambre et était décoré de motifs en façade de palais. En 1838 il fut décidé qu'il serait extrait de la pyramide pour être exposée au Royaume-Uni. De nos jours, on aurait probablement pu le contempler au British Museum, si le bateau qui assurait le transport n'avait pas sombré dans le golf de Carthagène, quelque part au large de l'Espagne... Il y est toujours.

Si l'on prend les escaliers, au niveau de la rampe, on se retrouve à descendre 6 marches pour arriver dans une salle de taille plus modeste qui comprend 6 petites chambres de stockage. On pense que quatre d'entre elles, celles du fond, pouvaient recevoir les vases canopes qui contenaient les viscères du pharaon. Les deux autres auraient pu servir à stocker ses couronnes.


Le mur d'enceinte

Comme pour les autres pyramides du plateau de Gizeh celle de Mykérinos possède un haut mur d'enceinte qui protégeait la pyramide. Ce mur était interrompu par le temple, seul point de passage vers le bord du tombeau. Et comme l'unique passage dans le temple haut était la chaussée et le temple bas, il fallait donc passer par le quai du temple bas pour arriver aux pieds de la pyramide.

Hélas nous n'avons pas d'information précise sur la façon dont a été construit ce mur, ni comment il était.


Le temple haut

Le temple haut de Mykérinos a une particularité, il n'est pas monobloc comme les autres. Il semble l'être, mais il a une chapelle supplémentaire qui le relie à la pyramide, ce qui fait que l'on ne pouvait pas en faire le tour.

Le plan de ce temple est relativement simple, si on le compare aux plans des autres temples hauts. Ici, tout tourne autour d'une cour intérieure rectangulaire accessible à partir du point d'arrivée de la chaussée. La cour possédait, comme le temple haut de Khéops, de deux renfoncements, de plus en plus étroits, de part et d'autre de la cour. Le premier renfoncement était soutenu par quatre piliers, le second par deux. Il y avait un couloir sur le côté Nord, il desservait l'arrière du temple composé de diverses chambres permettant d'entreposer les objets de culte au pharaon défunt durant les années suivants sa mort, dans deux magasins. Il y avait aussi une chapelle pour effectuer ces rites, elle donnait sur une petite cour à ciel ouvert. La chapelle contenait une stèle funéraire qui servait au culte, ainsi qu'une magnifique statue en albâtre de Mykérinos. Sous le règne de Shepseskaf, le successeur de Mykérinos, une antichambre fut ajoutée à l'ensemble, probablement parce que l'existant était trop petit pour effectuer le culte.

Comme d'habitude le temple fut construit en pierres calcaires extraites des carrières de Gizeh, à proximité. Les murs furent recouverts de granit, pour la beauté et la solidité. Mais la partie ajoutée ultérieurement le fut en pierres de Tourah, ce calcaire fin destiné aux finitions, et en pisé, un mélange de terre et de végétaux.


La chaussée

La chaussée d'accès mesure 608m de long, c'était un terre-plein de pierre dallé. A la mort précoce de Mykérinos elle n'était pas terminée. C'est son fils qui ajouta des murs de 2m de haut en pierres calcaires, mais on ignore si il y avait un toit. C'est sans doute le cas car les autres chaussées en avait un, mais peut-être que le temps manquait pour faire ces travaux après la mort du pharaon.

Cette chaussée a une autre particularité, elle ne relie pas les deux temples ensembles. Si elle arrive bien au temple haut, elle se contente de contourner le temple bas sur sa façade Ouest pour se terminer un peu plus bas. C'est une curiosité.


Le temple bas

Le temple bas du complexe funéraire de Mykérinos est à la fois différent des deux autres temples bas mais il en est aussi très proche.

Il en est similaire car le plan est très proche de celui de la tombe de Khéphren, ainsi que dans les dimensions, mais il en est éloigné car il a dû être fait après la mort du pharaon, et donc relativement rapidement.

La mort de Mykérinos survint alors que le temple bas n'était pas encore terminé. Du coup c'est son fils Chepseskaf qui le termina, utilisant la brique crue et le pisé pour le terminer, histoire d'aller plus vite. Mais ces matériaux ne sont pas propres à traverser les siècles, aussi ne reste t-il du temple de nos jours que les fondations et une partie du soubassement, faite en pierre alors que le pharaon était encore vivant. Mais ces fondations suivaient l'ancien plan, qui prévoyait, comme pour le temple bas de Khéphren, un bâtiment à double entrées. A l'avant du temple il fit construire un petit bâtiment joint qui s'ouvre sur deux couloirs Nord et Sud desservant des pièces d'entreposage des offrandes. Le temple, lui, n'a jamais vu construire sa cour à double porche, on lui a préféré une simple cour carrée rapide à faire. Cette cour avait, tout le long des murs, des niches destinées à recevoir des petites statues. La partie arrière du temple est légèrement surélevée, il s'agit d'un ensemble de couloirs desservant des chambres d'entreposage du matériel de culte et d'offrandes. Ces salles ont un accès sur la chaussée via une porte côté Sud.

