Architecture du temple d'Artémis

FR EN ES



Architecture du temple d'Artémis


Le temple d'Artémis est la troisième des sept merveilles du monde, il s'agit d'un temple de style hellénistique construit durant le IIIe siècle avant JC près de la ville d'Ephèse. Ephèse est une ville qui à aujourd'hui complètement disparue, elle était autrefois en bord de mer Egée, sur la côte turque. Le site archéologique actuel est à l'intérieur des terres de 5Kms, à 7 kilomètres à l'Est de Selçuk. Selçuk, c'est actuellement en Turquie, à 50Kms au Sud d'Izmir.

Ce temple n'était pas seulement impressionnant par sa taille, son architecture, mais il figure sur la liste des 7 merveilles du monde car il représente aussi une force intellectuelle et spirituelle qui s'est confirmée durant les décennies qui ont suivi son établissement.

Réplique du temple d'Artemis

Réplique du temple d'Artemis

Il fut construit sur les ruines de temples plus anciens, dont le plus connu est le temple dit archaïque, entre le VIe et le IVe siècle avant JC. Détruit à cause d'un incendie volontaire, il fut remplacé quelques années plus tard par un autre temple plus imposant qui sera celui dont on parle ici.


Une architecture classique

Classique, au sens figuré et propre. Au sens propre car le style hellénistique classique est parfaitement défini et se reconnait aisément, il consiste en la présence d'une "cella", une pièce rectangulaire la plus grande posible, un soubassement à degré et un toit à deux pentes ayant une faible inclinaison. Les frontons du toit sont donc triangulaires. Les bâtiments sont généralement entourés une ou deux rangées de colonnes sculptées. Le sens figuré consiste tout simplement à indiquer que ce temple ressemble comme deux gouttes d'eau à l'image de ce qu'on estime être un temple grec.

Plan du temple

Plan du temple


Description du temple d'Ephèse

Le temple d'Ephèse est bâti dans un sol meuble sur des fondations solides. Il mesurait 105m par 55m, soit un rapport longueur/largeur d'un tiers à peu près. Son extérieur est entouré de 2 rangées de lourdes colonnes, et l'entrée était sur la largeur de l'édifice. L'entrée était au fond d'un léger renfoncement, un élément architectural que l'on rencontre dans bon nombre de civilisations (par exemple, l'architecture islamique le nomme "Iwan", l'architecture européenne est sous le nom de "porche". Chez les grecs, il s'agit plutôt d'un "naos") Ce même renforcement se trouvait aussi à l'arrière du bâtiment, le "posticum".

Au niveau du sol le temple était surélevé de 13 marches. Les colonnes mesuraient exactement 17,65 mètres, elles étaient décorées de scènes de la mythologie grecque ou de la vie traditionnelle. Mais le plus gros des décorations se trouvaient sur le temple lui-même, l'ensemble des sculptures et de bas reliefs formant un tout de grande qualité comme le montrent les pièces archéologiques, au British Museum. Le toit était à deux pentes, ils suivaient les murs principaux et formait sur l'avant et l'arrière un pignon que les artistes sculpteurs ont eu pour tache de décorer.



Voir aussi :

Le temple d'Artémis

Les 7 merveilles du monde





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.