Les Yeoman Warders de la tour de Londres

FR EN ES

Les Yeoman Warders


Les gardiens de la tour de Londres sont très spécifiques, on les appelle les Yeoman warders. Ils étaient initialement un corps de garde pour la surveillance des joyaux de la couronne. Ils sont l'histoire de la tour de Londres, ils la connaissent par coeur et son aptes à vous donner n'importe quelle indication à son sujet.

Yeoman warders

Yeoman warders

Parfois ils sont confondus avec les "Yeoman of the guard", un corps de l'armée royale britannique qui n'a rien à voir avec eux. Les Yeoman Warders ont été créés en 1485 par le roi Henry VII. Un peu plus tard en 1509 son fils Henry VIII déplaça la résidence royale hors de la tour de Londres, le corps fut donc scindé en deux groupes séparés. La majorité des Yeoman Warders suivirent le roi, mais un petit groupe de 12 gardes resta à la tour pour maintenir l'ancienne résidence royale, probablement dans le but de la conserver en bon état pour le retour éventuel du roi. Leurs fonctions principales devint alors la garde des prisonniers et c'est à cette occasion qu'ils changèrent de nom, en Yeoman Warders, pour refléter leur véritable travail. (En anglais, le mot "warder" désigne un gardien de prison.


Formations

De nos jours il y a 27 Yeoman Warders et un chef Warders à la tour de Londres. Les capacités à avoir pour prétendre à ce poste est d'être un retraité des forces armées de l'Angleterre ou du Commonwealth, un ancien sous-officier supérieur ou un sergent de marine avec au minimum 22 ans de service actif. Ils doivent aussi être détenteur de la médaille de long service et bonne conduite ("Long Service and Good Conduct medal")

En 2007 ce corps d'arme uniquement masculin s'est fiminisé avec l'arrivée d'une première femme Yeoman Warders, Moira Cameron. Il y a eut récemment de nouveaux changements avec l'autorisation d'intégrer la fonction en tant que sous-officier d'activede l'armée, de la marine ou de la Royal Air Force. Les membres de la Royal Navy ne sont pas éligibles à la fonction car ils prêtent allégeance à l'Amirauté et pas à la Reine. En 2011 cette allégeance fut convertie envers la Reine et du coup la "first Naval Yeoman Warder" a demandé à pouvoir intégrer les Yeoman Warders de la tour de Londres. Ca a été accepté.


Conditions de vie

Les institutions demandent aux familles des Yeoman Warders de vivre à la tour de Londres, certaines de ces maisons furent construite dès le XIIIe siècle. La tour de Londres a sa propre organisation qui est composé d'un gouverneur qui réside dans la tour, un chapelain, un médecin et même un pub. Le seul problème pour eux, ou du moins un des principaux problèmes que les gardiens rencontrent est qu'une fois que la tour a fermé ses portes il est impossible pour eux d'en sortir.

L'uniforme des Yeoman Warders est normalement bleu foncé avec des rayures rouges. Pour les occasions officielle comme la visite de la Reine, ils portent un uniforme rouge et or très similaire à celui des "Yeoman of the Guard". Ces uniformes font référence aux tenues traditionnelles des Tudor qui a été légèrement modifié au XVe siècle à cause de leurs inconforts, ils avaient une collerette trop larges.

Les Yeoman Warders sont surnommés "Beefeaters". (Mangeurs de viande) On ignore la raison de ce surnom, mais c'est très probablement une des deux raisons suivantes : Soit c'était parce qu'étant les gardiens de la tour, ils se devaient d'être bien nourris et disposaient donc d'une portion de nourriture supérieure aux autres soldats. Mais peut-être que la raison est plus pragmatique : Les "Beefeaters" auraient très bien pu être les corbeaux qui ont besoin de leurs doses quotidiennes de viande. Le surnom viendrait alors du fait qu'ils étaient les gardiens des mangeurs de viande.

De nos jours il y a à peu près 150 personnes qui vivent dans l'enceinte de la tour de Londres : Les Yeoman Warders bien sûr, mais aussi leurs familles.


La cérémonie des clefs

La cérémonie des clefs est une tradition de très longue date qui se tient chaque nuit à la tour de Londres. Elle date du XIVe siècle.

Le responsable en chef des Yeoman Warders, en tenue de cérémonie, va à la rencontre d'une escorte militaire à exactement 9h53. C'est précis. C'est ensemble qu'ils verrouillent les lourdes portes de la tour de Londres. Après avoir sécurisé la porte de la tour, le chef des gardes et son escorte marchent le long des quais. Sur ce chemin du retour le groupe est stoppé par une sentinelle qui crie :

Halte ! Qui va là ?

Le chef des Yeoman Warders lui répond, cérémonieusement :

Les clefs !

Quels clefs ?

Les clefs de la Reine Elizabeth !

La sentinelle finalise avec :

Tout va bien !

A ce moment le groupe s'ébranle et rentre dans la tour, définitivement.

Le cef des Yeoman Warders et son escorte avance jusqu'à l'arche de la tour sanglante, puis dans l'enceinte intérieure. Le groupe s'arrête au bas des escaliers. A leurs sommets se tient un autre groupe de garde. Le chef des warders retire alors son chapeau et cri :

Que Dieu sauve la Reine !

La cérémonie est conclue par la menée des clefs jusqu'à la maison de la Reine et leur entreposage en lieu sûr.

Cette cérémonie, très touristique de nos jours, est bien sûr visible par les nombreux visiteurs qui acceptent de rester si tard dans la tour, et surtout qui se sont organisés pour pouvoir y participer. Il faut se renseigner au kiosque des Yeoman Warders dans la journée pour connaître les conditions de participation à la cérémonie, le soir.



Voir aussi :

Découvrir la tour de Londres

Les corbeaux





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.