La pyramide de Khéphren

FR EN ES

Pyramide de Khéphren


Semblant dominer le fameux plateau de Gizeh où se trouvent deux autres pyramides, celle de Khéphren est en fait légèrement plus petite que celle de son père Khéops, mais cette impression vient du fait qu'elle est construite sur un mamelon rocheux, le sommet est donc plus en altitude, mais la pyramide de Khéphren est belle et bien plus petite de 3m de celle de son père, Khéops.

La pyramide de Khéphren

La pyramide de Khéphren

Elle mesurait initialement 143m de haut pour une base carrée de 215m de côté, et elle est la pièce centrale d'un complexe funéraire assez comparable à celui de son père. On associe le Sphinx à Khéphren auquel il aurait prêté ses traits. Mais le Sphinx est bien un monument à part, proche du complexe de Khéphren mais qui en est distinct.


Contexte historique et géographique

La pyramide de Khéphren est la dernière des géantes. Dans l'ordre chronologique de construction des pyramides, il y a eu d'abord la pyramide de Djéser, la toute première pyramide de l'histoire égyptienne. Il s'agit d'un monument à 6 degrés, construit par étape. Djéser était le premier pharaon de la IIIe dynastie, une dynastie qui a vu éclore le principe des pyramides en tant que monument funéraire des pharaons.

Les successeurs de Djéser construisirent chacun leur pyramide, mais peu y parvinrent complètement. Certaines n'ont jamais été menées à leurs termes, d'autres furent construites, mais s'effondrèrent par la suite. Puis, il y eu une période que l'on nomme les pyramides provinciales, des pyramides éparpillées dans diverses zones de la vallée du Nil, assez loin de la capitale Memphis. C'étaient des pyramides de taille modeste, culminant entre 15 et 25m, mais c'était surtout des brouillons pour la suite.

Les premiers pharaons de la IVe dynastie tentèrent à plusieurs reprises de faire des pyramides parfaites, à faces lisses. Il fallut plusieurs essais au pharaon Snéfrou, père de Khéops, pour y parvenir : La pyramide rhomboïdale en est l'exemple, sa pente dû être revue à la baisse au fil de la construction. La pyramide rouge de Snéfrou fut la première parfaite. Les techniques acquises durant cette époque servirent à l'étape suivante : L'âge des pyramides géantes.

Les pyramides géantes sont peu nombreuses, celle de Khéphren est la dernière. Il s'agit de pyramides de grande taille comme leurs noms l'indiquent, elles font plus de 100m de haut. Avant Khéphren, il y avait celle de Khéops, son père. Entre les deux il y eu un autre pharaon, également fils de Khéops, mais bien moins connu : Djedefrê. Ce dernier a lui aussi lancé la construction de son tombeau durant son règne, mais il fut hélas bref et sa pyramide ne fut jamais terminée.

En savoir plus sur l'ordre des pyramides d'Egypte.


Géographiquement, la pyramide de Khéphren se trouve au Sud-Ouest de celle de Khéops, à quelques centaines de mètres à peine. Elle est sur le plateau de Gizeh, un plateau calcaire au sud-Est du Caire de nos jours quasiment entouré par l'agglomération cairote.

Emplacement des pyramides de Gizeh

Emplacement des pyramides de Gizeh

En savoir plus sur l'emplacement du plateau de Gizeh.


Qui était Khéphren ?

Khéphren était le 3e pharaon de la IVe dynastie, celle qui fit construire les 3 grandes pyramides de Gizeh. Fils de Khéops, il régna entre -2518 à -2492. Ces dates sont approximatives bien sûr, les spécialistes ne sont pas forcément d'accord entre eux.

Il ne filtre que peu d'informations sur le règne de ce lointain pharaon. Il semble toutefois que son règne fut bon, et que le roi ait été apprécié, mais cet état de fait n'est que le résultat de déduction par rapport aux différentes découvertes archéologiques faites sur cette période. C'est donc assez peu fiable, ça donne plutôt une tendance positive à la vie durant cette période.

En savoir plus sur la biographie de Khéphren.


