Jardin impérial de la cité interdite

FR EN ES

Jardin impérial


Le jardin impérial correspond à la plus petite des 8 zones du palais. Il est tout au Nord de la cité interdite, face à la porte de la prouesse divine qui garde l'entrée Nord. Géographiquement, il s'agit d'un rectangle somme toute assez petit composé d'une succession de jardins et de pavillons de taille modeste. C'est là qu'on trouve les pavillons de formes les moins conventionnelles : certains sont en forme de disque, d'autres en forme de tours, etc.

Généralités sur le jardin impérial

Jardin impérial

Jardin impérial

Le Jardin Impérial est situé après la porte de la Tranquillité Terrestre. Construit sous la dynastie Ming en 1417, c'est à dire à la construction de la Cité Interdite, il est de forme rectangulaire de 130 x 90 m et couvre environ 12 000 mètres carrés. Ce fut un refuge privé pour la famille impériale et c'est peut-être l'exemple le plus typique de la conception chinoise d'un jardin. Il possède une vingtaine de bâtiments, chacun d'un style différent, et les façons dont ils s'harmonisent avec les arbres, les rocailles, les massifs de fleurs et les objets sculpturaux tels que les brûleurs d'encens en bronze sont d'une grande harmonie.

Jardin impérial

Jardin impérial

À chacun des quatre coins du jardin il y a un pavillon. Ils symbolisent les quatre saisons. Le plus célèbre occupe le coin de l'Est. Construit en 1535 et restauré au cours de la dynastie Qing, il est le pavillon qui symbolise le printemps. Dans le Nord-Est du jardin on peut monter sur une petite colline artificielle, avec une grotte. Il est dominé par le pavillon de la Vision Impériale (Yujingyuan). Les empereurs y montaient rarement. Les visiteurs pourront constater que les sentiers sont pavées avec des motifs variés faits en galets colorés, symbolisant la chance et la fortune. Le visiteur plus attentif trouvera un groupe d'images illustrant des épouses punissant leurs maris. Il semble étrange que ces images soient sculptées ici, à une époque où la domination masculine et plus particulièrement la toute-puissance de l'empereur prévalait. À l'extrémité Nord du jardin se trouve Shenwumen, la Porte de Puissance Divine, et la sortie arrière de la Cité Interdite.


Liste des pavillons du jardin impérial

Temple de la Paix Impériale (Qin'an dian)

Temple de la Paix Impériale

Temple de la Paix Impériale

Ce temple est le bâtiment dominant du jardin, il occupe une position centrale. Entouré d'un mur, il date du XVe siècle. Juste en face de lui se dresse un pin vieux de 400 ans, il est connu sous le nom de Consort Pine, il symbolise l'harmonie entre l'empereur et de l'impératrice. La porte de la salle est protégé contre les mauvais esprits par deux licornes dorées. A l'intérieur le temple a été dédié au dieu taoïste de l'Eau, Zhenwudadi, pour aider à la protection de la Cité Interdite contre les incendies.


Kiosque de la neige cramoisie (Jiangxue xuan)

Le kiosque de la neige cramoisie est un petit bâtiment situé dans les jardins impériaux. Si il porte ce nom c'est à cause des arbres qui y sont plantés qui, lorsqu'ils sont en pleine floraison, font tomber leurs pétales de fleurs comme tombe la neige. Or, cest fleurs sont d'un rouge vif, d'où le mot "cramoisie". Le nom scientifique de ces arbres est "Philadelphus pekinensis".

Il parait que ce lieu était tellement beau que les empereurs Kangxi (1662-1722) et Qianlong (vers 1736-1795) venaient ici composer des poèmes ici. L'échelle et le plan d'étage du Belvedere sont complétés par le belvédère de la culture de l'esprit (Yangxing zhai) qui est au même endroit, sur le côté Ouest du jardin. Des bâtiments comme ceux-ci faisaient partie de la disposition originale du jardin impérial en 1420.


Pavillon des dix mille printemps (Wanchun ting)

Le pavillon des dix mille printemps est un petit bâtiment situé dans les jardins impériaux. Il est postérieure à la construction de la cité interdite, il date de 1535 (La cité interdite fut construite entre 1407 et 1420). Son nom est dû au fait que l'empereur recevait régulièrement des éclats de voix "Dix mille vies !"

Ce pavillon est original par le fait qu'il a une base carrée et une tour circulaire, un vrai défi technique qui fut également relevé par les constructeurs des cathédrale, en Europe.


Pavillon du jade flottant (Fubi tig)

Le pavillon du jade flottant est un petit bâtiment situé dans les jardins impériaux.


Pavillon de l'extension de la grace (Chizao tang)

Le pavillon de l'extension de la grace est un petit bâtiment situé dans les jardins impériaux. Construit sous les Ming (1368-1644), ce pavillon était une bibliothèque où se tenaient les ouvrages des quatre bibliothèques impériales de l'empereur Qianlong (1736-1795). Ce dernier s'y rendait lorsqu'il souhaitait lire, à ses heures libres. Cette collection de 12 000 volumes est maintenant conservé au musée du palais de Taipeï.


Pavillon de la perspective impériale (Yujing ting)

Pavillon de la perspective impériale

Pavillon de la perspective impériale

Le pavillon de la perspective impériale est un petit bâtiment situé dans les jardins impériaux. Il a une forme carré et mesure approximativement 3m de côté seulement. Il ressemble donc plus a un kiosque qu'à un pavillon. Il a un magnifique toit à 4 pans se terminant par une boule dorée. Ce pavillon est au somme d'un amas rocheux qui a été importé pour reconstituer une colline.


