Evolution architecturale des pyramides d'Egypte

FR EN ES

Evolution de l'architecture des pyramides


Quand on contemple de nos jours les pyramides du plateau de Gizeh on est frappé par leur gigantisme, mais on ne se pose pas la question de la raison pour laquelle un tombeau est de cette forme.

A y réfléchir c'est plutôt étonnant, on quoi une pyramide représente-elle un tombeau ? En fait la réponse se trouve dans l'évolution de l'architecture durant les premières dynasties égyptiennes.


Les trois pyramides de Gizeh

Les trois pyramides de Gizeh


Evolution de l'architecture

Dans l'histoire de l'humanité ce sont les Egyptiens qui ont été les premiers à construire des pyramides. La théorie communément admise pour savoir pourquoi ils en sont arrivés à cette forme géométrique est assez simple, puisqu'il s'agit de l'évolution naturelle d'un tombeau traditionnel.

Le tombeau traditionnel égyptien antique est le mastaba, qui n'est rien d'autre qu'une salle rectangulaire maçonnée assez haute, entièrement en pierre, salle contenant un puits menant à une chambre souterraine. Le mastaba du pharaon, pour se distinguer des autres, fut peu à peu construit plus grand, puis on lui adjoint un étage plus petit que le rez-de-chaussée, ce qui forma la seconde génération de tombe. La troisième génération découle de la seconde : On refit la forme à étage, mais sur plusieurs niveaux, et l'on obtient alors les pyramides à degrés. La quatrième génération de tombeaux royaux fut la dernière, on fit des pyramides à faces lisses. Les trois grandes pyramides de Gizeh sont de cette génération-là.

Pour récapituler, l'évolution des tombes pharaoniques est :

  • Le mastaba simple
  • Le mastaba à étage (intermédiaire)
  • La pyramide à degrés
  • La pyramide à faces lisses
Schéma d'un mastaba
Schéma d'une pyramide à degrés
Schéma d'une pyramide à faces lisses

Les deux premières dynasties utilisaient des mastabas. Vers la fin de la IIe dynastie on vit construire les premiers mastabas à étage, et au cours de la IIIe dynastie apparurent les pyramides à degrés. La plus connue est la fameuse pyramide de Djéser, pharaon de la IIIe dynastie, mais la plus curieuse est la pyramide d'Houni, le dernier pharaon de la IIIe dynastie. Elle comportait 7 degrés auquel un 8e fut ajoutée ultérieurement, au moment de sa transformation en pyramide à face lisse. C'est probablement son fils Snéfrou, fondateur de la IVe dynastie, qui fit faire ces travaux sur la tombe de son père. A noter que Snéfrou était le père de Khéops, à qui on attribue la plus grande des pyramides de Gizeh. Snéfrou aussi se fit faire une pyramide, mais cette dernière est un maillon transitionnel dans l'architecture. En effet, c'est la première pyramide à face lisse, mais elle fut modifiée en cours de construction. L'inclinaison des parois fut revue à une pente plus modeste à mesure de l'avancée des travaux, ce qui lui donne un aspect écrasé par rapport aux autres. On parle d'une pyramide rhomboïdale, c'est à dire une pyramide dont l'inclinaison n'est pas constante.

Les pyramides à faces lisses sont apparues durant la IVe dynastie avec la construction de la nécropole de Gizeh, qui marque l'apogée des structures pyramidales en Egypte antique. Par la suite, les pharaons des Ve et VIe dynastie se firent construire des pyramides à faces lisses plus modestes (parfois), ou furent enterrés dans des mastabas de très grandes tailles (souvent).