Généralités

Le complexe funéraire de Khéphren est similaire à celui de Khéops et Mykérinos. Il se compose d'une pyramide (en rouge), l'élément principal, d'une enceinte (en gris), un temple haut qui se trouve près de la pyramide (en bleu), un temple bas, à plusieurs centaines de mètres de là (en violet), et une chaussée qui relie les deux temples (en jaune). Le complexe possède en plus une pyramide annexe (en vert) et il y a un lien important entre ce complexe funéraire et celui du Sphinx, qui lui aussi possède un temple quasiment accolé au temple bas de Khéphren et en plus de même dimension. De plus la partie haute du complexe était protégée par deux enceintes concentriques, une proche de la pyramide, l'autre englobant la pyramide annexe.

Complexe funéraire de Khéphren

Complexe funéraire de Khéphren

Complexe funéraire de Khéphren

Complexe funéraire de Khéphren

Le temple haut n'est pas collé à la pyramide, il y a un espace entre les deux. Le temple bas est en très bon état de conservation, pour un bâtiment aussi vieux. Il faut noter que ce complexe n'a qu'une seule pyramide dont l'utilité n'a pas encore été trouvé. Il semble qu'elle n'ai eu qu'un rôle cultuel, mais il est aussi possible que se soit la tombe d'une des reine de Khéphren.

Enfin la pyramide de Khéphren dispose de 5 fosses à barques solaires, disposées comme sur celle de Khéops. Malheureusement et contrairement à celle de son père, aucune barque n'a été trouvé à l'intérieur.


Différences avec le complexe de Khéops

Comme on peut s'y attendre, le complexe funéraire de Khéphren présente des différences avec celui de son père Khéops. Tout d'abord, le revêtement extérieur n'était pas tout à fait le même puisque comme pour celle de Mykérinos, celle de Khéphren avait sur les premières rangées près du sol un revêtement en granit et pas en calcaire de Tourah. Ce calcaire existait, mais à partir d'une certaine hauteur.

Autre différence, la pyramide de Khéops fut construite sur un sol parfaitement arasé, plat. Celle de Khéphren est parti d'une petite colline qui s'est retrouvée enterré sous le massif, permettant de gagner une grande quantité de blocs. Le problème qui s'est toutefois posé est celui du sol de la pyramide, qui n'était pas plat, du coup. Les égyptiens de l'époque durent tailler la colline en terrasse, puis tailler des blocs de pierre correspondant aux largeurs des terrasses. C'est ainsi qu'ils purent atteindre, au bout d'un certain nombre de niveaux, une surface parfaitement plate.

Puis, on peut évoquer la présence d'une seule pyramide annexe, une pyramide de culte, alors que celle de Khéops a bien une pyramide de culte, mais surtout elle a 3 pyramides annexes pour deux épouses et la mère de Khéops, bien que ces attributions ne soient pas définitives.


Détail des bâtiments

La pyramide

La pyramide de Khéphren mesurait initialement 143,87, mais elle ne fait aujourd'hui que 136m car elle a perdu son pyramidion, la petite pyramide du sommet. Elle est à base carrée de 215,16m, avec une erreur de 8cm seulement, soit 0,04%. On dira ce qu'on voudra, mais parvenir à construire une pyramide de plus de 200m de côté avec une erreur si petite, c'est un vrai exploit si on considère le peu de moyens techniques qu'avaient les constructeurs à l'époque. Son inclinaison est de 53°, soit 2° de plus que celle de Khéops. La pyramide est alignée sur les 4 points cardinaux avec un écart minime à la base, et encore moindre au sommet car il y a une très légère torsion des faces, totalement invisible à l'oeil nu.


