Les pyramides provinciales

FR EN ES

Les pyramides provinciales


Les pyramides provinciales sont typiques de la civilisation égyptienne antique. Il s'agit de pyramides de taille modeste, oscillants entre 10 et 17m de haut, n'ayant pas servi de tombeaux. Il s'agit probablement de pyramides de culte ou de simples monuments rappelant la présence du pharaon dans des contrées parfois lointaines du pouvoir central.


Quelques généralités sur ces pyramides

On les appelle pyramides provinciales car elles ont toutes été construites dans les provinces de l'Egypte antique. Par opposition, les pyramides servant de tombeaux ont toutes été construites dans des nécropoles ces nécropoles sont toujours près de la capitale du royaume égyptien. Historiquement elles se situent toutes dans la même période, entre la période de construction des toutes premières pyramides et les premières tentatives de pyramides à faces lisses. Si on ignore exactement qui les a fait construire, il est toutefois très probable que ce soit le pharaon Houni ou Snefrou, c'est à dire respectivement le dernier pharaon de la IIIe dynastie ou le premier de la IVe. Les spécialistes s'accordent à dire que la dernière pyramide provinciale, celle de Seïlah, a été construite sous le règne de Snéfrou.

On en compte huit, mais l'une d'elle a disparu, de nos jours :

  • La pyramide d'Elephantine
  • La pyramide d'Edfou
  • La pyramide d'Al-Koula
  • La pyramide de Nagada
  • La pyramide de Sinki
  • La pyramide de Zaouiet-el-Meitin
  • La pyramide de Seïlah
  • La pyramide d'Athribis

Rôle

La raison pour laquelle ces pyramides ont été construites nous est inconnue, ce qui n'est pas étonnant vu le peu de documentation dont on dispose pour le savoir. Toutefois il y a un faisceau d'indice qui tend à prouver qu'elle pourrait avoir un des deux rôles suivants, peut-être même les deux :

  • Il s'agirait de pyramides de culte : Le développement de la religion dans la civilisation égyptienne qui apparut dès le néolithique s'est étendu durant la IIIe dynastie. La forme de la pyramide, pointant vers le ciel, serait une sorte de symbole religieux en relation avec les futures pyramides-sépultures, pour accroître la diffusion de la nouvelle religieux basée sur la doctrine solaire.
  • Plus probablement, elles seraient des rappels de la puissance royale dans les provinces, afin que le peuple puisse en permanence se rappeler de la puissance du pharaon, y compris dans des lieux éloignés du pouvoir central.

Périodes de construction

Les pyramides provinciales ont été construites durant une période très précise de l'histoire des pyramides égyptiennes. Elles ont suivis la construction des pyramides à degrés, qui représentent la toute première période de l'ère des pyramides, et sera suivi par la période des tentatives de pyramides à faces lisses.

Elles ont toutes été construites dans une période courte, sous Houni (fin IIIe dynastie) ou sous Snéfrou (début IVe dynastie), on ne sait pas très bien. Mais ce qui est sûr, c'est qu'elles furent érigées très rapidement l'une après l'autre.

Elles furent suivies, voire construites, en même temps que furent tentés les premières pyramides à faces lisses.


Description

Il y a de nombreux points communs entre ces pyramides, preuve de leurs constructions quasi-simultanée. Elles sont toutes des pyramides à degrés, ce qui est normal puisque c'était, à cette époque, la seule possibilité qui avait été découverte pour construire une pyramide. Rappelons que les pyramides provinciales ont été construites à la fin de la IIIe dynastie ou au début de la IVe, soit peu après la construction de la pyramide de Djéser, première pyramide de la civilisation égyptienne, et avant la pyramide rouge batie par Snéfrou, première tentative réussie de pyramides à faces lisses.

Architecturalement, elles ont une base carrée d'à peu près 20m et monte à une hauteur de 10 à 17m, du moins à l'origine. De nos jours elles ont été partiellement démolies et sont donc bien plus basses.

Le matériau qui a été utilisé pour les construire est systématiquement des blocs de calcaire, sauf pour la pyramide d'Elephantine, qui a été construite en granit, un matériau disponible assez facilement sur place mais bien plus difficile à travailler.

La pyramide qui a disparu de nos jours se trouvait dans le delta du Nil. Découverte aux yeux des occidentaux par les soldats napoléoniens lors de la campagne militaire française du début du XIXe siècle, elle a été engloutie par l'urbanisation galopante des villes égyptiennes. Il n'en reste rien de nos jours.


Liste des pyramides provinciales

La pyramide d'Elephantine

La pyramide d'Elephantine a une particularité : Elle est faite en granit, au contraire des autres, toutes en blocs de calcaire. Elle mesure 18m50 x 18m50, soit une base carrée, et montait au départ à la hauteur de 10m50. Elle n'était donc pas spécialement pointue, c'était plutôt une pyramide évasée. Son inclinaison était de 77°, comme certaines autres pyramides provinciales. De nos jours elle ne mesure plus que 5m10. Elle avait 3 gradins, comme la plupart des autres.


La pyramide d'Edfou

Edfou est une ville du Sud de l'Egypte, dans ce que l'on appelle le moyen-Egypte. Cette pyramide ne se démarque pas des autres pyramides provinciales, avec un plan de base carré de 18m80 de côté pour une hauteur initiale de 12m50. De nos jours elle ne mesure que 5m50 de haut, elle a été arasée par le temps et les activités humaines. C'était une pyramide à degrés, elle en avait 3.


