Cour de la suprême harmonie

FR EN ES

Cour de la suprême harmonie


La cour de la suprême harmonie

Cour de la suprême harmonie

Cour de la suprême harmonie

C'est la grande cour située entre la porte de l'harmonie suprême et le palais. La première cour fait 10 000 mètres carrés, la cour du palais de l'harmonie suprême en fait 30 000. On raconte qu'elle peut contenir jusqu'à 100 000 soldats. Comme toutes les cours de la cité interdite elle est dépourvue d'arbres, car l'empereur étant au-dessus de tout, il était impensable qu'un arbre puisse le dominer. En fait, le palais est le bâtiment le plus haut de la cité interdite et rien ne peut le dépasser.

Cette cour est entourée d'un haut mur, et elle dispose de 6 entrées, sans compter les 4 pavillons qui font aussi office de points d'entrée. Au Sud, il y a la porte de l'Harmonie Suprême, flanquée à sa droite de la petite porte Zhaode et à sa gauche de la porte Zhendu. De l'autre côté de la cour, sur le mur Nord, il y a le palais de l'Harmonie Suprême, lui aussi flanqué de deux portes annexes : Zhongyoumen à gauche et Zhongzuomen à droite. Enfin, sur les côtés, il y a à chaque fois un pavillon et une porte : Hongyi et sa porte Youyimen à gauche, et Tiren et sa porte Zuoyimen à droite. A noter que plus au Nord la cour se poursuit jusqu'au pavillon de l'Harmonie Préservée, qui a lui aussi deux portes annexes : Houyoumen à gauche et Houzuomen à droite. Cette cour dispose aussi de 4 tours d'angle très réussies.

Les dalles de la cour ne sont pas de simples morceaux de pierre, elles ont été taillé de manière à ne pas provoquer de bruit lorsqu'on marche dessus.



Voir aussi :

Retour à la liste des pavillons de la cité interdite





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.