C'est dans ces salles qu'ont été retrouvées les cinq grands groupes de statues de Mykérinos en compagnie de la déesse Hathor et d'une représentation d'un nomme. On les appelle les triades. Les nommes représentés sont :

  • Nomme de Thèbes
  • Nomme d'Hermopolis Magna
  • Nomme de Cynopolis
  • Nomme d'Abydos

Le dernier est inconnu, car la statue est fragmentaire. Rappelons qu'un nomme était une région administrée par le pharaon. On a retrouvé également dans le temple bas une représentation de Mykérinos et de son épouse Khâmerernebty, ainsi que diverses petites autres statues, souvent fortement abîmées.


Les pyramides annexes


Pyramides annexes de Mykérinos (cliquez pour agrandir)

Pyramides annexes de Mykérinos (cliquez pour agrandir)

Le tombeau de Mykérinos a trois pyramides annexes le long de sa face Sud. Elles sont codifiées G3a, G3b et G3c (G pour Gizeh, 3 pour la 3e pyramide, la lettre identifiant la pyramide d'Est en Ouest). La première est une pyramide à face lisse alors que les deux autres sont à degrés. Toutes les trois disposent d'un petit temple, sur leur face Est, face au levant.

La première pyramide annexe mesurait 28m de haut pour une base carrée de 44m. C'était une pyramide à faces lisses dont le revêtement en pierres calcaires de Tourah n'existe plus. Son entrée est sur la face Nord, elle permet de découvrir une galerie descendant, puis partant horizontalement jusqu'à une chambre funéraire où un grand sarcophage en granit a été trouvé. Cette pyramide était accompagnée d'un petit complexe funéraire formée d'une cour et d'un temple orienté vers l'Est et contenant diverses pièces de stockage. Il semble que cette pyramide soit une reproduction à petite échelle du tombeau du pharaon. Vu qu'elle abrite un sarcophage et comme il y a un temple, on imagine qu'il s'agit d'une tombe.

Les deuxième et troisième pyramides sont similaires. Il s'agit de pyramides à quatre degrés, moins hautes que la première et chacun doté d'un petit temple étroit orienté vers le Nord. Leurs entrées sont sur la face Nord et mène à une galerie descendant directement à une chambre funéraire. La seconde pyramide a offert un sarcophage en granit non identifiable, mais contenant un squelette de jeune femme. Si on n'a aucune idée de l'identité de cette personne, une mention dans la chambre funéraire nous apprend que cette pyramide était prévue dès la conception du complexe, ce n'est pas un rajout.


Dégradations

Bien sûr, c'est le temps qui a le plus dégradé le complexe funéraire de Mykérinos. Peu à peu, les pierres se sont dégradées, les parties en bois sont tombées en poussière et ce sont l'ensemble des bâtiments qui finirent par tomber en ruine. Mais il ne faut pas sous-estimer l'action humaine, qui est finalement la plus grande force destructrice des vestiges de Gizeh.

En effet, si les pierres calcaires de Tourah, si blanches, ont disparu du parement de la pyramide de Mykérinos, c'est avant tout parce que les carriers de l'Antiquité, puis du Moyen-âge, se sont servis. En effet, pourquoi s'embêter à tailler le rocher quand des tonnes de pierres inutiles sont disponibles à volonté, certaines déjà parfaitement taillées et abrasées ?

Peu à peu les pierres du parement ont donc été réutilisées, et en parallèle ce fut le cas aussi des pierres des temples, des plaques de granit, etc. Le site se dégrada donc essentiellement à cette période.

De façon plus précise, l'être humain a détruit partiellement le complexe funéraire de Mykérinos de plusieurs façons :

  • Au XIIe siècle, le sultan Osman Bey fit éventrer la pyramide de Mykérinos pour en trouver l'entrée, sans succès
  • Au XIXe siècle l'explorateur Vyse prolongea la percée plus profondément, mais toujours sans succès.
  • Toujours au XIXe siècle l'explorateur Caviglia fit sauter une partie de la face Nord mais ne trouva toujours pas de galeries
  • Les savants de Bonaparte démontèrent partiellement la 3e pyramide annexe pour l'étudier (Heureusement ils n'eurent pas le temps de terminer)


Voir aussi :

Pyramides de Gizeh

Photos des pyramides





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.