Annexes occidentales de la cour intérieure de la cité interdite

FR EN ES

Annexes occidentales intérieures


Les annexes de la cour intérieure se trouvent de part et d'autre de cette cour qui contenait les pavillons privés à l'usage de l'empereur. Les annexes orientaux (à gauche) et occidentaux (à droite) étaient donc des bâtiments à usage privé dans lesquels on trouvait tout ce qui était en relation avec la vie privé de l'empereur, bien que pas en contact direct avec sa personne. C'est la que se trouvent les appartements des impératrices et des concubines. Les annexes occidentaux sont dans une zone à l'angle Nord-Ouest de la cité interdite.

Cette zone est très dense, bien plus que les deux cours ou les annexes extérieures. Il y a un grand nombre de bâtiments qui ont eu des usages divers durant l'histoire du palais. La plupart sont de taille modeste par rapport aux autres pavillons, mais leur nombre en fait une véritable petite ville dans le palais.


Liste des pavillons des annexes intérieures occidentales

Pavillon de la nourriture de l'esprit (Yangxin dian)

Pavillon de la nourriture de l'esprit

Pavillon de la nourriture de l'esprit

Le pavillon de la Culture de l'esprit (Yangxin dian) est le lieu où les empereurs de la dynastie Qing (1644-1911) se reposaient. De nos jours il est présenté dans son état d'origine. Une chaise de kang (chaise creuse faite de briques et chauffée par le bas) a été construite dans la pièce principale. Un trône a été placé dans la chambre secondaire de l'Est; tandis que dans la deuxième salle, à l'Ouest contenait cette chaise kang et une grande penderie faite en bois de santal et orné de dragon stylisés volant dans les nuages. Les chambres, tout à la fin du bâtiment, étaient toutes deux meublés avec des lits kang sur lequel l'empereur pouvait dormir.

Cinq chambres latérales flanquent chaque côté de ce pavillon qui a été servi de salle de réception. Les chambres ont servi de logements temporaires pour les personnes convoquées par l'empereur.


Pavillon du principe suprême (Taiji dian)

Jusqu'à la fin de la Dynastie Ming (1368-1644) le pavillon du principe suprême fut la résidence des époux et concubines. Au début de la dynastie Qing (1644-1911), il fut rénové et réuni avec le palais de l'éternel printemps (Changchun gong) pour former un grand ensemble. C'est à ce moment que son nom actuel fut choisi car cet endroit était appelé Palais de la Jeune Nuit (Weiyanggong) sous les Ming. A la fin de la dynastie Qing l'impératrice douairière Cixi et Longyu résidaient ici. D'ailleurs plusieurs impératrices y vécurent dont Yu, l'épouse de Tongzhi.

Ce pavillon est visitable, il contient plusieurs éléments intéressants dont deux éléphants en porcelaine (Il s'agit de symboles de paix) supportant chacun un vase dans lequel on déposait des graines. Là aussi c'était un geste symbolique destiné à attirer les bons augures pour les futures récoltes. Ces deux éléphants entourent le trône impérial, qui est également l'une des pièces du mobilier intéressantes. On y voit aussi plusieurs salons et une chambre à coucher.

Ce palais fait partie des six palais de l'Ouest, dans la cour intérieure.

Pavillon du principe suprême

Pavillon du principe suprême

Pavillon du principe suprême

Pavillon du principe suprême


Pavillon de la longévité éternelle (Youngshou gong)

Dans la dynastie Ming (1368-1644), le palais de la longévité éternelle était la résidence de l'impératrice. L'empereur Chongzhen (1628-1644) vécu ici le temps d'un jeûn qu'il s'astraint à faire en tant que une pénitence faite auprès du ciel suiteà diverses catastrophes naturelles. Durant la dynastie Qing (1644-1911) ce palais était une résidence pour les concubines impériales importantes. La Concubine Ru de l'empereur Jiaqing (1796-1820) vécu ici à certain temps également au cours de la dynastie des Qing.

Ce palais fait partie des six palais de l'Ouest, dans la cour intérieure.


Palais de l'honneur terrestre (Yikun gong)

Construit en 1417, le Palais de l'honneur terrestre était initialement nommé Palais des myriades de Paix. Il a pris son nom actuel pendant le règne de Jiajing (1522-1566), un empereur de la dynastie Ming. Il a été reconstruit en 1655 sur ordre de l'Empereur Sunzhi. Ce fut la résidence des impératrices et des concubines dans les dynasties Ming et Qing. Pendant les cérémonies des subventions, l'impératrice douairière Cixi recevait ici les égards des concubines. Elle reçu également ici les félicitations des courtisans venus lui souhaiter son cinquantième anniversaire.

