French flag United Kingdom flag



Foudre sur le Christ rédempteur


"Coup de foudre au Corcovado". Non, ce n'est pas le titre d'un mauvais film sentimental mais une allusion aux nombreux éclairs qui frappe la statue du Christ rédempteur chaque année. Et oui, c'est un phénomène assez courant, et parfois il pose bien des problèmes, mais c'est avant tout un phénomène qui a dû être pris en compte lors de sa construction et qui doit régulièrement faire partie des travaux d'amélioration.

Foudre

Foudre


Fréquence des éclairs sur la statue de Rio

En fait il y a à peu près 4 à 6 éclairs qui frappent la statue chaque année selon l'Institut brésilien de recherche spatiale. En moyenne, un coup tous les 2 à 3 mois, mais en pratique ils sont condensés durant la saison des pluies. Il ne faut pas oublier qu'on est dans une région tropicale, et Rio est une ville très étendue mais qui a conservé une grande partie de sa végétation. C'est d'ailleurs ici que se trouve la plus grande forêt urbaine au monde. La ville est littéralement incluse dans la forêt tropicale, la chaleur et l'humidité sont très importante. De plus la statue est sur un des nombreux pics qui l'entourent, à 710m d'altitude, sur un pic de granit. Normal donc qu'elle reçoive régulièrement des coups de foudre. Depuis quelques années les tempêtes se font de plus en plus violente, d'après les ingénieurs météorologistes brésiliens. Dû au réchauffement climatique, elles entrainent des anomalies dans l'intensité des frappes ainsi que dans leurs fréquences.

Au cours des dernières années, il y a eu quelques cas de tempêtes enregistrant plus de 1 000 éclairs, ce qui ne se produisaient pas auparavant.

Cette remarque du Dr Osmar Pinto, chef de groupe de l'électricité atmosphérique de l'institut est pertinente, c'est effectivement une constatation. Or le Corcovado est fait de granit, une roche qui évacu très mal l'électricité. Il est nécessaire de revoir la structure de la statue et de réviser périodiquement le système de mise à la terre des paratonnerres.


Les paratonnerres

Pour canaliser l'électricité de la foudre la statue a un cable conducteur qui couvre le sommet de la tête, formant une sorte de couronne d'épines, le cable se prolongeant jusqu'au bras. Une partie du travail à faire est d'étendre les paratonnerres jusqu'au bout des doigts pour protéger les mains de la foudre. Un autre travail tout aussi important consiste à améliorer la mise à la terre des cables car meilleure est la prise de terre, meilleure est la sûreté des installations à proximité. A commencer par la sûreté de la statue elle-même.

Les paratonnerres

Les paratonnerres

En 2014 la foudre a endommagé un doigt de la statue. Les réparations ont duré des semaines pour un coût de 500 000 $, une somme considérable justifiée par le manque d'accès à la zone de travaux, 50m au-dessus du sol. Mis à part les frais de travaux il faut aussi prendre en compte le fait que les visiteurs sont gênés par les travaux, engendrant une perte pour le tourisme brésilien. Le Christ rédempteur est quand même visité par 3 millions de personnes, il est difficile de réduire volontairement ce flot pour des raisons purement techniques. Et pourtant il faut tout à la fois faire ces travaux, améliorer le système anti-foudre et accueillir les visiteurs pour garantir la pérénité de ce site d'envergure mondiale. D'autant plus qu'avec le temps, les tempêtes seront de plus en plus violentes et la statue va peu à peu vieillir.



Voir aussi :

Visiter le Christ rédempteur





Copyright 2013 - 2018 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Catalanes. Auteur du site : Voir crédits.