Des pyramides disparates

Si l'on y regarde de plus près, il existe beaucoup de pyramides antiques, en Egypte. Plus de 130, si l'on ne compte que les monuments d'une certaine taille (15-20m minimum). Leurs états de conservation sont très variables, allant de pyramides à peine abîmées par le temps à des tas de pierres à peine distinguables des collines environnantes. Mais ce qui les différenciait vraiment, ce sont surtout les époques auxquelles elles ont été construites. On distingue ainsi plusieurs phases dans ce que l'on appelle "la période des pyramides", une période qui va du début de la IIIe dynastie (XXVIIe siècle avant JC), durant l'Ancien Empire, à la IIe période intermédiaire, après le Moyen-Empire (XVIIIe dynastie, durant le XVIe siècle avant JC).

Les pyramides les plus petites sont les pyramides provinciales qui furent construites à la fin de la IIIe dynastie. Les plus imposantes datent de la phase des "pyramides géantes", durant la IVe dynastie. Durant la Ve dynastie les pyramides évoluèrent et furent énormément écrites, intérieurement. Les Egyptiens anciens gravèrent des textes qui devaient aider le pharaon à atteindre le ciel.

On le voit, il existe énormément de style de pyramides. L'une d'elle est dite "à tranches", une autre est un noyau central sur lequel on accola des côtés en gradins. Il y a des pyramides à degrés et des pyramides à faces lisses, des pyramides à inclinaison variable, à inclinaison faible ou forte, etc.

Mais y a t-il une cohérence historique à tout ces styles ?


Evolution du style architectural

Oui, il y a bien une cohérence architecturale entre toutes les pyramides, malgré ce que l'on pourrait croire.

Les premières pyramides furent des pyramides à degrés, elles ont la forme d'un escalier sur les quatre côtés. C'était la méthode la plus simple pour en construire, cette forme est née de la toute première tentative de pyramide, celle de Djéser. C'est le célèbre Imhotep qui la fit construire pour son pharaon Djéser. Il fit construire un second mastaba sur le mastaba funéraire, formant un embryon de pyramide. Plus tard il fit construire 4 degrés et forma une véritable pyramide, ensemble qui sera agrandit pour arriver à la taille de 66m de haut pour 6 degrés.

Une fois la technique de construction acquise, d'autres pyramides furent construites sur le même modèle. Puis, le pharaon Snéfrou tenta de faire une pyramide à faces lisses, mais c'était une nouveauté telle qu'il n'y parvint pas du premier coup. Sa première pyramide était une pyramide à degrés, la fameuse pyramide de Meïdoum, célèbre car elle fut transformée sans succès en pyramide à faces lisses. Une fois faite, Snéfrou tenta de faire directement une pyramide à faces lisses, ce sera la fameuse pyramide rhomboïdale, sur la nécropole de Dahchour. Sa base était bien plus vaste. Elle s'éleva normalement, mais hélas les architectes ne purent que constater que la masse de blocs qu'il faut pour la terminer ne permettrait pas d'assurer sa stabilité. Plutôt que de l'arrêter et la refaire, ils changèrent son inclinaison et obtinrent une pyramide à deux pentes : La base a une forte inclinaison, le sommet une inclinaison moindre. Cette pyramide, possède toujours son revêtement calcaire, est dite "Pyramide.

Comme Snéfrou s'entêtait, il fit construire une 3e pyramide en prenant soin d'éviter les problèmes rencontrés précédemment, et ça a fonctionné : La pyramide rouge est la première pyramide à faces lisses de l'histoire. Si de nos jours elle a perdu son revêtement, elle est toujours en place, dans la nécropole de Dahchour (25Kms au Sud du Caire). A partir de là ses successeurs purent faire construire des monuments de plus en plus haut, puisque la technique était au point. Ainsi apparut la phase des "pyramides géantes", avec en plus de la pyramide rouge, les fameuses pyramide de Khéops et de Khéphren, au plateau de Gizeh.

Par la suite, les pyramides devinrent de taille plus modeste et respectèrent une uniformité qui ne sera plus remise en doute par leurs pharaons.


