Description du Manneken pis

FR EN ES



Description du Manneken Pis


Le Manneken Pis est une petite statue en bronze de 55cm et demi qui sert de fontaine. Malgré sa petite taille, c'est l'un des monuments les plus connus de Belgique et probablement le symbole de ce pays.

Le Manneken Pis

Le Manneken Pis

Ce qui fait de cette fontaine une œuvre originale est qu'elle représente un petit garçon nu en train d'uriner face au public, le jet servant de fontaine. Il est devenu le représentant de l'impertinence des belges, et aussi une source d'amusement sans fin de générations de touristes.

En pratique, "Manneken Pis" signifie "petit garçon qui urine", rien d'original là dedans. Il a un pendant féminin récent, la Jeanneke-Pis, une statue d'une petite fille urinant – évidemment – mais elle est très peu connue, hélas.

L'intérêt du Manneken Pis réside dans son histoire qui a traversé les siècles. Fondue en 1619 par Jérôme Duquesnoy l'Ancien sur les formes d'une statue datant du XVe siècle, elle est exposée à la vue du public depuis 4 siècles et sert de symbole de reconnaissance des belges. La statue représente un petit garçon. Il est potelé, avec une bonne bouille sympathique dont le visage frise l'attitude adulte. Il a un petit double-menton. Ses cheveux, abondants, sont très ondulés et on le devine blond, malgré le fait qu'il est impossible de savoir comment était le modèle qui a servi à sa fabrication. Il se tient le sexe par la main gauche, le Manneken Pis semble donc être gaucher.

Sur la statue proprement dite il n'y a pas grand-chose à dire de plus, si ce n'est mettre en avant la qualité du travail dans l'établissement du moule, le modèle est très réussi. C'est un bronze réalisé par moulage de bronze coulé en cire perdue, une technique qui consiste à faire un exemplaire de la statue en cire que l'on faire fondre une fois dans le moule. Le Manneken Pis est creux et pèse 17Kg.

Le jet part d'un petit tuyau métallique alimenté par l'arrière, via un autre tuyau hélas bien visible. On aurait aimé que l'alimentation de la fontaine se fasse par un moyen plus discret. La statue est posée sur un petit socle en bronze. Le bronze, c'est un alliage de cuivre et d'étain, une matière très utilisée, même de nos jours, pour le moulage de statues.


Le décor

Bien sûr ce qui fait la beauté du Manneken Pis n'est pas que la statue, c'est aussi le décor qui l'entoure. Ce décor a changé plusieurs fois depuis la création de la fontaine. Avant la création de cette statue il existait déjà une statue similaire, on en a une trace dans la documentation locale dès le milieu du XVe siècle. Elle servait à alimenter en eau la ville à une époque où l'eau courante n'était pas une évidence. Une canalisation passait donc dans les rues et passait à intervalles réguliers par des fontaines, moyens faciles de récupérer l'eau pour la population. Une statue d'enfant nu urinant fut créée et placée rue du Chêne. A cette époque elle était sur une colonne et son jet allait dans deux grands bassins rectangulaires que l'on imaginait être des sortes de lavoirs.

Le Manneken Pis

Le Manneken Pis

Les bassins furent détruits puis reconstruit lors de la mise en place de la nouvelle statue, en 1620, soit un an après sa commande, puis la colonne disparut en 1770 au profil d'un décor de rocailles venant d'une autre fontaine détruite. C'est ce décor que l'on voit de nos jours. Il est fait d'une stèle protectrice creusée légèrement d'une niche en berceau. La partie haute est en forme de coquille Saint Jacques, elle est séparée du reste par un liseré de pierre. La coquille Saint Jacques est elle-même décorée de quelques fleurs. Le mur protecteur abrite un socle aux formes arrondies, décorées de motifs végétaux stylisés tel qu'on les faisait à la fin du XVIIIe siècle. La statue est posée sur ce socle.

L'ensemble est placé dans un coin de rue et fermée par une lourde grille. Il n'y a pas de restrictions particulières pour la voir, il suffit d'aller sur place.


Ses tenues

Souvent, le visiteur est surpris de voir que le Manneken Pis est habillé ! C'est rare, mais c'est tout à fait normal, habiller cette statue est une tradition qui remonte à sa création. On peut même dire que les plus grands rois d'Europe lui ont offert des tenues. Parmi eux, le gouverneur-général Maximilien de Bavière (1695) ou le roi de France Louis XV (1747). Mais ces tenues restèrent peu utilisés jusqu'au début du XXe siècle.

Entre les deux guerres mondiales le mouvement d'accumulation des tenues commença à se faire. Au début de la seconde guerre mondiale, le Manneken Pis disposait de quelques dizaines de tenues, puis, après la guerre, il en reçut de plus en plus. Chaque année sa garde-robe augmente de plusieurs dizaines d'habits, et de nos jours il en possède plus de 1000 !

D'ailleurs initialement ces habits étaient exposés au musée de la ville de Bruxelles, mais comme ça prenait trop de place une nouvelle salle d'exposition a ouvert au 19 rue du Chêne, soit à deux pas de la statue. On y voit les principales tenues qu'il a, les plus emblématiques aussi, mais pas la totalité de la collection, ça demanderait trop de place.

Voici quelques exemples de tenues que le Manneken Pis a porté un jour. Dans l'ordre, ci-dessous, il est en tenue de la Confrérie de L'éléphant Rose, de bourgmestre des Lignages de Bruxelles, de père Noël et en habits de bulgare.

En savoir plus sur ses tenues.


Manneken Pis

Manneken Pis

Manneken Pis

Manneken Pis

Manneken Pis

Manneken Pis

Manneken Pis

Manneken Pis



Voir aussi :

Emplacement du Manneken Pis

Histoire du Manneken Pis




Copyright 2013 - 2019 - Prohibida la reproducción sin el permiso del autor. Este sitio web es privado, no oficial, como resultado del trabajo de compilación de las obras de diferentes autores. A menos que se indique lo contrario, las fotos son libres de regalías. Para distinguir ilustraciones gratuitas de otras, ver: Fuentes documentales. Otros sitios web del mismo autor en otros dominios: Marguerite Duras, Pirineos Orientales. Autor del sitio: ver créditos.