La porte des traitres

FR EN ES

La porte des traitres


La porte des traîtres est la seconde entrée de la tour de Londres, celle par laquelle personne ne souhaitait passer. C'est une entrée maritime, donc ne pouvant être empruntée qu'en bateau. Elle est sous la porte St Thomas qui a été construite pour fournir un logement royal supplémentaire.

Porte des traitres

Porte des traitres

La porte a été conçue par l'architecte médiéval maître James de St George sur les ordres du roi Edouard Ier entre 1275 et 1279 pour fournir une nouvelle porte par laquelle le roi Edward pourrait arriver à la tour par la Tamise. Il y fit construire des salles pour son confort personnel, c'était sa résidence personnelle. Lorsqu'il était là il avait toujours une barque pour sortir directement par le fleuve, sans avoir à passer par les portes habituelles.

Au cours des siècles suivants, alors que la Tour de Londres devenait de plus en plus une prison pour les ennemis d'État accusé de trahison, elle a acquis son nom actuel de "Traitors Gate" en raison du nombre de prisonniers accusés de trahison qui sont passés à travers. Les prisonniers furent amenés par une péniche le long de la Tamise, en passant sous le pont de Londres, où les têtes terribles des prisonniers récemment exécutés étaient exposés sur des piques.


Les prisonniers passent... et trépassent

Au temps des Tudor des prisonniers politiques célèbres comme Edward, le duc de Buckingham, la reine Anne Boleyn, Sir Thomas More, la reine Catherine Howard, la tragique Lady Jane Grey, Seymour, le duc de Somerset, la princesse Elizabeth (la future Elizabeth I), Robert Devereux , Earl of Essex et James, le duc de Monmouth, le fils errant de Charles II, tous entrèrent à la Tour par la porte des traîtres.

La reine Anne Boleyn a été arrêtée sur les accusations de trahison, d'adultère et d'inceste en 1536. Sir Henry Norris et le frère de la Reine, George Boleyn, Lord Rochford ont été arrêtés, accusés d'adultère auprès de la Reine et emmenés à la tour de Londres par péniche et aussi Traversé l'entrée de la porte des traitres.

Le comportement d'Anne pendant son temps d'emprisonnement dans la Maison de la Reine oscillait entre un calme résigné et des crises d'hystérie en passant par des moments de dépression. Parfois, en riant, se mettait à pleurer de façon incontrôlable. Elle fut exécutée le 19 mai 1536 et a été enterrée dans la chapelle de St. Peter ad Vincula.

La fille d'Anne, la princesse Elisabeth, la future reine Elizabeth I, a dû également traverser "Traitors Gate". Sa demi-soeur la reine Mary, la fille du premier mariage de Henri VIII avec Catherine d'Aragon, a ordonné l'arrestation d'Elisabeth, la croyant impliquée dans la rébellion de Wyatt. Elizabeth a été capturée le dimanche des Rameaux 1554 et fut menée par péniche à la Tour. Le sort de sa mère, Anne Boleyn, qui avait été exécutée sur Tower Green trois ans avant, devait être dans son esprit lorqu'elle traversa la porte.


Emplacement

Emplacement de la porte des traitres

Voir aussi :

Le plan de la tour de Londres avec la liste des bâtiments





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.