En 1802, l'Empereur Jiaqing fit faire des travaux dans ce palais, il souhaitait le relier au Palais de l'Elégance Accumulée. Il s'en suivi la construction d'une nouvelle salle, la Salle de l'Harmonie Favorable (Tihedian). A la fin du siècle Cixi la reconverti en salle à manger. C'est également dans cette salle qu'elle choisit l'Impératrice Longyu et les concubines Jin et Zhenfei pour l'Empereur Guangxu.

Ce palais fait partie des six palais de l'Ouest, dans la cour intérieure.


Palais du bonheur universel (Xianfu gong)

Situé dans la zone de palais de l'Ouest, le Palais du Bonheur Universel s'appelait au départ Palais de la longévité de paix. Il a pris ce nom pendant le règne de Jiajing (1522-1566) sous la dynastie Ming (1368-1644). Ce palais a une forme similaire avec le Palais de la Grande Brillance, avec des tuiles vernissées. Il est un peu plus côté que les 5 autres palais de cette zone car en plus de servir de logements pour l'impératrice et les concubines, l'empereur pouvait parfois vivre ici aussi. L'empereur Jiaqing (1796-1820) a observé le deuil de l'empereur Qianlong ( 1736-1795) dans ce palais, tout comme Xianfeng (1851-1861) pour celui de Daoguang (1821-1850).

Ce palais fait partie des six palais de l'Ouest, dans la cour intérieure.


Pavillon des fleurs de la pluie (Yuhua Ge)

Pavillon des fleurs de la pluie

Pavillon des fleurs de la pluie

Le Pavillon des fleurs de la pluie se trouve dans les annexes occidentales de la cour intérieure. Il s'agit d'un pavillon un peu isolé des autres.


Grand pavillon pour l'adoration de Bouddha (Da fotang)

Le grand pavillon pour l'adoration de Bouddha se trouve dans les annexes occidentales de la cour intérieure.


Palais de la compassion et de la tranquillité (Cining gong)

Le palais de la compassion et de la tranquillité se trouve dans les annexes occidentales de la cour intérieure. Construit en 1536 dans la partie Ouest de la Cité Interdite, il était la résidence palatiale de l'impératrice douairière Jiang, construit à son attention particulière sur l'ordre de l'Empereur Jiajing ( 1522-1566). En 1769 (la 34e année du règne de Qianlong), la salle principale de ce palais a été reconstruite avec des toits multiples, et la salle arrière a été déplacée vers le Nord, dans une disposition que l'on peut encore voir de nos jours. La cour, délimitée par les couloirs couverts de l'Est et de l'Ouest, qui relient la Porte de la Compassion et du Tranquillité (au Sud) et les maisons de la salle arrière (au Nord), forment un complexe architectural indépendant. Le hall principal, avec des vérandas avant et arrière, un toit en pignon et hanche avec double avant-toit et en carreaux de céramique jaunes, est à sept baies de large pour cinq de profondeur.

En face de la salle principale se trouve une terrasse où se sont déroulées les principales cérémonies de la douceur de l'impératrice, en particulier les anniversaires de l'impératrice douairière. La salle arrière était le lieu où l'impératrice douairière vénérait Bouddha, elle était munie de toutes sortes de statues de Bouddha et d'instruments rituels. Du coup on l'appelait aussi la "grande salle du Bouddha".


Porte de la compassion et de la tranquillité (Cining men)

La porte de la compassion et de la tranquillité se trouve dans les annexes occidentales de la cour intérieure. Très joli bâtiment de style classique, il est gardé par deux animaux en bronze. Trois escaliers en marbre permettent d'un entrer. Bien que joli et correctement proportionné, le toit est assez classique.


Palais de la longévité et de la santé (Shoukang gong)

Palais de la longévité et de la santé

Palais de la longévité et de la santé

Le palais de la longévité et de la santé se trouve dans les annexes occidentales de la cour intérieure. La construction de ce palais dura de décembre 1735 (la treizième année du règne de Yongzheng) à octobre 1736 (la première année du règne de Qianlong). C'est l'empereur Qianlong qui ordonna la construction de ce palais pour sa mère, l'impératrice douairière Chongqing. Par la suite il est devenu le palais exclusivement réservé aux impératrices douairières. Après de rénovations multiples pendant les règnes de Jiaqing, Daoguang, Xianfeng et Guangxu, ce palais restait inchangé dans son architecture générale.

La salle Est était une salle du trône réservée exclusivement à l'empereur lorsqu'il visitait la résidence de l'impératrice douairière.


