Palais de l'élégance accumulée, dans la Cité Interdite

FR EN ES

Palais de l'élégance accumulée


Palais de l'élégance accumulée (Chuxiu Gong)

Palais de l'élégance accumulée

Palais de l'élégance accumulée

Le palais de l'élégance accumulée se trouve dans les annexes occidentales de la cour intérieure, c'est l'un des 6 palais de ces annexes. Ce pavillon a été construit sur le site de l'ancien pavillon et de sa la porte. L'impératrice douairière Cixi dînait, buvait le thé et se reposait ici quand elle habitait le Palais de l'élégance accumulée (Chuxiu Gong). En 1885 ce palais fut entièrement restauré et redécoré pour l'anniversaire de Cixi (Elle fêtait ses 50 ans). Ces travaux coûtèrent 630 000 taëls d'argent. En 1887, elle présida ici une cérémonie pour sélectionner l'impératrice et les concubines pour l'empereur Guangxu (vers 1875-1908).

Ce palais contient encore de nos jours les meubles de l'époque de Cixi, à la fin du XIXe siècle. Ils sont particulièrement beaux, très décorés. La salle accueille un trône encadré par des compositions florales faites en pierres précieuses. Le visiteur peut découvrir sur le trône un sceptre gravé d'une chauve-souris ainsi que des paravents, comme souvent, en bois précieux incrusté d'ivoire. L'ivoire était une matière convoitée, la salle contient aussi deux bateaux de cette matière, l'un en forme de Phénix et l'autre en forme de Dragon. Les deux bateaux sont tirés par 42 "immortels". Il y a aussi une pendule en bronze soutenue par un chameau, et à l'entrée du palais deux dragons et deux daims en bronze, sur des socles en pierre.

Ce palais fait partie des six palais de l'Ouest, dans la cour intérieure.



Voir aussi :

Retour à la liste des pavillons de la cité interdite





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.