Le Palatinus 398 est le document listant les 7 merveilles du monde

FR EN ES



Palatinus 398

Le document de Philon de Bysance qui sert de référence aux 7 merveilles du monde


La liste des 7 merveilles du monde nous vient d'un certain Philon de Bysance, un personnage dont on sait assez peu de choses qui a vécu entre le IIIe et le IIe siècle avant JC. Il est l'auteur d'un document connu de nos jours sous le nom de Palatinus 398, un document du Xe siècle reproduisant son texte et qui a servi de base à notre connaissance de ces 7 monuments du monde antique. Le Palatinus 398, c'est donc le document de référence des sept merveilles du monde antique. Ce document a été écrit en punique, une langue antique perdue de nos jours.

Ce document a bien sûr une grande valeur historique, il existe toujours et se trouve à la bibliothèque de l'université d'Heidelberg, en Allemagne. Il est là-bas parce que c'est la première organisation occidentale qui l'a récupéré après sa découverte dans un monastère du mont Athos, au XIVe siècle. Ce document était attesté dans ce monastère dès le Xe siècle, mais on ne sait pas d'où il est venu précédemment. Après l'avoir récupéré, il fut mis en lieu sûr mais abandonné pendant la guerre de religion, lorsque lors catholiques prirent la ville. Le document fut transporté au Vatican, puis récupéré par les Français après que ces derniers eurent vaincu les troupes du Saint-Siège pendant la période révolutionnaire. Puis sous l'Empire Napoléon reçu une demande officielle du Vatican pour récupérer le précieux document, ce qui fit réagir l'université d'Heidelberg qui fit de même. Finalement c'est l'université qui put le récupérer, et c'est pourquoi il y est de nos jours.

Cette université ayant numérisé une grande partie de sa bibliothèque, on peut donc y avoir accès sans ce déplacer. Les images ci-dessous sont des copies de celles présentes sur leur site : http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cpgraec398/0116. L'université a des fac-similés de meilleures définitions, les copies ci-dessous sont dans une résolution moindre. Comme le Palatinus 398 est un recueil de documents variés, il contient de nombreuses pages. Celles qui nous intéressent sont au chapitre 'Pilo Byzantius, De septem orbis spectaculis'. C'est d'ailleurs le titre du feuillet.

Palatinus 398 p.1

Palatinus 398 p.1

Palatinus 398 p.2

Palatinus 398 p.2

Palatinus 398 p.3

Palatinus 398 p.3

Palatinus 398 p.4

Palatinus 398 p.4

Palatinus 398 p.5

Palatinus 398 p.5

Palatinus 398 p.6

Palatinus 398 p.6

Palatinus 398 p.7

Palatinus 398 p.7

Les spécialistes aptes à déchiffrer ce document sont assez circonspect à son sujet. En fait, si il est devenu le document de référence de la liste canonique, ce n'est pas grace à ses descriptions précises de monuments listés. En fait, il n'y a quasiment rien d'écrit à leur sujet. Il commence par une introduction générale relativement simple et passe en revue les 7 monuments de la liste. Il devrait donc y avoir 8 feuillets, un par monument et l'introduction, mais le dernier a été perdu. C'était celui décrivant le Mausolée d'Halicarnasse. Il y avait aussi la fin d'une phrase concernant le temple d'Artémis, mais visiblement à son sujet la perte n'est pas très importante. Il est d'un style emphatique et décrit de façon simple chacune des sept merveilles, sans aucun détail ni chiffre. C'est tout à fait normal puisqu'il ne s'agissait que d'un travail de réécriture de la part d'une personne n'ayant pas vu réellement les monuments. Philon de Bysance n'a jamais voyagé, sa liste n'est pas un témoignage, c'est juste une compilation de textes plus anciens. On ne peut donc pas vraiment s'appuyer dessus pour obtenir des informations sur ces monuments

Le titre de ce livret est 'De septem orbis spectaculis'. Et ce qui marque c'est que le phare d'Alexandrie ne figure pas dans la liste, à sa place on y voit les remparts de Babylone. Il faut dire que le phare ne sera construit que plus tard, Philon de Byzance ne pouvait donc pas en avoir connaissance. Par contre, les témoins ayant vu les remparts de la ville mésopotamienne s'accordent à les trouver exeptionnels, ce qui explique leurs présences dans ce livret mais aussi sur des listes plus anciennes. Alors on peut se poser la question de savoir pourquoi le phare a remplacé les remparts, et à quelle époque, mais la réponse est hélas inconnue.


Si on sait que le Palatinus 398 fut écrit entre les IIIe et IIe siècle avant JC c'est tout simplement par ce que le Colosse de Rhodes, plus récente des 7 merveilles décrites, fut construit au début du IIIe siècle et qu'Antipater de Sidon, un poète grec, a repris dans un épigramme cette liste. Or Antipater de Sidon est décédé durant la 2e moitié du IIe siècle, la liste de Philon a donc été écrite entre ces deux périodes.


Consultez la liste des 7 merveilles du monde : Découvrir la liste.





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.