Plan du temple du Bouddha d'émeraude

FR EN ES




Plan du temple du Bouddha d'émeraude


Le temple du Bouddha d'émeraude est assez impressionnant, on y voit de magnifiques bâtiments hauts en couleur, avec de superbes dorures. Dans chaque recoin on peut trouver un intérêt, une petite statue, une peinture, n'importe quoi qui attire le regard. Mais il faut bien dire qu'il y a pas mal de choses à voir sur place. Voici ci-dessous le plan du site, avec les principaux bâtiments.


Plan du site

Plan du temple du Bouddha d'émeraude

1. L'ubosoth

2. Douze petits pavillons

3. Vihân du Bouddha Gandhara

4. Tour de la cloche

5. Ho Rachapongsanusorn

6. Phra Pothithat Piman

7. Ho Rachakaramanusorn

8. Figure d'un ermite assis

9. Panthéon royal

10. Deux stupas dorés

11. Phra Mondop (Bibliothèque)

12. Phra Si Ratana Chedi

13. Maquette du temple d'Angkor Vat

14. Monument des rois Râma I, II et III

15. Monument du roi Râma IV

16. Monument du roi Râma V

17. Monument des rois Râma VI, VII, VIII et IX

18. Ho Phra Monthien Tham (Bibliothèque supplémentaire)

19. Vihân Yod

20. Ho Phra Nak

21. Huit prangs

22. Galeries


Principaux éléments

Mis à part l'usoboth tous les bâtiments du temple sont fermés, il faudra donc les observer de l'extérieur, ce qui est déjà très bien. le principal est l'usoboth, un long bâtiment rectangulaire et très haut aux toits ouvragés qui contient le fameux Bouddha d'émeraude. il y a des règles à respecter quand vous y entrez (Cf. visiter le temple). Les autres bâtiments sont sur la terrasse centrale : Le panthéon royal, la bibliothèque et le Phra Si Ratana Chedi, trois bâtiments alignés dotn vous ferez le tour pour en admirer les détails. Vous y croiserez la maquette d'Angkor Vat et les "petits" monuments commémoratifs des membres de la lignée royale décédés.


Quelques explications

L'entrée habituelle sur le site est celle du Nord, vous entrerez dans au temple entre les Ho Phra Monthien Tham (Bibliothèque supplémentaire) et le Vihân Yod, deux bâtiments qui peuvent passer inaperçu face aux autres. Commencer par l'usoboth peut être une bonne idée car ça vous oblige à contourner la vaste terrasse qui occupe la majeure partie du site, vous dévoilant les merveilleux bâtiments qui s'y trouvent sans trop vous en approcher. Visiter l'usoboth, puis revenez vers la terrasse. Une fois ce tour terminé vous aurez déjà passé beaucoup de temps sur place car ce sont là les principaux bâtiments à voir. Mais entre chacun d'eux vous vous serez attardé sur un petit édifices simples (du moins qui le parait), sur une statue, sur des peintures, bref, il y a toujours quelque chose qi attirera votre attention avant d'aller un peu plus loin.

La grande galerie peut être visité à plusieurs endroits. Certains sont des alignements de statues de bouddhas, toutes identiques. D'autres sont de magnifiques peintures expliquant le Râmakayen. Le Râmakayen, c'est l'histoire de la nation Thaïs racontée par la tradition populaire, c'est le récit national. Ici il est décliné sous forme de magnifiques peintures de grands formats et de petits textes explicatifs... en langue Thaï... Si vous êtes curieux il faut vous renseigner avant d'aller sur place sur ce récit, au final, l'histoire n'est pas si compliqué que ça et ça permet de bien comprendre ces peintures.

Mis à part l'usoboth les bâtiments sont généralement fermés, vous ne pourrez donc pas y accéder. C'est normal, il ne faut pas oublier qu'on est sur un site religieux. Le panthéon royal, par exemple, n'ouvre que le temps de quelques cérémonies. Mais rien qu'extérieurement vous aurez largement de quoi vous contenter, les bâtiments sont magnifiques. La maquette d'Angkor Vat, elle, est plutôt surprenante par ici. Minutieusement faite elle est une fidèle reproduction du temple Khmer. Elle date de l'époque où le roi de Thaïlande tenta de conquérir le territoire sur lequel il était bâti dans le but de le démonter pierre à pierre et de le remonter près de Bangkok. L'expédition militaire fut un fiasco et tout ce que put s'offrir le roi, ce fut cette maquette. D'où sa présence ici, dans l'enceinte du palais royal.

Une curiosité à ne pas rater, et que toutes façons vous ne pourrez pas rater, c'est la présence des gardiens des entrés du temple. Il y en a plusieurs, deux par porte, et il s'agit de statues magnifiquement travaillées de 5m de haut juchées sur des piédestaux massifs. Ils sont des reproductions de créatures démoniaques qui ont pour objectifs de protéger le temple des ennemis. Ces créatures démoniaques ont été faites à l'image des monstres dans l'imaginaire populaire de la population locale, qui sont... des occidentaux. Et oui, les monstres gardiens du Bouddhas d'émeraude sont des "long-nez", le surnom des occidentaux.




Copyright 2013 - 2019 - Prohibida la reproducción sin el permiso del autor. Este sitio web es privado, no oficial, como resultado del trabajo de compilación de las obras de diferentes autores. A menos que se indique lo contrario, las fotos son libres de regalías. Para distinguir ilustraciones gratuitas de otras, ver: Fuentes documentales. Otros sitios web del mismo autor en otros dominios: Marguerite Duras, Pirineos Orientales. Autor del sitio: ver créditos.