Le massif

La pyramide est faite en gros blocs de calcaires qui ont été extraites sur place, sur le plateau de Gizeh. Les blocs étaient extraits du sol, puis taillés grossièrement à la bonne dimension par des artisans-tailleurs avant d'être posé sur de grands traineaux en bois. Ces traineaux étaient traînés sur le sol ou sur des rondins de bois jusqu'au système d'élévation qui pouvait varier d'une pyramide à l'autre. Le mécanisme employé sur la pyramide de Khéphren nous est inconnu, mais c'était très probablement une simple rampe. Les traineaux étaient tirés par des ouvriers non spécialisés, c'étaient en fait des paysans locaux qui n'avaient rien de spécial à faire pendant la mauvaise saison et qui étaient embauchés sur le chantier de construction.

Les blocs qui forment le massif de la pyramide de Khéphren sont grossiers, seules leurs hauteurs est d'une grande précision, ceci pour assurer que de couches en couches, la pyramide reste bien horizontale. Mais entre les blocs, les jointures sont larges, et il n'y a pas de mortier comme c'était le cas sur la pyramide de Khéops. Les blocs qui étaient proches des faces étaient taillés avec plus de soin, et leurs appareillages étaient de meilleure qualité.

Enfin le revêtement recouvrait l'intégralité de la pyramide autrefois, il est en pierres calcaires de Tourah, une carrière souterraine à l'Est du Caire. Les premières rangées, les plus basses, étaient en granit rose venant d'une carrière d'Assouan, dans le Sud de l'Egypte. Les pierres granitiques devaient être transportées jusqu'au chantier par bateaux. Certaines ont une taille gigantesque, c'est de loin la pyramide qui a utilisé les plus grosses pierres de toutes l'histoire antique égyptienne.


Les galeries

L'intérieur de la pyramide de Khéphren propose en ensemble de galeries simples, assez proche de ce qui existe sur celle de Khéops.

Galeries et structure interne de la pyramide de Khéphren

Elle possède 3 entrées : La principale est sur la face Nord, à 12m90 de haut et 12m45 de l'axe de symétrie, vers l'Est. C'est une entrée normale, sans spécificité particulière. La seconde entrée était cachée sous le pavage de la cour, dans l'axe de la première entrée. Enfin la troisième entrée est plus haute que l'entrée principale, il s'agit d'un boyau qui fut creusé par des voleurs.

De l'entrée principale descend une galerie selon une pente de 26° à peu près, taillée dans le massif. Ses parois sont faites de lourds blocs de granit richement décorés. Trente-sept mètres plus loin une herse bloquait le passage. C'était un élément défensif important, une lourde herse qui s'ancrait profondément dans le sol. Avec ses 1m83 sur 37cm d'épaisseur, elle était dotée de moulures aux motifs répétitifs. Dernière la herse s'ouvre un couloir horizontal d'un mètre 78 de haut et 11m de long menant à une intersection de couloirs. Si la galerie se poursuit tout droit, il est aussi possible à cet endroit de prendre deux autres galeries partant vers le bas. La première est bouchée quasiment immédiatement, un peu comme si les travaux avaient été arrêtés volontairement pour faire la seconde, qui s'enfonce en revenant en arrière, plus profondément dans le sol.

Si l'on reste dans la galerie principale on aboutit, au bout du couloir, dans la chambre funéraire. Il s'agit d'une pièce rectangulaire faite de mur en granit dont les parois sont soignées. Le plafond est fait d'énormes blocs de granit disposés en chevrons et à l'appareillage quasiment parfait. Le sol de la chambre est la roche naturelle, à l'exception de sa partie Ouest où il a été dallé. Le sarcophage de Khéphren est pris dans ces dalles. Il est fait d'une seule pièce de granit de très belle qualité.

Si l'on revient en arrière et que l'on prend la galerie inférieure, on constate que le couloir descend jusqu'à un point où elle devient horizontale, avant que l'on tombe sur une autre herse derrière laquelle la galerie se poursuit jusqu'à l'entrée se trouvant sous la cour extérieure. Lorsque la galerie est horizontale un boyau part vers l'Est et mène à la chambre inférieure. Cette dernière est une pièce rectangulaire assez longue au plafond en chevron. L'entrée était équipée d'une double porte en bois désormais disparue.