La pyramide d'Al-Koula

Située plus au Sud encore que la pyramide de Nagada et de Sinki, la pyramide d'Al-Koula est en Moyen-Egypte, très éloignée de la capitale Memphis. Al-Koula est exactement à six kilomètres au Nord de Hierakonpolis.

Il s'agit d'une pyramide de plan carré de 18m60 de côté pour une hauteur originelle de 12m, ce qui donne une pyramide plutôt évasée. D'ailleurs son inclinaison est moindre par rapport aux autres pyramides provinciales : 77° seulement, alors que les autres font toutes 80°. Elle avait 3 degrés, comme la plupart des autres. De nos jours c'est la plus haute des pyramides provinciales : 8m80, les autres étant bien plus effondrées qu'elle.


La pyramide de Nagada

Nagada est une ville situé en Moyenne-Egypte, relativement loin au Sud de la capitale Memphis. C'est là qu'a été construite la pyramide que l'on nomme ainsi. Elle fut probablement construite par Houni (fin IIIe dynastie) ou Snéfrou (début IVe dynastie). Elle a une taille modeste, son plan carré est de 18m40 pour une hauteur à l'origine de 14m. Mais de nos jours, elle ne mesure que 4m de haut. Cette pyramide était comme les autres pyramides provinciales à degrés, elle en avait 3.


La pyramide de Sinki

La pyramide de Sinki

La pyramide de Sinki

La pyramide de Sinki est un petit édifice situé dans la région de Sinki, à 7 kilomètres au Sud d'Abydos, la nécropole royale memphite la plus au Sud. Il s'agit d'un petit édifice de 18m50 de côté, d'un plan carré, montant à 12m50 de hauteur à l'époque de sa construction. Malheureusement érodée par le temps et l'activité humaine, elle ne mesure de nos jours plus que 4m de haut.


La pyramide de Zaouiet-el-Meitin

La pyramide de Zaouiet-el-Meitin

La pyramide de Zaouiet-el-Meitin

Cette pyramide est relativement simple, comme les autres pyramide provinciale. Elle se trouve à Zaouiet-el-Meitin, en Moyen-Egypte. Elle fut érigée à la fin de la IIIe dynastie ou au début de la IVe par Houni ou Snéfrou, on l'ignore. Elle est relativement grande, avec une base carrée de 22m50, soit la deuxième pyramide provinciale par la taille, et une hauteur originelle culminant à 17m. De nos jours elle ne mesure plus que 4m75 et devait avoir 3 ou 4 degrés.

Son appareillage est assez simple, elle est construite en gros blocs de calcaire allongés montés en lits, couche après couche. Les lits sont assez réguliers. Elle est tronquée à un peu moins de 5m de hauteur, le reste de la pyramide étant effondré.

La pyramide de Zaouiet-el-Meitin a également une curiosité qui la rend unique entre toutes les pyramides d'Egypte, toutes époques confondues : C'est la seule a avoir été construite sur la rive Est du Nil, rive qui se trouve du côté du Soleil levant, et donc consacrée au royaume des vivants. C'est là que l'on trouve les villes antiques. Par opposition, la rive Ouest est celle du Soleil couchant, et donc celle du royaume des morts : C'est là qu'on trouve les nécropoles. Mais la pyramide de Zaouiet-el-Meitin fait exception, étant sur le côté Est du Nil.


La pyramide de Seïlah

La pyramide de Seïlah

La pyramide de Seïlah

La pyramide de Seïlah est la seule dont on soit sûr qu'elle a été construite durant la IVe dynastie car on a retrouvé des stèles à proximité, stèle où on lit clairement le nom de Snéfrou. C'est le pharaon Snéfrou qui en est l'auteur. Elle possède deux caractéristiques qui lui sont propres. D'une part, c'est la plus grande des pyramides provinciales, avec une base carrée de 25m de côté pour une hauteur originelle inconnue. De nos jours elle ne mesure que 6m80. Elle devait avoir 4 degrés. L'autre caractéristique est plus intéressante : C'est la toute première pyramide a avoir ses faces alignées sur les points cardinaux, une caractéristique qui sera reproduite à de nombreuses reprises, y compris sur les pyramides géantes du plateau de Gizeh.

Cette pyramide est construite en gros blocs de calcaire dont la taille semble suffisamment petite pour pouvoir être porté à dos d'homme. Rien à voir donc avec les lourds blocs de plusieurs tonnes de la pyramide de Khéops, par exemple. Les joints sont assez simples, larges. Les blocs ne sont pas taillés avec une grande précision.


La pyramide d'Athribis

De cette pyramide nous avons assez peu d'informations, si ce n'est qu'elle se trouvait à Athribis, dans le delta du Nil. Elle fut construite par le pharaon Houni, à la fin de la IIIe dynastie, ou Snéfrou, au début de la IVe. Elle avait une base carrée de 20m de côté, ce qui est tout à fait comparable aux autres pyramides provinciales égyptiennes, mais on ignore sa hauteur initiale car on n'a pas plus d'informations que sa sur cette pyramide, étant donnée qu'elle a disparu.



Voir aussi :

Toutes les différentes sortes de pyramides

Pyramide de Khéops





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.