Mur des neuf dragons

FR EN ES

Mur des neuf dragons


Le mur des Neuf Dragons (Jiulong bi)

Mur des 9 dragons

Mur des 9 dragons

Sur le mur Sud de la porte de la Perfection impériale, se dresse un mur nommé "le mur des neuf Dragons", qui est le plus grand et le mieux conservé des trois célèbres murs des Neuf Dragons de Chine. Orientée vers le nord, il mesure 29,40 m de long et 3,50 m de haut. Il a été construit en 1772 sous le règne de l'empereur Qianlong, toute la scène sur le mur représente neuf dragons en mouvement en train de jouer avec des perles sur un décor de mer et de nuage. Fait en haut-relief, les dragons ont été peints en jaune, bleu, blanc et violet. Pourtant, l'un d'eux, dans le centre, est jaune et violet, or le jaune étant la couleur royale elle ne pouvait être joint à une autre.

Le mur est composé de 270 tuiles vernissées. Le nombre 270 peut être divisée par deux et cinq neuf. Neuf est le plus grand nombre impair, tandis que cinq se trouve en plein milieu des nombres impairs. Dans la Chine ancienne les chiffres neuf et cinq symbolisaient la suprématie de l'empereur. Il est dit que le centre du troisième dragon blanc a été brisé lors de la cuisson dans le four, ce qui était la mort assurée pour les artistes compromis dans ce travail. Malgré le risque, un charpentier c'est porté volontaire pour remplacer l'original avec du bois et a fait la sculpture et la peinture pendant la nuit. Grace à ses talents et son courage il sauva ainsi les sculpteurs. De nos jours On peut encore trouver des traces de cette réparation sur le troisième dragon, à partir de la gauche.

Il n'existe dans toute la Chine que trois oeuvres similaires : En plus de celui-ci, il y en a un dans le parc de Beihai et un autre à Datong, dans le Shanxi

Origine

Ce mur date de 1774, il fut construit durant la 38e année de règne de l'empereur Qianlong. Rappelons-nous que c'est cet empereur qui fit construire le palais qui porte son nom, dans l'angle Nord-Est de la cité interdite.

Mur des 9 dragons

Mur des 9 dragons



Voir aussi :

Retour à la liste des pavillons de la cité interdite





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.