L'inscription

La chambre funéraire de Khéphren fut découverte en 1818 (le 2 mars, exactement) par un italien, Giovanni Belzoni. A cette époque l'archéologie n'était pas aussi attentionnée que de nos jours, aussi, par fierté d'avoir fait cette découverte, il inscrivit une mention dans la chambre, sur ses murs. De nos jours encore on peut y lire ceci :

Découverte par G. Belzoni

Inscription de Belzoni

Inscription de Belzoni


Le temple haut

Le temple haut du complexe funéraire de Khéphren est un lourd bâtiment en calcaire de 48m sur 111 orienté Est-Ouest. Il n'est pas directement accolé à la pyramide mais est très proche de son mur Est. Par contre, il jouxte le mur d'enceinte qui entourait autrefois la pyramide, on ne pouvait donc pas en faire le tour.

Les murs étaient hauts et massifs, ils étaient faits en pierres calcaires locales, mais parés de lourdes pierres en granit rose d'Assouan, intérieurement. Extérieurement les murs du temple étaient recouverts de pierres de Tourah, le même revêtement que la pyramide elle-même. Ce choix est sans doute un parti-pris d'uniformisation esthétique de l'ensemble funéraire du pharaon. Certaines de ces pierres servant de mur pèsent le record de 135 tonnes, elles sont les plus lourdes jamais déplacées par les égyptiens de l'ancien empire. Les murs inclinés étaient un style de construction habituel pour les temples de cette époque. Ici, les pierres de parement forment un angle de 81°50 par rapport au sol, ce qui donne un aspect trapu à l'édifice.

De nos jours ce temple est fortement dégradé mais pas complètement en ruine, les murs sont souvent encore debout, bien que fortement érodés.


Plan

Le plan du temple haut se rapproche, de loin, de celui du temple bas. Il se décrit par une succession de trois salles hypostyles (dont le plafond est soutenu par des colonnes) menant à une cour intérieure. Les trois salles hypostyles avaient respectivement 8, 4 et 2 piliers en granit. La cour intérieure, elle, était dotée de 12 statues de Khéphren, elles se trouvaient contre les murs de la cour, sauf au niveau des angles droits. La cour disposait aussi, en son centre, d'un autel et d'un petit canal creusé dans le parement du sol. Comme la cour était 5cm plus basse que le reste des salles et couloirs du temple, l'eau de pluie venait couler dans la cour et s'écouler par ce petit canal.

Toutes cette partie du temple, à l'Ouest, est relié d'une part à la chaussée montante du complexe funéraire, d'autre part aux appartements et salles de culte réservés aux prêtres. Ces appartements contenaient quelques magasins et une chambre sacrée. En pratique la paroi Ouest de la cour donne accès à 5 chambres au sol d'albâtre, de taille identique à l'exception de celle du milieu, légèrement plus grande. Au Sud de ces 5 chambres commence un couloir qui les contourne et s'ouvre sur 5 autres chambres, visiblement des pièces destinées à stocker les objets de culte. Derrière elles se trouve une chambre assez grande ayant, sur un mur, au centre, une niche contenant une stèle en forme de fausse porte.

Au total le temple possède 16 passages. Chacun est décoré sur son linteau et ses chambranles de hiéroglyphes, il s'agit du nom du roi et de ses titulatures, répétés plusieurs fois. Au point de vue décor, les couloirs étaient également décorés de dessins en bas-relief. Si de nos jours il ne reste que trois blocs décorés, c'était probablement tout le temple qui l'était.

Pour entrer dans le temple il n'y avait qu'un seul passage, par la chaussée. Il faut noter que ce modèle de temple haut sera repris par la plupart des pharaons suivants, et cela jusqu'à la VIe dynastie.


Le temple de la vallée

Le temple bas, dit aussi temple de la vallée, est bien mieux conservé que le temple haut. C'est en fait le mieux conservé de tous les bâtiments de l'ancien empire, et il permet à lui seul de se faire une idée de comment étaient ces temples à l'époque. Situé à l'autre bout de la chaussée montante, elle servait aussi de quai de débarquement pour la barque amenant le corps du pharaon à son complexe funéraire.

