Annexes orientales de la cour intérieure de la cité interdite

FR EN ES

Annexes orientales intérieures


Les annexes orientales intérieures correspondent à la zone Nord-Est du palais, exception faite du palais de Qianlong, une zone dédiée à cet empereur qui l'a fait construire pour lui. Il s'agit d'une zone dense, c'est à dire qu'il y a beaucoup de pavillons, qu'ils sont relativement proches les uns des autres et qu'ils sont plus petits que les grands pavillons à usage de l'empereur. On y trouve les résidences des concubines par exemple, mais aussi les logements des eunuques.

Pavillon des annexes intérieures

Pavillon des annexes intérieures


A voir

Cette zone est moins touristique que les autres, mais elle recèle quand même des vrais petites oeuvres d'art ainsi que des pavillons parmi les plus originaux du palais.

C'est ici par exemple que le musée a installé le Centre de recherche pour la calligraphie traditionnelle et les peintures, une institution chinoise. Il y a également le Centre de recherche pour la céramique et un laboratoire de céramiologie.


Liste des pavillons des annexes intérieures orientales

Pavillon de l'abstinence (Zhai gong)

Ce pavillon a été construit en 1731 pendant la dynastie Qing. Comme son nom l'indique il était destiné à faire abstinence, avec interdiction de boire du vin, de manger des oignons, de la ciboulette ou du garlic. Les chambres orientales possèdent sur les murs des poèmes écrits par des fonctionnaires, se sont des louanges aux cérémonies solennelles tenues ici.

Pavillon de l'abstinence

Pavillon de l'abstinence

Pavillon de l'abstinence

Pavillon de l'abstinence

Pavillon de l'abstinence

Pavillon de l'abstinence


Palais du bonheur prolongé (Yanxi gong)

Le palais du Bonheur prolongé a été détruit par le feu pendant le règne Daoguang (1821 à 1850). En 1931, quelques années après que le Musée du Palais fut fondé, trois entrepôts à deux étages ont été construits pour stocker des artefacts. En 2005, le musée a installé le Centre de recherche pour la calligraphie traditionnelle et peintures dans le complexe Est, le Centre de recherche pour céramique dans l'entrepôt de l'ouest, et un laboratoire de céramique dans l'entrepôt central.

Il servait de la résidence aux époux et concubines sous les Ming et les Qing. Après sa destruction, il resta en ruine jusqu'en 1909, date où le gouvernement des Qing a lancé sa reconstruction dans un style occidental, avec un bassin central. Le palais est construit sur un socle en marbre blanc. A son achèvement, le bassin fut rempli par un canal entourant le pavillon de sorte que les visiteurs pouvaient voir les poissons nager à travers des parois de verre. Il est connu sous le nom populaire de "Palais de cristal". Cependant, peu de temps après le lancement du projet, la construction fut arrêté en raison d'un budget trop faible. A présent les sculptures en marbre permettent d'imaginer ce qu'aurait pu être ce système.

Ce palais fait partie des six palais de l'Est, dans les annexes orientales intérieure.


Palais de l'harmonie éternelle (Yonghe gong)

Palais de l'harmonie éternelle

Palais de l'harmonie éternelle

Construit en 1420, ce palais était la résidence des concubines impériales Ming (1368-1644) et Qing (1644-1911). Ce palais se trouve dans les annexes intérieure orientales, c'est à dire la zone Nord-Est de la cité interdite. Comme le montre la photo ci-dessus, ce palais avait un toit extrêmement décoré de céramiques de couleur. Les avant-toits sont très travaillés également. A l'intérieur on trouve des expositions de porcelaines datant du néolithique, puis remontant dans le temps jusqu'à la dernière dynastie, les Qing.

Ce palais fait partie des six palais de l'Est, dans les annexes orientales intérieure.


Palais de la pureté accumulée (Zhongcui gong)

Construit sous la dynastie Ming (1368-1644) et reconstruit en 1655, l'empereur. Le Qing Xianfeng (1851-1861) vécu ici avec sa mère durant son enfance, il faut dire que ce palais était réservé aux princes. L'impératrice de l'empereur Guangxu occupa le palais également. De nos jours les visiteurs peuvent trouver à l'intérieur de ce palais deux salles d'exposition : La première présente des objets en laque, en pierre, en verre, en métal ou en jade alors que la seconde expose une collection d'illustrations en jade.

Ce palais fait partie des six palais de l'Est, dans les annexes orientales intérieure.


Palais de la grande brillance (Jingyang gong)

Construit sous la dynastie Ming (1368-1644) et reconstruit en 1686 durant la 20e année de règne de l'empereur Kangxi (1662-1722), ce palais a été utilisé en tant que bibliothèque. Qianlong y fit mettre l'une des copies du livre des Song, le livre écrit par l'empereur Song Gaozong (1127-1162). Sa première cour avait une annexe dans laquelle Qianlong venait lire. Les princes venaient également ici pour étudier.

Ce palais expose plus de 500 pièces historiques en bronze datant de la Chine ancienne.

Ce palais fait partie des six palais de l'Est, dans les annexes orientales intérieure.



Salle du trésor du firmament numineux (Tianqiong Baodian)

Cette salle est un pavillon des annexes intérieures, côté oriental. Il est comme la plupart des autres pavillons fait d'un grand rectangle aux murs légers fait de grillages en bois, peints en rouges, et d'un énorme toit à double pente fait de tuiles jaunes. Il est sur une petite estrade de pierre, pour le surélever, et devant son entrée on peut voir trois pièces en bronze : Deux animaux et un vase.


Palais de la faveur céleste (Chenqian gong)

Il s'agit d'un des 6 palais des annexes intérieures orientales.


Palais de la grande bienveillance (Jingren gong)

Il s'agit d'un des 6 palais des annexes intérieures orientales. Construit en 1420 il était la résidence des concubines impériales à la fois sous les Mings (1368-1644) et les Qing (1644-1911). L'empereur Kangxi (1662-1722) est né ici en 1654.

Ce palais fait partie des six palais de l'Est, dans les annexes orientales intérieure.


Pavillon de la solennité sincère (Chengsu dian)

Ce petit pavillon est dans les annexes intérieures orientales, au Sud des 6 palais. Il n'y a rien de spécial à dire au sujet de ce "petit" bâtiment rectangulaire de 7 travées de large. Son toit est en tuiles jaunes, couleur de l'empereur.


Pavillon du culte des ancêtres (Fengxian dian)

Pavillon du culte des ancêtres

Pavillon du culte des ancêtres

Le pavillon du culte des ancêtres est dans les annexes intérieures orientales, au Sud des 6 palais. Il accueille de nos jours la galerie des horloges. Certaines horloges mécaniques européennes et américaines collectées par la famille impériale de la dynastie Qing, et celles fabriquées à Guangzhou, Suzhou et l'Atelier Impérial sont exposées ici.

Construit au début du XVe siècle et rénové plusieurs fois dans la dynastie Qing qui l'a suivi, la salle a deux sections disposées en forme de H, un hall d'entrée et une salle arrière, reliées par un couloir de raccordement couvert. Les tablettes spirituelles des ancêtres impériaux ont été placées ici.

Chaque année, le premier jour de l'année lunaire, à l'anniversaire de l'empereur, et au solstice d'hiver, l'empereur rendait hommage à ses ancêtres dans cette salle. Si l'empereur ne pouvait pas assister personnellement, il enverrait des représentants.



Voir aussi :

Description de la cité interdite

Liste des pavillons





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.