La tour Byward

FR EN ES

La tour Byward


La tour Byward est l'entrée de la tour de Londres, c'est la porte principale par laquelle passent les touristes de nos jours. Il existe une autre entrée le long des quais de la Tamise, mais elle est réservée.

Tour Byward

Tour Byward

La tour Byward est jumelle de la tour intermédiaire, qui est de l'autre côté des Douves. Les deux sont jointes par le seul pont de la forteresse. La tour Byward est en fait double, c'est deux tours rondes reliées par un bâtiment carré, ce bâtiment ayant un large passage pouvant être fermée par une herse. Elle avait autrefois un pont-levis qui n'a, hélas, pas survécu au temps. Le chef d'architecte et maître-constructeur fut Henry de Reyns assisté de John de Gloucester et Robert de Beverley. On pense que cette tour a été construit à côté du "Warder's Hall", et c'est cette particularité qui a donné son nom à la tour "by the warders", transformé dans le temps en "Byward".

Cette tour fut construite en 1238 et 1272 par Henry III pour offrir une protection supplémentaire à la tour de Londres, elle faisait partir des nombreuses améliorations de cette citadelle du centre-ville de Londres. Elle fut renforcée en 1381 sous Richard II suite à la révolte des paysans, lorsque Richard et sa mère Joan, contesse du Kent, durent se réfugier à la tour de Londres.

Le bâtiment conserve encore sa forme originale de deux tours cylindriques, bien que la hauteur ait été augmentée à la fin de la période médiévale et à la fin du XVIIIe ou au début du XIXe siècle. La magnifique peinture murale médiévale au premier étage de la tour Byward est le seul intérieur médiéval décoré survivant dans toute la tour de Londres. La peinture n'est pas accessible au grand public, mais relate l'histoire de la mort du Christ sur la Croix. La figure centrale de la Crucifixion est hélas perdue, détruite par un feu de cheminée, mais les figures de la Vierge Marie et de St Jean l'Evangéliste en position de deuil survivent encore. La peinture est recouverte de feuilles d'or et de pigments coûteux tels que l'azurite (bleu), le vermillon (rouge) et le lac (rouge foncé). On pense qu'elle date des années 1390, sous le règne de Richard II, dont le saint patron était St Jean-Baptiste.


Emplacement

Emplacement de la tour Byward

Voir aussi :

Le plan de la tour de Londres avec la liste des bâtiments





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.