Palais de l'élégance accumulée (Chuxiu Gong)

Palais de l'élégance accumulée

Palais de l'élégance accumulée

Le palais de l'élégance accumulée se trouve dans les annexes occidentales de la cour intérieure, c'est l'un des 6 palais de ces annexes. Ce pavillon a été construit sur le site de l'ancien pavillon et de sa la porte. L'impératrice douairière Cixi dînait, buvait le thé et se reposait ici quand elle habitait le Palais de l'élégance accumulée (Chuxiu Gong). En 1885 ce palais fut entièrement restauré et redécoré pour l'anniversaire de Cixi (Elle fêtait ses 50 ans). Ces travaux coûtèrent 630 000 taëls d'argent. En 1887, elle présida ici une cérémonie pour sélectionner l'impératrice et les concubines pour l'empereur Guangxu (vers 1875-1908).

Ce palais contient encore de nos jours les meubles de l'époque de Cixi, à la fin du XIXe siècle. Ils sont particulièrement beaux, très décorés. La salle accueille un trône encadré par des compositions florales faites en pierres précieuses. Le visiteur peut découvrir sur le trône un sceptre gravé d'une chauve-souris ainsi que des paravents, comme souvent, en bois précieux incrusté d'ivoire. L'ivoire était une matière convoitée, la salle contient aussi deux bateaux de cette matière, l'un en forme de Phénix et l'autre en forme de Dragon. Les deux bateaux sont tirés par 42 "immortels". Il y a aussi une pendule en bronze soutenue par un chameau, et à l'entrée du palais deux dragons et deux daims en bronze, sur des socles en pierre.

Ce palais fait partie des six palais de l'Ouest, dans la cour intérieure.


Kiosque des paysages enchanteurs (Lijing xuan)

Le kiosque des paysages enchanteurs se trouve dans les annexes occidentales de la cour intérieure. On raconte que durant les dernières années de la dynastie Qing (1644-1911), lorsque l'impératrice douairière Cixi était dans la Cité Interdite, elle vécut ici et a donné naissance au Prince Zaichun qui a ensuite été intronisé en tant qu'empereur de Tongzhi (1862-1874). En 1884, la 10eannée du règne de Guangxu (1875-1908), l'impératrice Cixi s'y installa à nouveau pour fêter son cinquantième anniversaire lunaire. C'est à ce moment que ce pavillon fut renommé "Belvedere des paysages enchanteurs" et qu'une mini-scène fut construite à l'intérieur. Maintenant, le belvédère ressemble à ce qu'il était lorsque le dernier empereur Puyi (1909-1911) vivait dans la cour intérieure. On y voit les meubles, le piano et la vaisselle de style occidental.


Pavillon d'origine manifeste (Tiyuan dian)

Le pavillon d'origine manifeste se trouve dans les annexes occidentales de la cour intérieure, c'est l'un des 6 palais de la cour intérieure.

Il a été créé sur les sites de la Porte du Printemps Eternel (Changchun gong) et l'ancienne partie arrière du pavillon du principe suprême (Taiji dian). Il a une porte d'entrée et une porte arrière, servant de salle de passage reliant le Palais du printemps éternel et le ce pavillon du principe suprême. La véranda arrière est une scène théâtrale. En 1884, à l'âge de 50 ans, l'impératrice douairière Cixi, regarda l'opéra joué ici depuis le palais de l'éternel printemps.

Pavillon d'origine manifeste

Pavillon d'origine manifeste

Pavillon d'origine manifeste

Pavillon d'origine manifeste


Jardin de la tranquillité bienveillante (Cining gong huayuan)

Le jardin de la tranquillité bienveillante se trouve dans les annexes occidentales de la cour intérieure. Il prend une grande zone de la cité interdite puisqu'il fait 130m de long sur 50 de large et contient plusieurs kiosques, pavillons et belvédères. Ces constructions sont plutôt au Nord.


Pavillon de l'alignement du Dao (Tongdao tang)

Le pavillon de l'alignement du Dao se trouve dans les annexes occidentales de la cour intérieure, il est à l'arrière du Palais du Bonheur Universel (Xianfu gong). Sous la dynastie Qing (1644-1911), l'empereur Qianlong (1736-1795) l'a désigné comme étant son habitation occasionnelle. L'ameublement actuel présente ce à quoi il ressemblait sur la fin de cette dynastie, avec des planches horizontales principalement inscrites par l'empereur Xianfeng (1851-1861). Peu de temps avant l'invasion des forces alliées britanniques et françaises, l'empereur Xianfeng mangea dernier son repas ici et se résolu à fuir.



Voir aussi :

Description de la cité interdite

Liste des pavillons





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.