Anecdotes sur le Colisée

FR EN ES



Anecdotes sur le Colisée


L'amphithéâtre antique de la ville de Rome est habituellement appelé "Colisée", il est le monument le plus visité d'Italie... et ça se comprend car non seulement il a un indéniable intérêt architectural, mais en plus il est une pièce importance de l'histoire de la ville. Facilement accessible, emblématique, impressionnant, tout ça fait qu'il est normal que les visiteurs s'y rendent en grand nombre.

Mais avant de vous y rendre, avez-vous eu connaissance des anecdotes suivantes ?

Le Colisée

Le Colisée


Quelques anecdotes...

Le Colisée est le plus grand amphithéâtre du monde romain, il mesure 187,75m de long sur 155,60 de large, ce qui lui permet d'avoir la capacité record de 80 000 places. De nos jours, seuls les stades ont une telle capacité, et encore : En France, seul le stade de France arrive tout juste à le concurrencer, avec un peu plus de 81 000 places.

Le Colisée n'est pas rond, il n'est pas elliptique non plus : En fait, il est en forme d'oeuf. On appelle ça une forme ovoïde, un terme scientifique rappellant la forme d'un oeuf. C'est une ellipse à plusieurs centres, un peu comme si la courbure de l'ellipse changeait de façon irrégulière, au lieu d'être constante.

L'arène ne suit pas la forme du Colisée, elle est en forme d'ovale encore plus écrasé que l'amphitéâtre lui-même, et de beaucoup. En fait, plus on se rapproche du bout de l'arène, plus on est proche de la façade. L'espace entre l'arène et la façade estplus larges sur les côtés qu'aux deux bouts.

Comme les spectacles contemporains, les romains utilisaient des ascenseurs pour monter et descendre les accessoires de la scènes aux coulisses, sous l'arène. Ils disposaient pour ça de treuils puissants qui montaient et descendaient des plateaux s'incrustant dans le bois de l'arène.

Il y avait de 20 à 25 cm de sable dans toute l'arène : Sur 83m de long et 48 de large, ça donne donc un volume approximatif de 782m3 de sable, soit 1200 tonnes, soit 1/8e du poids de la tour Eiffel !

Il pouvait faire très chaud dans les gradins, alors les concepteurs du Colisée ont inventé un système de toiles qui se tendaient sur des mâts plantés au sommet du bâtiment. Les toiles étaient assemblées sur des cordes tendues par des marins, aidés par des esclaves. En tirant les cordes ont déployaient la toile qui formait une sorte de toit amovible.



Voir aussi :

Description du Colisée

Plan du Colisée





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.