Porte de la bonne fortune, dans la Cité Interdite

FR EN ES

Porte de la bonne fortune


Porte de la bonne fortune (Jingyun men)

Porte de la bonne fortune

Porte de la bonne fortune

Dans la dynastie des Qing, à l'exception des fonctionnaires en service ou ceux qui a été convoqué pour le public, personne n'a été autorisé à passer par cette porte sans un contrôle approfondi. Afin d'assurer la sécurité de la cour intérieure, tous les arrivants devaient s'arrêter à 20 pas des portes et indiquer la raison de leurs venues à des messagers qui faisaient alors l'aller-retour jusqu'au personne à rencontrer.



Voir aussi :

Retour à la liste des pavillons de la cité interdite





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.