Il est placé contre un autre temple qui n'a, à priori, rien à voir avec celui-ci : Le temple du Sphinx.


Rôle

Le rôle de ce temple n'a jamais été clairement identifié, mais si l'on fait une analogie avec les temples bas des complexes funéraires de la même époque, on peut imaginer qu'il servait à effectuer l'embaumement du pharaon. Son corps embaumé était ensuite transporté au temple haut avant de rejoindre le sarcophage, dans la pyramide.


Architecture

Ce temple a une curiosité, ses murs sont en calcaire mais contrairement aux autres temples, ils ne sont pas faits de couches successives de pierres identiques, ils sont au contraire faits de pierres de tailles différentes assemblés à la manière d'un puzzle, une technique qui améliore la stabilité de l'édifice. Ces murs furent ensuite recouverts de granit rose venant des carrières d'Assouan, comme pour le temple haut et les galeries de la pyramide.


Plan

Le plan du temple est un simple carré à trois ouvertures, deux à l'Est, et une à l'Ouest. Cette dernière est reliée directement à la chaussée montante, alors que les deux autres donnent sur le quai où elles étaient flanquées chacune de deux énormes Sphinx de 8m de long sur 2 de large et mènent à deux vestibules. Ces vestibules sont reliés à une antichambre commune, longue de 20m, orienté Nord-Sud et recouverte de dalle d'albâtre. Dans le sol de cette salle se trouve en puits au fond duquel il a été retrouvé la magnifique statue de Khéphren en diorite qui est de nos jours exposée au musée du Caire.

L'antichambre s'ouvre sur une salle hypostyle de grande taille en forme de T et possédant deux passages à ses extrémités. L'extrémité Nord est l'entrée de la chaussée, l'extrémité Sud dessert trois salles longues et servant probablement de magasins.


La chaussée

La chaussée était un couloir long et étroit qui reliait le temple bas au temple haut. Passage couvert, ses murs étaient en pierres calcaires de 5m d'épaisseur sur 3m de hauteur et ils étaient recouverts de blocs de granit soigneusement taillés et appareillés.

La chaussée montante du complexe de Khéphren était longue de 494,60m exactement. Son plafond était percé d'ouvertures régulières pour laisser passer la lumière, mais du coup, la pluie pouvait aussi passer et pour éviter les inconvénients dus à l'eau, les architectes prévoyèrent un petit canal d'évacuation, au sol. La présence d'un tel canal prouve que la pluie était relativement fréquente à l'époque, dans cette région, on n'était pas sur le même climat qu'aujourd'hui, beaucoup plus aride.


Les fosses des barques solaires

Comme sur le complexe de son père Khéops, celui de Khéphren disposait de 5 fosses à barque, hélas trouvées vides. Il s'agit de larges trous longs et étroits qui devaient recevoir la barque ayant servi à amener le corps du pharaon jusqu'au temple bas. Cette barque était censée être démontée et mise dans l'une de ces fosses. Il pouvait très bien y en avoir plusieurs, d'où l'intérêt d'avoir plusieurs fosses. Si la pyramide de Khéops a révélé la présence, puis l'extraction, de deux barques en bon état, ici aucune barque n'y a été retrouvée, hélas, on a juste les fosses.

On ignore si elles ont été laissées vides ou si le temps à définitivement détruit les fragiles pièces de bois qui les constituaient.

Ces fosses étaient situées l'une derrière l'autre le long des murs du temple haut, à l'exception d'une, disposée à 90° et longeant le mur d'enceinte.


La pyramide annexe

La pyramide annexe de celle de Khéphren est de nos jours complètement détruite. Il n'en reste que la structure souterraine composée d'une simple descenderie sur la face Nord sous forme d'une galerie rectangulaire menant 10m plus bas à une salle rectangulaire dépourvue d'éléments particuliers si ce n'est le support en bois d'une statue disparue. Le support a été retrouvé en grand délabrement, bien sûr.

