La tour du sel

FR EN ES

La tour du sel


La tour du sel est l'une des 21 tours qui forment le complexe de la Tour de Londres. Elle a été construite à la fin des années 1230 et fait partie de l'ensemble des modifications demandées par le roi Henri III. Construite dans le coin Sud-Est de la forteresse, la tour de sel domine la Tamise.

Tour du sel

Tour du sel


Origine du nom

La tour de sel était initialement connue sous le nom de Tour de Jules César puis, plus tard, de Tour de Baliol. Il est possible que la tour se soit appelée "Tour du sel" car le sel était extrêmement coûteux et ne pouvait être obtenu que par la plus grande noblesse. Il est possible que le sel ait été traditionnellement stocké dans cette tour.


Description

La tour du sel est double, comme plusieurs tours de ce genre dans la forteresse. Elle est essentiellement de forme circulaire, de diamètre modeste mais on lui a adjointe une seconde tour carrée, plus défensive. Les toits sont crenelés.

A l'intérieur de la tour on trouve un sous-sol avec un donjon à deux étages, plus un étage ajouté ultérieurement. Le rez-de-chaussée de la tour de sel servit d'entrepot, quand à l'étage, c'est une chambre de forme pentagonale avec une immense cheminée en pierre du XIIIe siècle et une fenêtre décorative. La salle possède sur ses murs de nombreux graffitis faits par des prisonniers. On peut encore y lire les différents types de traitement reçus par les prisonniers qui y étaient détenus.

L'extérieur et les fenêtres de la tour du sel ont été restaurés par l'architecte de l'époque victorienne Anthony Salvin en août 1857.


Les prisonniers célèbres

La prison du roi d'Ecosse John Balliol

Parmi les prisonniers détenus dans la tour de sel il y a John Balliol, roi des écossais, mis en prison par Edward Ier. Balliol fut couronné à Scone en 1292. Son règne fut court et difficile car il fut pris entre Edward Ier et les nobles écossais qui l'ont humilié. Il fut surnommé Tom Tabbard, soit "Le manteau vide". Les seigneurs écossais prirent le pouvoir de ses mains et en 1295 il dû s'allier à Philipe de France. Cette alliance provoqua un affrontement entre Edward et lui. Edward l'emporta rapidement, il envahit l'Écosse en 1296 et dépouilla John Balliol de son pouvoir.

Emprisonné à la Tour pendant trois ans, Balliol fut finalement libéré et put aller dans ses terres familiales à Bailleu, en France, en juillet 1299, où il resta jusqu'à sa mort en avril 1313 à l'âge de 63 ans.


Le prisonnier Hew Draper

Hew Draper, un aubergiste de Bristol, fut emprisonné dans la tour du sel en 1561 suite à une accusation de sorcellerie contre Bess de Hardwick et son mari Sir William St. Lo. Draper a affirmé que, bien qu'il ait été intéressé par la magie, il avait brûlé tous ses livres concernant ce sujet. Sur les murs il traça le dessin d'une horloge complexe, un dessin toujours visible de nos jours. L'inscription indique que "Hew Draper de Bristal a fait cette sphère le 30 daye de Maye anno 1561". Quand il a sculpté ce tableau sur le mur de sa cellule, Draper était très malade, le dessin est fait près du sol, par un homme assis.


La prison de jésuites

Les jésuites ont également été emprisonnés dans la tour du sel et leurs gravures représentant des scènes religieuses peuvent également être vues sur les murs, à plusieurs endroits. On y voit en particulier un coeur, une main et un pied percés. Ce symbole représente les plaies du Christ. Il existe plusieurs inscriptions marquées par le monogramme de l'IHS, avec une croix au-dessus du H, une forme couramment utilisée par les membres de la Société de Jésus. Le nom inscrit de Michael Moody, 1587, rappelle un complot pour assassiner la reine Elizabeth.

Le prêtre jésuite John Gerard fut également emprisonné dans la tour du sel, interrogé et torturé en étant suspendu à plusieurs reprises à des chaînes sur le mur du donjon. Gerard a organisé une évasion audacieuse de sa prison sur une corde tendue au-dessus des fossés durant la nuit du 4 octobre 1597. Malgré le fait que ses mains Étaient encore mutilés par les tortures qu'il avait subies, il réussit à descendre. Il a atteint Rome, où il a vécu en exil pour le reste de sa vie. Henry Walpole, un jeune jésuite emprisonné dans la tour du sel en 1593 a gr​vé son nom sur les murs. Il refusa de fournir l'information requise par les autorités. ce qui, en 1595, l'ammena à York où il a été jugé et exécuté, probablement en étant brûlé vif.


Giovanni Battista Castiglione

Giovanni Battista Castiglione, un tuteur italien qui portait les lettres privées de la princesse Elizabeth quand elle fut emprisonnée a également subi une peine d'emprisonnement.


Emplacement

Emplacement de la tour du sel

Voir aussi :

Le plan de la tour de Londres avec la liste des bâtiments





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.