Les différentes périodes

Comme souvent dans les courants architecturaux, littéraires ou culturels, l'apparition d'un style s'accompagne d'une évolution de ce style. Il commence toujours par la volonté de précurseurs qui tâtonnent, tentent de créer le style, se l'approprient avant qu'il ne connaisse une reconnaissance et atteigne (généralement rapidement) son apogée. Puis il y a une phase de stagnation et de lent déclin, qui, au bout d'un certain temps, accélère et chute brutalement. Vient ensuite une période de "rebond" durant laquelle le style est remis au goût du jour, parfois de façon baroque, avant de disparaître définitivement.

L'habitude de se faire enterrer sous des pyramides est arrivée dès la IIIe dynastie égyptienne, soit relativement tôt. Voici les différentes étapes de l'évolution des pyramides à travers le temps.


Les pyramides à degrés (IIIe dynastie)

Les pyramides à degrés représentent la première phase de la période des pyramides. Ce sont des mastabas améliorés qui montrent les possibilités offertes par l'architecture égyptienne, à partir du moment où la population vit dans une certaine aisance et que l'essor économique est là.

En savoir plus sur les pyramides à degrés.


Les pyramides provinciales (IIIe et IVe dynastie)

Ces pyramides ne sont pas à faces lisses, elles sont de taille modeste et entraîne les architectes à l'édification de monument bien plus imposant, bien que ce ne soit pas leur but. On les appelle des pyramides provinciales car elles sont toutes construites hors de la capitale.

En savoir plus sur les pyramides provinciales.


Les tentatives de pyramides à faces lisses (IVe dynastie)

Ce sont les pyramides construites essentiellement par Snéfrou, créateur de la IVe dynastie. Les techniques de construction étaient suffisamment avancées à cette époque pour créer des pyramides à faces lisses. Mais il fallut plusieurs essais pour y parvenir, ces essais sont pour la plupart toujours debout et montrent une certaine originalité. On distingue bien ce qui a péché, à chaque fois.

En savoir plus sur les tentatives de pyramides à faces lisses.


Les pyramides géantes (IVe dynastie)

Cette phase ne constitue pas l'apogée de l'ère des pyramides, mais la phase excessive. Les pharaons de cette époque profitèrent des essais précédents pour construire leurs pyramides en grand format, développant des chantiers gigantesques de 20 000 hommes sur 20 ans. Ces pyramides sont, bien sûr, celles de la nécropole de Gizeh.

En savoir plus sur les pyramides géantes.


L'âge d'or des pyramides (IVe et Ve dynastie)

Véritable apogée de l'ère des pyramides, cette période de calme reproduisit le schéma traditionnel des tombeaux des pharaons sur plusieurs générations, avec des pyramides plus petites que les précédentes.

En savoir plus sur l'âge d'or des pyramides.


Les pyramides à texte (Ve dynastie)

Les pyramides à texte sont arrivées pendant la Ve dynastie. Ce sont celles dont l'intérieur, et surtout la chambre funéraire, sont gravés de nombreux textes hiéroglyphiques. Il s'agit de passages en rapport avec l'activité funéraire du lieu, bien sûr. Ces textes ont été compilés pour former le "livre des pyramides", en relation avec le "livre des morts".

En savoir plus sur les pyramides à texte.


Les pyramides du moyen empire (XIIe et XIIIe dynastie)

Ces pyramides sont celles du moyen empire, la période de retour aux traditions ancestrales, celle qui voit les pharaons chercher à se placer dans le sillage de leurs ancêtres pour assoir leur pouvoir.

En savoir plus sur les pyramides du moyen empire.


Les pyramides tardives (XVIIe et XVIIIe dynastie)

Enfin, les dernières pyramides royales apparaissent durant les XVIIe et XVIIIe dynasties. Si les égyptiens continuent encore, après la XVIIIe dynastie, à construire des pyramides, ce n'est jamais pour leur pharaon. Cette période correspond à la fin de l'ère des pyramides.

En savoir plus sur les pyramides tardives.


