La nécropole de Gizeh

FR EN ES

Nécropole de Gizeh


Une nécropole est une large zone géographie contenant plusieurs groupes de sépultures monumentales. Le mot vient du grec ancien nekro et polis, littéralement "ville des morts". On parle généralement de nécropoles pour les civilisations antiques.

Nécropole de Gizeh

Nécropole de Gizeh

Il existe de nombreuses nécropoles sur la planète, par exemple sous l'Empire grec, romain ou durant les âges d'or des civilisations incas ou chinoises. Une des caractéristiques des nécropoles de l'Egypte antique est leurs utilisations durant une dynastie donnée. Ainsi chaque dynastie se créé une nécropole, du moins durant l'Ancien empire, sans qu'il y ai un quelconque caractère systématique. Plusieurs souverains d'une dynastie ont fait exceptions, de même que plusieurs dynasties utilisèrent les mêmes nécropoles, mais c'est toutefois assez rare.

Les pharaons des 1ere et IIe dynastie se faisaient enterrer à la nécropole d'Oumm el-Qa'ab, à Abydos. Ceux de la IIIe dynastie étaient plutôt à Saqqarah, et ceux de la IVe dynastie à Gizeh. Les pharaons des Ve et VIe dynastie se sont fait enterrer à Abousir, au nord de Saqqarah. Mais comme dit précédemment, il n'y a pas de règle, la nécropole de Saqqarah ayant été utilisée dès la Iere dynastie et pendant tout l'ancien empire.


Les sépultures et autres lieux d'intérêt de Gizeh


Situation géographique

La nécropole de Gizeh occupe une grande partie du plateau de Gizeh, à 25Kms au Sud du Caire, la capitale égyptienne. Gizeh, c'est le nom de cette ville de banlieue où se trouve le plateau. Il est sur la rive gauche du Nil.

En vue aérienne il semble que seule la partie Nord du plateau soit occupé par des constructions anciennes, mais en fait c'est faux, c'est une impression dû au gigantisme des trois pyramides. Des tombes ont été trouvées plus à l'Ouest, et la mise à jour du village de travailleurs ainsi que de leurs cimetières étend la nécropole bien plus au Sud qu'il ne semble.

En savoir plus sur l'emplacement de la nécropole.


Comment est-elle organisée ?

La nécropole est relativement simple, quand on l'observe de haut. Elle se compose de la tombe de Khéops, la plus au Nord, celle de Khéphren, l'intermédiaire, et la plus au Sud est celle de Mykérinos. Au Sud-Est de ces deux derniers tombeaux se trouvent le village de travailleurs, c'est le village où vivaient les ouvriers. Ce village n'est apparu qu'après la construction de la grande pyramide, celle de Khéops, bien qu'il y ai probablement eut une zone d'habitat précédemment, mais c'est bien avec le début de la construction de la pyramide de Khéphren qu'un village s'est construit ici pour héberger les ouvriers du chantier. Ca fait quatre éléments, mais cette simplicité masque une organisation bien plus complexe.

En se restreignant à l'utilisation de la nécropole durant son âge d'or, c'est à dire pendant la IVe dynastie (vers -2550 à -2450), on doit détailler ces éléments. Il faut savoir que chaque tombe est composé de :

  • Une pyramide servant de tombeau,
  • Un mur d'enceinte protégeant la pyramide
  • Un temple haut, à côté de la pyramide
  • Une chaussée couverte
  • Un temple bas, au bout de la chaussée
  • Des pyramides annexes
  • Un ou des cimetières

En en plus, pour la pyramide de Khéops et de Khéphren, des fosses ayant contenu (ou supposément ayant contenu) une barque funéraire en bois.

Voici ci-dessous l'exemple du complexe funéraire de Khéphren, le mieux conservé.

Complexe funéraire de Khéphren

Complexe funéraire de Khéphren

Complexe funéraire de Khéphren

Complexe funéraire de Khéphren

La mise en évidence des différents éléments d'un complexe funéraire saute aux yeux sur l'image annotée. C'est exactement la même chose avec celui de Khéops et celui de Mykérinos, mais chacun à ses particularités, bien sûr. Toutefois, voici les trois complexes en un schéma.

