Dimensions du phare d'Alexandrie

FR EN ES



Dimensions du phare d'Alexandrie


Vu que le phare d'Alexandrie est démoli nous ne pouvons en estimer la hauteur qu'à travers les documents qui ont été écrits par les témoins de l'époque ainsi que par des représentations que nous jugerions fiables. Malheureusement pur ces dernières, nous ne pouvons pas les utiliser pour connaître les dimensions du monument car d'une part elles manquent de précisions, d'autres part elles ont été faites à un moment où les artistes ne parvenaient pas encore à reproduire ce qu'ils voyaient de façon précise, comme ça aurait pu être fait durant la renaissance. De plus chaque artiste avait ses intérêts propres dans la représentation du phare, certains voulant le montrer plus grand qu'il ne l'est, par exemple pour rendre plus insignifiants des bateaux qui auraient été à ses pieds, d'autres l'auraient reproduits plus massif, pour lui donner un aspect menaçant, etc. On ne peut donc que très peu se baser sur ces représentations, même si, le plus souvent, elles permettent de voir la forme générale qu'il avait : Un bloc monolithique de plan carré en bas, un deuxième étage de plan octogonal et un troisième cylindrique, chaque étage ayant un escalier interne (ou une rampe, pour le premier étage). Connaître donc les dimensions de ce monument de nos jours n'est donc pas chose aisée.


La hauteur du phare

Toujours est-il que pour connaître la hauteur du phare d'Alexandrie, il faut se baser sur les documents de l'époque. Le plus intéressant est de Al-Andalusî, il a été rédigé en 1117, soit peu de temps avant sa sérieuse démolition en 1303. Voici ce comment il le décrit :

L'entrée du Phare est placée très haut. On y accède par une longue rampe de 183 mètres. Celle-ci repose sur une série d'arches [...]. Une fois arrivés en haut du premier étage, nous avons mesuré sa hauteur au-dessus du sol avec un bout de corde à laquelle nous avons attaché une pierre. Nous trouvâmes 57,73 mètres [...]. Au centre de la terrasse de ce premier étage, l'édifice se prolongeait, mais avec une forme octogonale [...]. Ce second étage était plus haut que le premier. [...] Nous débouchâmes au centre de la seconde terrasse [...]. L'édifice se prolongeait encore sous une forme cylindrique [...]. Nous mesurâmes la hauteur avec notre corde: 7,32 mètres. Sur la terrasse de ce troisième étage, il y avait une mosquée avec quatre portes et une coupole.

D'après Al-Andalusî, les hauteurs étaient donc :

Hauteur du 1er étage : 57,73m

Hauteur du 2e étage : Supérieur à 57,73m

Hauteur du 3e étage : 7,32m


En recoupant d'autres sources d'informations les hauteurs se précisent et nous pouvons obtenir des chiffres fiables, et nous constatons qu'ils diffèrent de ceux d'Al-Andalusî, en particulier pour la hauteur de la 2e partie, bien plus petit. La hauteur totale de l'édifice était de 135m, découpée en 71m pour le premier étage, 34m pour le deuxième et 9m pour le troisième. Les étages avaient un plan carré, le premier avait 30m de large, le deuxième un peu moins de 20m et le troisième était relativement étroit, mais nous en ignorons la largeur.

Les hauteurs communément admises sont donc plutôt les suivantes :

Hauteur du soubassement : 21 m

Hauteur du 1er étage : 71 m

Hauteur du 2e étage : 34 m

Hauteur du 3e étage : 9 m

Hauteur totale : 135m


Ces chiffres sont-ils fiables ?

Non, clairement non !

De nos jours on ne peut pas encore connaître les chiffres exacts, mais des fouilles sous-marines sont en cours et permettent, deux fois par an, d'améliorer les connaissances en la matière. Peut-être dans quelques années pourrons nous connaître exactement toutes les côtes de ce magnifique monument, mais pour l'instant nous n'avons que des estimations. D'ailleurs en fonction des documents, la hauteur varie de 110 à 135m, personne ne pouvant l'affirmer clairement. Toutefois on constate qu'il n'y a pas de variations importantes, on est dans des estimations à plus ou moins 15%, ça semble indiquer que ces chiffres ne sont pas si faux que ça. Ils sont juste à affiner.



Voir aussi :

Tout sur le phare d'Alexandrie

Les 7 merveilles du monde





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.