Porte de l'harmonie mutuelle, dans la Cité Interdite

FR EN ES

Porte de l'harmonie mutuelle


Porte de l'harmonie mutuelle (Xiehemen)

Porte de l'harmonie mutuelle

Porte de l'harmonie mutuelle

La porte de l'harmonie mutuelle sépare la cour extérieure à la partie Est des annexes extérieurs, c'est par ce passage que l'on peut se rendre au pavillon de la gloire littéraire en passant par le parc qui s'y trouve. On accède aussi à la porte orientale de la cité interdite ainsi qu'au Grand Secretariat de la dynastie Ming. Cette porte était initialement appelée Porte de l'obeissance. L'empereur Shunzhi, qui régna de 1644 à 1661 la renomma après sa restauration. Pendant la guerre du milieu du XVe siècle, l'empereur Jingtai (1450-1456) tenait ici ses audiences de midi.

Un autre fait eu lieu à cette porte en 1425. Dans les premières années du règne de Jiajing (1522-1567) il y eu une controverse dans l'adoption de la lignée impériale. Pour marquer leurs désaprobations envers les décisions de l'empereur quelques 200 ministres de mirent à genoux à cette porte et crièrent violemment pour faire entre leurs voix.



Voir aussi :

Retour à la liste des pavillons de la cité interdite





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.