L'Imperial State Crown, ou Couronne impériale d'apparat

FR EN ES

Imperial State Crown


L'Imperial State Crown (Couronne impériale d'apparat, en français), est la principale couronne de la monarchie britannique. Il y en a deux autres très connues, la couronne de St Edouard (la plus sympbolique) et la couronne impériales des Indes (qui ne fut portée qu'une fois). Ces trois couronnes peuvent être vues à la tour de Londres, dans la salle des Joyaux de la couronne.

Couronne impériale

Couronne impériale


Les bijoux de cette couronne

Cette couronne inestimable contient en tout 2 783 diamants, 17 saphirs, 277 perles, 11, émeraudes et 5 rubis. Ca fait quand même beaucoup pour une seule pièce de joaillerie !


Le saphir d'Edward le Confesseur

La Couronne impériale d'apparat contient un certains nombre de bijoux qui ont eu une longue histoire, parfois dramatique. Certains ont été récupérés au moment de la restauration, par exemple le saphir d'Edward le Confesseur, qui se trouve au centre de la croix maltaise, au sommet de la couronne. Ce saphir faisait partie d'une bague appartenant à Edward le Confesseur, bague qui fut enterrée avec lui en 1066. En 1101, lorsque son sanctuaire a été ouvert et que l'anneau a été retiré, le saphir fut installé dans une couronne portée par Henry I.

Le rubis du prince noir

Le rubis qui orne le centre de la Couronne d'apparat a une histoire riche et dramatique. Il appartenait autrefois à bu Sa'id, roi de Grenade, assassiné par Pierre le Cruel, roi de Castille.

À cette époque la domination de l'Espagne castillane était centralisée à Séville et le royaume maure de Grenade était systématiquement attaqué et revenait peu à peu sous la domination espagnole dans le cadre de la Reconquête chrétienne d'Espagne. Selon les récits historiques, Abu Sa'id souhaitait se rendre à Don Pedro, mais les conditions qu'il proposait n'étaient pas claires. Don Pedro a accueilli sa venue à Séville et, lorsque les deux hommes se sont rencontrés Don Pedro des serviteurs d'Abu Sai'd furent tués, puis Abu Sai'd lui-même fut assassiné. En cherchant le corps de Said, le rubis fut trouvé et pris par Don Pedro.

Pierre le Cruel l'offrit à Edward, le Prince noir, en reconnaissance de son aide militaire durant la bataille de Navaretto en 1367. Il fut hérité par le fils d'Edward, Richard II. Richard l'a eu en sa possession lorsqu'il s'est rendu à son cousin, le futur Henry IV, à Flint, au Pays de Galles en 1399. Henry a ensuite usurpé le trône et Richard fut assassiné. Le fils d'Henry, Henry V, possédait ce rubis dans la couronne qu'il portait autour de son casque à la bataille d'Agincourt. Le rubis fut également serti dans la couronne de Richard III à la bataille de Bosworth en 1485. Lorsque Richard fut tué au combat, le rubis roula sous un moulin avant d'être récupéré par Lord Stanley. Ce dernier le plaça sur la tête du victorieux Henry Tudor.

Les perles

La Couronne impériale d'apparat contient également des perles qui furent portées en boucles d'oreilles par Elizabeth I, elles sont suspendues aux arches de la couronne.

Le diamant "Star of Africa"

Au sein du large groupe incrusté de bijoux qui forme la base de la Couronne d'État, se trouve un énorme diamant nommé Second Star of Africa. Il fut taillé à partir du célèbre diamant Cullinan, le plus gros diamant jamais extrait, puis donné à Edward VII qui l'a fit placer dans la couronne.

Le saphir Stewart

Le Stewart Sapphire (Saphir Stewart, en français) appartenait à la Maison royale d'Écosse depuis des siècles. Il fut offert à George III. Le propriétaire original du saphir était le roi Alexandre II d'Écosse, il l'avait placé sur sa couronne pour son couronnement en 1214. Edward I d'Angleterre prit le saphir avec la pierre de Scone en 1296, lors de son invasion de l'Écosse. Son petit-fils, le roi Edouard III, plus tard, a rendit le joyau à son beau-frère David II d'Écosse. Le roi David II offrit le saphir à sa soeur, Marjorie Bruce. Marjorie, qui épousa Walter Stewart, eut un fils, Robert II, le premier monarque de la Maison de Stewart. Mais lors de l'accession au trône de James I, puis de James VI, le saphir fut de nouveau rendu à l'Angleterre.

Oliver Cromwell vendit cette pierre avec le reste des joyaux de la Couronne britannique pendant l'Interreigne. Après la Restauration le saphir retourna à Charles II. Le saphir fut enregistré comme faisant partie des reliques de Stewart prises par James II lors de son exil en France lorsqu'il fuit le pays au moment de l'invasion de William d'Orange. Après la mort de James, la pierre est passée à son fils, James Francis Edward Stuart, le "Vieux Prétendant", qui la donna à son deuxième fils, Henry Benedict, le cardinal York.

En 1838, la jeune reine Victoria mit le bijou dans la nouvelle Couronne impériale, à l'avant, sous le Rubis du Prince noir. Lorsque George VI fit une nouvelle couronne d'apparat (presque identique à l'ancienne), le saphir Stewart y fut placé. Lors de l'acquisition des diamants Cullinan, le saphir fut déplacé à l'arrière de la couronne pour créer de l'espace pour le Cullinan II en forme de coussin.



Voir aussi :

Joyaux de la couronne

Histoire de la tour de Londres





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.