Complexe funéraire de Khéphren

Complexe funéraire de Khéphren

Complexe funéraire de Khéphren

Complexe funéraire de Khéphren

En rouge, vous avez les tombes, en gris, le mur d'enceinte, en vert, les pyramides annexes, en bleu les temples hauts, en violet les temples bas et en jaune les chaussées couvertes.

Ce schéma est assez classique, il découle des croyances spirituelles et sont le fruit des évolutions des trois premières dynasties. Il se poursuivra avec les dynasties suivantes, puisque les sépultures des Ve et VIe dynastie sont faites selon le même schéma, mais avec des pyramides plus modestes (et hélas, moins bien conservées)

En bordure de la pyramide de Khéops les archéologues ont découverts relativement récemment deux grandes fosses au sol, le long de la face Est. Elles sont de part et d'autre du temple haut. L'une des deux contenait une magnifique barque funéraire en bois (essentiellement). Elle était destinée à emporter l'âme du défunt vers l'au-delà. De nos jours elle est exposée dans un musée qui lui est dédié, aux pieds de la pyramide. Le temple haut de Khéphren dispose de plusieurs fosses, mais aucune ne contiennent une telle embarcation.


Détail d'un complexe funéraire

Un complexe funéraire de pharaon de l'ancien empire se compose des différents éléments vus plus haut.


Les pyramides

La pyramide est l'élément le plus visible, le plus impressionnant. Elle est l'aboutissement d'une évolution des tombes royales primitives depuis la 1ere dynastie. Les premiers rois s'étant fait enterrés dans des mastabas, ceux-ci ont évolué vers des mastabas à un étage, puis en empilant les étages à des pyramides à degrés (IIIe dynastie). Enfin les pharaons de la IVe dynastie firent des faces lisses à leurs pyramides, obtenant l'aboutissement de l'évolution. En effet, les dynasties suivantes restèrent avec des pyramides à faces lisses, mais de taille plus modeste.

Si les pyramides sont des héritières des premiers mastabas, ça se voit aussi à l'intérieur du bâtiment. En effet, les mastabas étaient des salles creusées d'un puits amenant à une salle souterraine, le caveau. Les pyramides reprennent partiellement cette disposition avec un couloir souterrain menant à une chambre contenant le sarcophage. Les dispositions varient de pyramide en pyramide, la complexité de l'intérieur est également variable, mais on a toujours cette disposition interne avec des couloirs et une chambre souterraine.


Les temples hauts

Chaque pyramide dispose de son temple haut. C'est un bâtiment en pierre de grande taille généralement centré sur une pièce, avec des salles périphériques et un couloir reliant la chaussée couverte. La fonction des temples hauts et bas ne sont pas bien connus. Il semble que le rituel de préparation du corps, après le décès du pharaon, ait été fait dans le temple haut, mais c'est sans assurance.


La chaussée

La chaussée est un élément assez étrange. Il s'agit d'un long couloir couvert, tout en pierre, reliant les deux temples. La chaussée du complexe de Khéphren est la mieux conservée des trois, et de loin. Elle est entièrement pavée. Celle de Mykérinos est également complète, mais beaucoup plus dégradée. Celle de Khéops n'offre que le départ, le temple bas de ce complexe n'existant plus.


Le temple bas

Le temple bas de chaque complexe funéraire est surprenant : C'était un port. Si le bâtiment avait une fonction religieuse bien sûr, c'est parce que selon la spiritualité égyptienne l'âme du défunt est sensé quitter ce monde en barque, d'où la chaussée menant au temple bas.

Mais il n'y a pas de rivière ni de mer à Gizeh ?

