Biographie de Titus

FR EN ES



Biographie de Titus

Second empereur romain de la dynastie Flavienne (39-81)


Titus était le second empereur de la seconde dynastie romaine, la dynastie flavienne. Il vécut au Ier siècle après JC, de 39 à 81, avec un règne de 79 à 81.

Titus

Titus


Jeunes années

Titus est né le 30 décembre 39 à Aquae Cutillae, une ancienne station thermale proche de Rome, actuellement sur le territoire de la ville italienne de Castel Sant'Angelo. Il est le fils de Vespasien (9 - 79), qui était issu d'une famille de notables locaux et en tant que tel il put se rapprocher de l'empereur Claude. Ainsi Titus grandit-il en compagnie de Britannicus, le fils de Claude, dans un cadre agréable tout autant que luxueux.


Préparation à l'exercice du pouvoir

Sa préparation à l'exercice du pouvoir s'est faite avant que son père Flavien ne devienne empereur. Il prend tout d'abord la charge de tribun militaire en Germanie, puis en Bretagne. Un tribun militaire, c'est tout simplement un officier. Nous sommes en 57 et il a seulement 18 ans. On le retrouve dix ans plus tard en tant que légat de la XVe légion, en Judée. Un légat, c'est un officier supérieur commandant une des légions romaines. Une sorte de général, si l'on veut comparer avec les fonctions existantes de nos jours. Il était sous les ordres de son père qui, proche de l'empereur Claude, avait pu obtenir des charges importantes au sein de l'empire romain.

Au poste de légat il dû faire face à la révolte juive contre les romains, la première des trois. On l'appelle la "grande révolte", elle eut lieu entre 66 et 73. En parallèle Titus développera des talents de diplomatie et organisant des rencontres avec Mucien, légat de Syrie, soutien de Flavien au poste de légat puis à celui d'empereur, lorsque le poste devint vacant suite à la mort de Néron. C'est essentiellement cette action diplomatique qui permit l'arrivée de la dynastie Flavienne au pouvoir, que ce soit auprès de Mucien ou des autres dirigeants orientaux.

En 70 il fit le siège de la ville de Jérusalem qu'il parvint à conquérir. Durant l'attaque finale le temple d'Hérode est incendié et la ville en grande partie détruite. A Rome on lui fit construire un arc de triomphe qu'il utilisa lors de son retour à la capitale. Ce monument, connu de nos jours sous le nom d'arc de Titus, est toujours en bon état, au centre de Rome.

A partir de 70 Titus s'installe à Rome et est associé au plus près du pouvoir, se positionnant avec son frère au côté de son père. Les deux frères reçoivent le titre de "Prince de la jeunesse", un titre donné aux enfants de l'empereur depuis César et qui marquait leurs entrées dans la chevalerie romaine. Il obtient rapidement la puissance tribunitienne, le pouvoir octroyé aux tribuns de la plèbe, l'imperium (pouvoir militaire hors de Rome et pouvoir civil dans Rome), puis, en 74, censeur (en charge du recensement). De 70 à 79 il exerce en plus la fonction de consuls (magistrats). Enfin en 72 il obtient la charge de commandant de la garde prétorienne à Rome (préfet du prétoire).

Quand son père meurt en 79 il prend sa succession. Il est le premier fils à succéder à son père depuis Auguste, et ce ne sera plus le cas non plus avant un siècle.


Les deux ans de règne

Le règne de Titus est marqué par un profond changement dans sa vie personnelle. Probablement marqué par la mort de son père et la charge que représente de prendre sa suite, il change complètement de comportement.

Durant sa période de préparation à l'exercice du pouvoir Titus profite de sa position pour bénéficier d'une qualité de vie élevée. Il est connu comme un libertin s'adonnant aux plaisirs sexuels non conventionnels. En cela il est proche du caractère de Néron, connu pour avoir été un grand dépravé. Mais Titus est plus un profiteur, il a assez d'argent pour organiser des fêtes somptueuses et mener une vie légère. Il est égalemetn connu poru avoir eut une préférence sexuelle pour les eunuques.

Par ailleurs pendant toute cette période il avait tendance à profiter de ses fonctions pour améliorer sa position. Ainsi il put éliminer plusieurs de ces adversaires en tant que chef de la garde prétorienne. En tant que magistrat il put vendre des jugements favorables. Ceci faisait de lui une personne plutôt inquiétante dans l'entourage de l'empereur, mais ce dernier l'a toujours protégé, que ce soit à l'époque de son père ou de son prédécesseur.

Toutefois, une fois à la tête de l'empire romain, le comportement de Titus changeant du tout au tout : Il remplaça les fêtes par des diners plus protocolaires, répudia sa compagne qui symbolisait ses années de dépravation et se para des attributs de l'empereur bon avec son peuple. De fait il semble que l'exercice de la fonction d'empereur ai laissé dans l'imagination collective une trace positive. Son règne est marqué par une certaine droititude dans ses actions.

Enfin il faut indiquer que le règne de Titus est marqué par trois catastrophes importantes qu'il dû gérer : L'éruption du Vésuve, qui raya de la carte Pompeï et Herculanum, un grand incendie à Rome et une vague de peste qui alla jsuqu'à tuer l'empereur lui-même.


Fin de règne

Titus meurt le 13 septempre 81 après seulement deux ans d'exercice du pouvoir. C'est son frère Domitien qui lui succède.



Voir aussi :

Biographies

Description du Colisée





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.