Montagne de l'élégance accumulée (Duixiu shan)

Montagne de l'élégance accumulée

Montagne de l'élégance accumulée

La montagne de l'élégance accumulée se trouve dans les jardins impériaux. Il s'agit d'une colline en pierre artificielle, située dans la partie Nord du jardin impérial. Le site était à l'origine un emplacement floral, jusqu'à ce que l'empereur Wanli (1573-1620) ne commande la construction d'une colline artificielle à la fin du XVIe siècle. La colline mesure environ dix mètres de haut et a un chemin escarpé sinueux qui mène au sommet. Une plaque suspendue au centre de la porte de la grotte est inscrite avec les mots "Elegance Accumulée".

En face de la colline il y a une statue d'animal qui jette une colonne d'eau presque aussi haute que la montagne elle-même. C'est la seule fontaine qui a survécu dans le palais impérial.


Porte de l'obéissance loyale (Shunzhen men)

Porte de l'obeissance loyale

Porte de l'obeissance loyale

La porte de l'obéissance loyale se trouve dans les jardins impériaux. Il s'agit de la porte Nord du jardin impérial (Yu huayuan), l'extrémité Nord des palais intérieurs. Après la porte de l'obéissance loyale on arrive sur la porte de la prouesse divine (hommes Shenwu), qui mène à l'extérieur du palais. Cette porte sert de passerelle entre la cour intérieure (du côté Nord) et l'extérieur. Elle était généralement resté fermée, sauf pour des occasions spéciales. La porte de l'obéissance loyale a d'abord été construite sous la dynastie des Ming (1368-1644) et a été nommée à l'origine la porte de la tranquillité terrestre (Kunning men).


Autres bâtiments du Jardin Impérial

A l'angle Sud-Ouest du jardin se trouve une école, nommée en Chinois Yang Xing Zhai. A l'autre angle il y a Jiang Xue Xuan, une villa impériale. Sa décoration est simple, élégante. Elle possède de très beaux parterres de fleurs décorés de motifs en forme de dragons, entourés de marbre blanc. Le contraste des couleurs est fort mais réussi. Le pavillon des Mille Automnes est sur le côté Ouest du jardin. Il s'agit d'un petit bâtiment rond à double toits de tuiles. Le Pavillon flottant de jade vert (Fubiting) est un autre petit bâtiment carré du jardin, dominant un petit étang. Il dispose d'un couloir ouvert au niveau du toit sur le côté Sud. Son pendant est le Pavillon de la Clarté de Bon-Augure (Chengruiting), qui est identique. Il reste un autre pavillon carré, assez petit, (Diu Xiu Shan), le Pavillon de l'éternel ensoleillement (Yan Hui Ge) et une autre école (Weiyuzhai).


Porte de la primauté des cieux (Tianyi men)

Cette porte se trouve dans le jardin impérial.


Lodge de la culture de l'esprit (Yianxing zhai)

Ce lodge se trouve dans le jardin impérial.


Pavillon de mille automnes (Qianqiu ting)

Pavillon de mille automnes

Pavillon de mille automnes

Ce pavillon se trouve dans le jardin impérial. Construit sous la dynastie Ming (1368-1644), il est carré avec un toit rond et des vérandas sur les quatre côtés, ce qui lui donne une architecture particulière et techniquement aboutie. Il a ses avant-toits sculpté et de multiples angles avec la même forme et des structures croisées que l'on retrouve sur le pavillon des dix milles printemps. (Wanchun ting), côté Est du jardin. Des statues bouddhistes ont été consacrées ici, ainsi que la tablette spirituelle de l'empereur Tongzhi (1862-1874). Ce pavillon est situé à l'Ouest du jardin impérial, une direction qui, selon la philosophie chinoise, est en corrélation avec l'automne.



Sanctuaire aux quatre Divinités (Sichen ci)

Ce sanctuaire se trouve dans le jardin impérial.


Pavillon de la clarté de bon augure (Chengrui ting)

Ce pavillon se trouve dans le jardin impérial. Il a été construit en 1583 sous la dynastie Ming (1368-1644). Il dispose d'une véranda et repose sur un pont à une seule arche qui s'étend sur un étang poissoneux. Ce pavillon carré a quatre côtés ouverts et un toit en forme de pyramide avec des carreaux de céramique verts. La véranda attenante a un toit enroulé, ce qui est plutôt original. Le pavillon est symétrique avec le pavillon de Jade flottant (Fubi ting) sur le côté est du jardin.


Pavillon des enseignements (Weiyu zhai)

Ce pavillon se trouve dans le jardin impérial. De façon assez originale ce pavillon, qui était une salle de classe, ressemble... à un préfabriqué !

Le pavillon des enseignements se trouve dans la partie Nord-Ouest du jardin impérial (Yu huayuan). Il a été renommé plusieurs fois et a pris le nom actuel dans la dynastie Qing (1644-1911). Le nom de Weiyu est dérivé d'une phrase dans "The Doctrine of Golden Mean" (Zhongyong), mettant en avant l'un des idéaux politiques de l'enseignement de Confucius. Devant le studio on trouve une pièce d'eau sur laquelle un pont en arc a été construit. Au-dessus du pont se trouve le Pavillon de la Clarté de bon augure (Chengrui ting). Le pavillon fut utilisé comme salle pour l'adoration de Bouddha pendant un temps.

Belvédère de la prolongation des splendeurs (Yanhui ge)

Ce belvédère se trouve dans le jardin impérial. Il est construit en hauteur, sur des rocailles calcaires qui proviennent du lac Taihu, et a une forme carrée. Son sommet est très décoré de couleurs vives, son toit est carré également, il se termine au centre par une boule.

Il a pour caractéristique d'être orné de calligraphies, un art important dans la Chine ancienne.



Voir aussi :

Description de la cité interdite

Liste des pavillons





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.