Illustration des différentes périodes

Voici la liste des pharaons des premières dynasties avec leurs tombeaux, elle montre l'évolution architecturale des tombeaux des pharaons des IIIe à VIe dynastie.

Les tombes des rois des Iere et IIe dynasties se trouvent en grande partie dans la nécropole d'Oumm el-Qa'ab, à Abydos. Les mastabas sont enterrés, pour ce qu'il en reste, aussi n'a t-on pas de photos d'ensemble.

Le mastaba 3504

Le mastaba 3504

Mastaba 3504

Les premières tombes royales, celles de la première dynastie, ont été découvertes et fouillées au milieu du XXe siècle. Elles ont été numérotées car leur attribution à un pharaon n'est pas évidente, nombreux sont les mastabas dont les archéologues ne maîtrisent pas l'origine.

Le mastaba 3504 est un mastaba à étage précurseur des pyramides à degré.


La pyramide à degré de Djéser

La pyramide à degré de Djéser

Pyramide de Djéser

Djéser est le fondateur de la IIIe dynastie. Il régna probablement de -2630 à -2611. Sa pyramide à degrés est la plus connue de toutes celles ayant cette architecture car sa forme est relativement bien conservée. Elle est à Saqqarah, dans la nécropole des pharaons de la IIIe dynastie.

En savoir plus sur la pyramide de Djéser


La pyramide rhomboïdale de Snéfrou

La pyramide rhomboïdale de Snéfrou

Pyramide rhomboïdale de Snéfrou

Le premier pharaon de la IVe dynastie, Snéfrou, régna de -2575 à -2551. Il fut le premier à concevoir une pyramide à face lisse, faisant entrer l'Egypte antique dans une nouvelle ère concernant l'évolution des tombeaux pharaoniques. Sa pyramide, construite à Dahchour, fut un échec, les constructeurs ne purent conserver l'inclinaison prévue, d'où son aspect étrange. On parle d'une pyramide rhomboïdale, c'est à dire dont l'inclinaison n'est pas constante.

Cette pyramide est en très bon état, c'est la seule a avoir conservé la plus grande partie de son parement. Parmi les plus connues, seule celle de Khéphren en a aussi conservé, à son sommet.

Cet échec le poussa à construire une autre pyramide, la "pyramide rouge".


La pyramide rouge, de Snéfrou

La pyramide rouge, de Snéfrou

Pyramide rouge de Snéfrou

La pyramide rouge fut la seconde tentative de construction d'une pyramide à face lisse. Ce fut une réussite. Elle se trouve à Dahchour, comme la rhomboïdale, et c'est la 3e pyramide la plus haute d'Egypte (104,40 m)


La pyramide de Khéops

La pyramide de Khéops

Pyramide de Khéops

La pyramide de Khéops est la plus grande jamais construite par l'Egypte antique, c'est le symbole de l'Egypte moderne est la seule survivante des sept merveilles du monde.

Khéops fut le second pharaon de la IVe dynastie, fils de Snefrou et père de Khéphren. La construction de sa pyramide à face lisse fut un tour de force représentant l'apogée de la construction funéraire.

En savoir plus sur la pyramide de Khéops


La pyramide d'Ouserkaf

La pyramide d'Ouserkaf

Pyramide d'Ouserkaf

Ouserkaf fut le premier souverain de la Ve dynastie. Son complexe funéraire est conforme à ce qui se faisait précédemment, avec un ensemble de bâtiments comprenant une pyramide-tombeau, une chaussée, des temples, etc. Mais la différence essentielle est la taille de la pyramide, plus modeste que celles de ses prédécesseurs. Elle ne fait que 50m de haut, pour 170m de côté.

Ce mouvement de réduction avait déjà été entamé sous la IVe dynastie, Mykérinos avait fait une pyramide plus petite (66m)



Voir aussi :

Nécropole de Gizeh

Contexte historique





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.