Cette pyramide, que l'on appelle de nos jours avec le code G2a (G de Gizeh, 2 de la 2e pyramide, a pour la numérotation des pyramides annexes, ici la première et seule), devait mesurer approximativement 20m de côté et avoir une pente de 53°, la même pente que la pyramide principale. Elle se trouve exactement dans l'axe de la face Sud, à exactement 28,50m de la première rangée de pierres.

Il semble que cette pyramide annexe ait été une pyramide de culte, pas la tombe d'une reine.


Les enceintes

Le complexe funéraire de Khéphren était protégé par deux enceintes concentriques. La première était à 10m50 du bas de la pyramide, la seconde à 69m50. La zone délimitée entre les deux était vierge de tout bâtiment, à l'exception de la pyramide de culte, la fameuse pyramide annexe 2Ga.

Le temple haut traversait les deux enceintes, l'une proche de la chaussée, l'autre proche de la pyramide. Pour se rendre à la pyramide, on n'avait donc pas d'autres choix que de traverser le temple haut, et donc la chaussée, et donc le temple bas. Finalement, l'entrée de la pyramide est réellement l'une des deux entrées du temple bas, sur le quai.


Construction

On a assez peu d'informations sur la construction de la pyramide de Khéphren, celle de Khéops est plus documentée de nos jours. Vu qu'elles sont similaires et construites à des dates proches, on peut imaginer que les techniques utilisées aient été les mêmes, à peu près.

Il y avait deux types d'ouvriers : Les artisans et les paysans. Les artisans étaient des ouvriers spécialisés, généralement dans la taille des pierres, la sculpture, le polissage, la prise de mesure. Les paysans étaient des ouvriers agricoles travaillant aux champs l'année et qui, durant les mois de l'année durant lesquels ils n'avaient pas de travail, étaient embauchés sur les chantiers de construction. Ils étaient essentiellement utilisés pour tracter les charges lourdes.

Les ouvriers étaient organisés en groupe de 20 personnes, réunis en phyles de 200 personnes, elles-mêmes réunis en groupe de 1000. On ignore combien de groupes de 1000 travaillaient sur la pyramide de Khéphren, mais celle de Khéops en utilisait 20, à titre de comparaison.

En savoir plus sur la construction des pyramides du plateau de Gizeh, et plus généralement sur la construction des pyramides d'Egypte


Le village de travailleurs

Village d'ouvriers

Village d'ouvriers

Pour pouvoir travailler sur le site, il fallait loger et nourrir les employés. C'était le rôle du village des travailleurs, aussi appelé "cité des ouvriers". Il s'agit d'une ville à 500m à l'Est de la pyramide, au Sud des quais du temple bas. Ce lieu était séparé du reste du chantier par un haut mur et abritait la population d'ouvriers avec tout ce qui était nécessaire à leurs vies sur place : Boulangerie, forgeron (ou plutôt, des artisans travaillant le cuivre), médecin, etc. Ce village a été découvert récemment et à fait l'objet d'études prouvant qu'il s'agissait d'ouvriers libres, bien nourris. Il semble que seuls les artisans étaient logés dans cette cité ouvrière. Les paysans, de passage sur le chantier, était plutôt logés dans des camps de toiles aux pieds de la pyramide.

Toutefois il est possible que ce lieu ait été construit ultérieurement à la construction de la pyramide de Khéops, peut-être l'a t-il était lors de la construction de celle de Khéphren.

En ce qui concerne la nourriture, il faut savoir que le plateau de Gizeh n'avait pas du tout le même aspect à l'époque, par rapport à nos jours. En -2650 la nature environnante était plutôt similaire à la savane. Des bergers gardaient des troupeaux qui venaient du delta du Nil, à plusieurs dizaines de kilomètres au Nord, sur des terres plus aptes à l'élevage. Ces troupeaux alimentaient le village et l'ensemble des personnes travaillant sur ce site. On ne peut pas en être sûr, mais il est probable que les conditions de vie sur le chantier soit meilleures que celles d'un paysan ordinaire travaillant ses champs près du Nil.

En savoir plus sur le village des travailleurs du plateau de Gizeh.



Voir aussi :

Pyramides de Gizeh

Photos des pyramides





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.