C'est vrai ! Mais ce n'a pas été toujours le cas. A l'époque de la IVe dynastie, vers la fin du XXVIe siècle avant JC, le paysage était très différent de ce que l'on connait maintenant. Nous étions ici en zone de savane, et le Nil avait un bras qui passait en bordure du plateau de Gizeh. On peut donc imaginer que l'eau arrivait bien au temple bas de chaque complexe. Et d'ailleurs, l'orientation différente de chaque chaussée nous prouve bien qu'elles atteignaient un point précis, parfaitement décidé. Si l'eau n'avait été que symbolique, on imagine que les anciens auraient alignés leurs chaussées tout comme ils ont alignés les pyramides.


Les pyramides annexes

Chacune des pyramides de Gizeh ont leurs pyramides annexes, bien plus petites. Il s'agit des pyramides des reines pour la plupart, mais certaines n'ont pas de fonction attribuée, on ignore exactement à quoi elles servaient. Toujours est-il qu'elles sont parfaitement alignées avec leurs pyramides, et forment la première rangée des cimetières alentours.


Les cimetières

Chaque pyramide avait au moins un cimetière. Le complexe de Khéops en avait deux, un à l'Est, l'autre à l'Ouest, ceux sont les plus grands. L'idée était que le pharaon ai près de lui ses proches. Plus la tombe d'un défunt était proche de la pyramide, plus son propriétaire était important. D'ailleurs la taille de la tombe ne trompe pas, les plus imposantes sont proches du mur d'enceinte. La pyramide de Khéops possède une curiosité à ce sujet. Elle était bordée par 12 mastabas d'assez grande taille, mais ils furent réunis deux à deux, sauf quatre. Du coup, de nos jours, nous en comptons seulement huit.


Le mur d'enceinte

Il n'y a pas grand-chose à dire sur les murs d'enceinte de chaque nécropole, si ce n'est qu'ils devaient servir à isoler le pharaon du reste de la nécropole, de le protéger afin que son âme puisse passer dans encombre dans le temple haut, puis la chaussée avant de pouvoir embarquer au temple bas vers l'au-delà.


Le Sphinx

Le Sphinx est une sculpture monumentale datant du milieu du XXVIe siècle avant JC. On l'attribue au pharaon Khéphren, auteur de la deuxième pyramide dont le temple bas jouxte le temple du Shinx.

Car c'est un fait : Le Sphinx n'est pas qu'une statue, c'est aussi un ensemble composé de la statue proprement dite et d'un temple qui a des analogies avec celui de Khéphren. On s'est longtemps posé la question de la représentation du Sphinx. Le personnage au corps de lion et au visage humain est-il Khéops ou Khéphren ?

La réponse ne va pas de soi, et encore de nos jours les scientifiques ont des opinions divergeantes, même si il y a une grande partie d'entre eux qui penchent pour Khéphren. Ceux en faveur de Khéops mettent en avant l'absence de barbe postiche, un attribut du pharaon qui n'apparaît que sous Khefphren. Mais on leur objecte que cet attribut étant récent, il n'y pas inconcevable qu'il ne soit apparu qu'après la réalisation du Sphinx, d'autant plus que sculpter cette barbe postiche aurait été un tour de force incroyable.

En savoir plus sur le Sphinx.


Le village de travailleurs

C'est une découverte assez récente qui a amené les archéologues à se pencher sur une zone au Sud-Est des pyramides de Mykérinos et Khéphren. Ils y ont découverts le village qui s'est monté pour héberger les nombreux ouvriers qui travaillaient sur les chantiers. Ce village est apparu durant la construction de la pyramide de Khéphren, et on y a découvert que les ouvriers étaient organisés comme n'importe quelle communauté du monde. Mis à part les ouvriers eux-mêmes, on y trouver des boulangers, des charpentiers, des médecins, et tout autre profession nécessaire à la vie communautaire. On y a découvert aussi qu'ils étaient bien nourris, et surtout libres : Ce point a tordu le cou définitivement à la croyance selon laquelle les pyramides ont été construites par des esclaves, ce qui est tout simplement faux. Elles l'ont été par des hommes libres et salariés.



Voir aussi :

Pyramide de Khéphren

Contexte historique





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.