FAQ sur la tour de Londres

FR EN ES

FAQ sur la tour de Londres


Une FAQ (Frequent Asked Questions) est une liste de questions fréquemment posées avec leurs réponses. La FAQ ci-dessous concerne, bien sûr, la tour de Londres.

Questions sur son architecture


La tour de Londres est, comme son nom l'indique, en plein coeur de la capitale londonienne. Elle est sur la rive Nord de la Tamise, juste à côté du Tower bridge, en face de la mairie de Londres. Géographiquement, la tour de Londres occupe un bon morceau du centre-ville, sur le côté Est de Londres.

Pour en savoir plus : Emplacement de la tour de Londres

La tour de Londres est relativement grande. Plus qu'une simple tour, il s'agit en fait d'une forteresse de 240m de long sur 210 de large, hors les douves et les fortifications de l'entrée, qui avance vers l'Ouest. L'ensemble a un plan pentagonal, irrégulier, et que son côté Sud longe la Tamise. Le tour des fortifications fait 710m, si on pouvait les longer. Mais les douves sont interdites, il faut donc en faire le tour sur les trottoirs de la ville.

Pour en savoir plus : Dimensions de la tour de Londres

Le plan de la tour de Londres est plus simple qu'il ne parait. Centré sur la tour blanche (le donjon), un premier rempart est doté de nombreuses tours qui ont un rôle à la fois de défense et de lieux d'habitat. Une seconde enceinte, postérieure, trace une rue qui fait le tour de la forteresse. La cour intérieure qui est ainsi délimitée acceuille aussi la caserne Waterloo, qui contient les bijoux de la couronne, ainsi que divers bâtiments dont le quartier général des fusilliers et son musée.

Pour en savoir plus : Plan de la tour de Londres


Questions sur la visite


La tour de Londres ferme assez tôt par rapport aux monuments français, mais c'est normal, le rythme de vie des anglais fait que la journée termine relativement tôt. La tour de Londres est ouverte de 9h à 17h30 du mardi au samedi, et de 10h à 17h30 les dimanches et lundis.

Pour en savoir plus : Visiter la tour de Londres.

Il y a plusieurs tarifs qui dépendent, comme souvent, de l'âge du titulaire du billet et de la façon dont il le prend. Mais attention, le tarif normal est déjà assez élevé, mais vous avez des surcoûts si vous prenez votre billet au guichet ou si vous appellez au téléphone. Vous devrez donc, au mieux, le prendre sur Internet. Il y a aussi la possibilité de prendre le London Pass, une carte pré-payée qui vous donne accès aux principaux monuments de Londres, ainsi que de devenir membre des palais royaux, pour un prix assez peu élevé par rapport au prix normal.

Pour un adulte, le prix standard est de £21,50 pour un billet adulte et de £9,70 pour un enfant. Les conditions d'accès et les autres tarifs (groupes, familles, handicapés) sont sur le lien ci-dessous.

Pour en savoir plus : Visiter la tour de Londres.

La tour de Londres est très grande, mine de rien, mais on ne s'en aperçoit que lorsqu'on est sur place. Du coup, prévoyez plus de temps que ce que vous pensiez initialement. Au-dessous de 2h de visite ça semble très court pour une visite, rien que la tour blanche mérite ses 2h à elle seule. Puis il faut faire un tour dans la cour intérieure, un autre entre les deux remparts, voir la chapelle, le quartier des fusilliers et son musée, le chemin de ronde et sa suite de tours, avec dans chacune des panneaux explicatifs, des jeux pour les enfants, etc. Pour faire tout ça, prévoyez bien bon une demi-journée. L'idéal est de pouvoir revenir un autre jour pour faire les différents parcours à un rythme calme, du coup il peut être intéressant de devenir membre des palais royaux, histoire de ne payer son entrée qu'une fois. Mais ça dépendra de la composition de votre famille, si vous venez en famille.

Pour en savoir plus : Visiter la tour de Londres.


Questions sur son histoire


La tour de Londres a été construite entre 1066 et 1074 par Guillaume le Conquérant, duc de Normandie qui conquit le Sud de l'Angleterre et devint ainsi roi de ce territoire. Elle faisait partie d'une vague de construction qui a vu apparaître un très grand nombre de forteresses à traves tout le pays. Les médiévistes considèrent cette période et cette région comme la plus prolifique en terme de construction de fortifications médiévales, même si on considère l'Europe médiévale entière.

Pour en savoir plus : Histoire de la tour de Londres

Le but était clair : Après avoir conquis l'Angleterre, Guillaume le Conquérant s'imposa par la force auprès des barons de son nouveau territoire. La population le détestait, tout comme elle détestait l'ensemble des normands venus prendre possession par la force de leurs territoires. Guillaume choisit donc de construire des forteresses dans les principales villes pour assoir son autorité et impressionner la foule. A Londres, plus grande ville d'Angleterre et siège du pouvoir saxon, il était normal de voir implantée la plus grande des forteresses. C'est elle, la fameuse tour blanche qui est le centre de la tour de Londres.

Pour en savoir plus : Histoire de la tour de Londres

Guillaume le Conquérant était un fils illégitime du duc de Normandie et d'une servante, Herleve. Il est né en 1028 et, à la mort de son père, parvient à fédérer toute la Normandie qui était alors sous la coupe des barons. Son pouvoir obtenu, il arme une flotte et par à la conquête de l'Angleterre, une terre qu'il réclame de plein droit suite à une succession litigieuse. Vainqueur de la bataille d'Hastings en 1066 contre les Saxons, il n'eut plus aucune opposition et prit le pouvoir sur tout le Sud de l'Angleterre, avant de parvenir à prendre le Nord des années plus tard. Il est le fondateur d'une dynastie royale britannique.

Pour en savoir plus : Biographie de Guillaume le Conquérant



Voir aussi :

Description de la tour de Londres

Histoire de la tour de Londres





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.