Biographie d'Eugène Flachat, ingénieur

FR EN ES



Eugène Flachat


Eugène Flachat

Eugène Flachat

Biographie

Eugène Flachat est l'un des 72 savants dont le nom est inscrit sur le premier étage de la tour Eiffel. Il est le 15e, sur la face tournée vers le Nord.


Les noms des deux frères Flachat, Eugène et Stéphane, tous les deux ingénieurs, sont dignes de rester attachés à l'histoire du grand mouvement industriel et financier inauguré en France vers 1830 et d'où est sorti son réseau de chemins de fer, grâce au concours commun d'Emile et Isaac Pereire, de Lamé, de Clapeyron, de Perdonnet, du baron James de Rothschild, etc. Eugène Flachat est né à Paris en 1802. Il est mort à Arcachon le 10 juin 1873. De 1823 à 1830, il prit part aux études d'un canal maritime de Paris au Havre, et après avoir étudié en Angleterre le système des locomotives sur rails, il revint en France en 1832, et se consacra à la construction de nos voies ferrées. Successivement il fut chargé, en qualité d'ingénieur en chef, de diriger rétablissement des lignes de Paris à Rouen, du Pecq à Saint-Germain-en-Laye, de Rouen au Havre, les lignes du Midi.

Pendant toute sa vie Eugène Flachat, outre la part personnelle qu'il a prise à la création de nos chemins de fer, a touché par ses écrits à toutes les questions industrielles du XIXe siècle : les docks, les canaux, la fabrication du fer et de la fonte, la percée des Alpes, les charbonnages, la batellerie, la navigation à vapeur maritime, l'isthme de Suez, etc. La prodigieuse activité desprit d'Eugène Flachat a laissé une empreinte féconde et durable sur les nombreux ingénieurs qui se sont formés à son école. C'est lui qui a été l'initiateur de cette grande réforme des procédés de construction, à laquelle il a attaché son nom, l'introduction du métal. Soit qu'il imitât en les perfectionnant toujours les exemples précieux de l'industrie anglaise, soit qu'il imaginât des solutions entièrement neuves, Eugène Flachat sut, par son extraordinaire facilité, dans l'espace de deux à trois années, mener à bien l'édification des énormes charpentes métalliques de la gare Saint-Lazare de Paris, des ponts de Clichy, d'Asniêres, du chemin de fer d'Auteuil, des charpentes en tôle ondulée des ateliers de Saint-Germain-en-Laye, enfin la construction des immenses ponts des lignes ferrées du Midi.

L'influence d'Eugène Flachat s'est exercée avec un rare bonheur sur toute la génération des ingénieurs qui ont été les triomphateurs de la merveilleuse Exposition universelle de 1889; ils comptent tous comme une bonne fortune d'avoir pu débuter dans un pareil milieu où allaient prendre naissance tant de progrès si nouveaux, qu'ils étaient encore peu compris et accueillis avec une méfiance extrême. Sous un chef aussi ardent, qui aimait la jeunesse, les progrès devaient être considérables. C'est ce qui en advint et ce n'est pas une petite gloire pour Eugène Flachat, sans compter ses travaux personnels, que d'avoir animé de son souille fécond toute une dynastie de puissants ingénieurs. N'oublions pas que parmi les mémorables entreprises d'Eugène Flachat, il faut garder le souvenir de la conservation de la tour de la cathédrale de Bayeux qui menaçait de s'effondrer. Il sut l'isoler, la maintenir, malgré son poids de trois millions de kilogrammes, pendant la reconstruction des soubassements, et la replacer sur un appui indestructible. Pour ce célèbre travail, il s'adjoignit Henry de Dion, auquel il donna la direction de ce tour de force mécanique sans précédent.

Stéphane Mony-Flachat, son frère utérin, ne peut-être séparé de lui dans l'histoire du progrès, car il a été son collaborateur et son associé dans l'exécution des grands travaux que nous avons rappelés. C'est lui qui a commencé la mise en exploitation du bassin houiller de Commentry. Il a laissé un Traité de mécanique industrielle qui est un ouvrage estimé, et il a été, en 1829, un des promoteurs du canal maritime de Rouen. Né à Paris en 1810, il est mort dans la même ville en 1875. Le nom d'Eugène Flachat a été donné à une des rues de Paris, sur la rive droite de la Seine. Le portrait ci-dessus a été fait d'après un dessin pris sur nature en 1869.



Voir aussi :

Toutes les biographies


La tour Eiffel



Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.