La rivière aux eaux d'or, dans la Cité Interdite

FR EN ES

La rivière aux eaux d'or


La cour de la rivière aux eaux d'or (Nei Jinshui qiao)

A l'arrière de la porte du midi, celle-ci tout juste passée, le visiteur se trouve dans une vaste cour entourée de murs épais. Elle mesure a elle seule 10 000 mètres carrés mais ne représente qu'un tiers de la cour suivante. Côté Nord se trouve la porte de l'harmonie suprême, flanquée des petites portes Zhendu et Zhaode, et sur les côté Ouest et Est il y a aussi deux autres portes qui mènent aux côtés de cette cour, respectivement les portes Xihe et Xiehe.

Pont sur la rivière aux eaux d'or

Pont sur la rivière aux eaux d'or

La cour est traversée par une rivière artificielle nommée la rivière aux eaux d'or. Rappelons que le jaune est la couleur de l'empereur chinois, l'or est donc un peu partout dans la cité interdite. Même si cette rivière n'a d'or que le nom.

Elle suit un lit rappelant la forme d'un arc mongol parfaitement symétrique. Elle mesure approximativement 5 mètres de large et elle est de faible profondeur. Les eaux sont plutôt stagnantes car elles proviennent des douves. Initialement libre de circuler, les eaux de cette rivière ont été canalisées par l'empereur Zhengtong (1436-1449) lorsqu'il imposa la création de vannes de contrôle du débit des eaux dans les fossés et dans cette rivière. Ainsi la rivière pouvait servir de réservoir en cas d'incendie, ce qui se produisait relativement fréquemment, tout le palais étant en bois. Il en profita pour faire d'autres travaux : Les ponts qui traversent la rivière des eaux d'or furent reconstruits en pierre en remplacement des ponts en bois d'origine.

Au sujet de ces ponts il faut savoir qu'il y en avait 5, un chiffre qui revient souvent dans l'art, la religion et les traditions chinoises. L'un est central, deux l'encadrent, et deux autres leurs sont adjoints, un peu plus loin. Tout comme les passages dans la porte du Midi, le pont central était réservé à l'empereur, tandis que les ponts secondaires étaient utilisés par les membres de la famille royale. Les deux autres ponts étaient à l'usage des fonctionnaires de justice. Ces ponts sont richement décorés, leurs balustrades sont en marbre sculptées de dragons et de phénix. Ces balustrades ne sont d'ailleurs pas uniquement sur les ponts, elles se poursuivent le long du lit de la rivière. Si le chiffre 5 revient si souvent, c'est aussi parce que, selon les enseignements confucéens, il y a 5 vertus : L'humanité, le sens du devoir, la sagesse, la sureté et et l'observance du cérémonial. Chacun des ponts représente l'une de ces vertus.


La rivière aux eaux d'or

La rivière aux eaux d'or

Pont sur la rivière aux eaux d'or

Pont sur la rivière aux eaux d'or



Voir aussi :

Retour à la liste des pavillons de la cité interdite





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.