La tour de la cloche

FR EN ES

La tour de la cloche


La tour de la cloche est située à côté de la maison de la Reine, derrière l'entrée des tour Byward. La tour a été construite pour renforcer la ligne de défense du rempart intérieur. Elle date de la fin du XIIe siècle, ce qui en fait la deuxième tour la plus ancienne après la Tour Blanche. De style normande, elle a peut-être été construite sous les ordres du roi Richard Coeur-de-Lion (1189-1199).

Tour de la cloche

Tour de la cloche


Origine du nom

La tour de la cloche tire son nom de la petite tourelle en bois située au sommet de la tour qui contient la "cloche du couvre-feu" utilisée pour informer les prisonniers, compte tenu de la liberté qu'ils avaient dans la Tour, qu'il était temps de rentrer dans leur quartier. Aujourd'hui, elle sonne à 17h45 chaque jour pour avertir les visiteurs que la Tour est sur le point de fermer.


Plusieurs prisonniers célèbres ont été détenus dans la tour de la cloche sous les Tudor, dont Sir Thomas More, l'évêque John Fisher et la princesse Elizabeth. More et Fisher ont été envoyés à la Tour par Henry VIII suite à leur refus de reconnaître l'Act of Supremecy, qui faisait du monarque le chef de l'Eglise anglaise, Eglise séparée de Rome.

Le roi Henry décida de divorcer de sa première femme, Catherine d'Aragon, pour se remarier avec Anne Boleyn. Le pape ne pouvait accorder à Henry l'annulation demandée car le neveu de Catherine, Charles V, était le puissant empereur romain et accessoirement roi d'Espagne, du coup il ne pouvait pas décemment lui accorder.


Les prisonniers de la tour de la cloche

Sir Thomas Morev

Sir Thomas Morev, le Lord Chancelier du roi Henry VIII et auteur d'Utopia, a passé une période en prison dans cette tour. Ferveur catholique il a refusé de prêter serment au Act of Supremacy. Du coup le 17 avril 1534 il fut emprisonné dans la tour. Au début l'emprisonnement de More n'était pas excessivement sévère. Sa famille a été autorisée à lui apporter des boissons et des vêtements chauds. Sa femme Alice et sa fille, Margaret, ont été autorisées à le voir régulièrement. Cependant, vu qu'il s'est entêté à refuser de signer le serment, on lui a refusé tous les conforts qu'il avait : le feu dans sa cellule, de la nourriture, des vêtements chauds, des livres et ses outils d'écriture. Le 1er juillet 1535, More fut jugé à Westminster, accusé de haute trahison et condamné à mort. More a été exécuté à Tower Hill le 6 juillet 1535. Il est enterré dans la chapelle de la tour de St Peter ad Vincula.


Evêque Fisher

La tour de la cloche reçut aussi le 16 avril 1534, le martyr catholique John Fisher, évêque de Rochester, qui fut incarcéré au-dessus des logements de More. Fisher était le seul évêque anglais qui avait refusé de prêter le serment, et comme ils étaient captifs dans la même tour ils purent communiquer par des messages envoyés par leurs serviteurs. Le pape promit de nommer Fisher cardinal, du coup, Henry, vexé, déclara que Fisher n'aurait pas la moindre tête pour porter son couvre-chef de cardinal. Le procès de l'évêque Fisher a eu lieu le 17 juin, il a été reconnu coupable et exécuté le 22 juin 1535.


Princesse Elisabeth

La princesse Elisabeth (la future Elizabeth Iere) a également subi une peine d'emprisonnement dans la tour de la cloche à l'âge de 21 ans, sous le règne de sa sœur aînée Mary Iere. Suspectée d'avoir participée à la rébellion Wyatt, Elizabeth a été arrêtée et emmenée à la Tour de Londres par bateau, atterissant à la porte des traitres. La princesse proclama avec colère qu'elle n'était pas une traitres. Cependant elle n'eut pas d'autre choix que d'entrer, passant au niveau de l'art de la tour sanglante par lequel elle pu voir l'échafaud de l'exécution de Lady Jane Gray, également impliquée dans la rébellion de Wyatt.

Elisabeth fut autorisée à sortir le long des remparts adjacents aux tours Beauchamp et de la cloche, un passage que l'on connait sous le nom de promenade Elizabeth. Ne trouvant aucune preuve de l'implication d'Elisabeth dans la conspiration, Mary a finalement été libérée. Son confinement à la Tour de Londres fut pour elle une expérience terrifiante.


Emplacement

Emplacement de la tour de la cloche

Voir aussi :

Le plan de la tour de Londres avec la liste des bâtiments





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.