Anecdotes sur le Manneken pis

FR EN ES



Anecdotes sur le Manneken Pis


Le Manneken Pis est cette petite statue bruxelloise très connue, elle est dans le centre de la ville. Si son histoire est relativement linéaire, elle il est assez amusant de voir qu'on peux donner un grand nombre d'anecdotes à son sujet. En voici quelques-unes, ci-dessous.


Manneken Pis

Manneken Pis


Le Manneken Pis que l'on voit à l'angle des rues du Chêne et de l'étuve est un faux ! Il s'agit d'une copie de l'œuvre originale, mis en place pour éviter les dégradations qu'elle pourrait subir, étant très exposée à la foule à toute heure de la journée. La statue originale se trouve au musée de la ville de Bruxelles, dans la maison du roi, situé sur la face Nord de la Grand-Place, à deux pas de là. Le remplacement a eu lieu en 1965.


Il est régulièrement habillé de tenues diverses. Ca aussi, c'est un fait. Parfois les visiteurs sont surpris de découvrir le Manneken Pis habillé, mais c'est normal, c'est une tradition ancestrale qui veut qu'il porte, certains jours, des habits correspondant à une occasion particulière… ou pas.

En savoir plus sur les tenues du Manneken Pis


Il existe une copie du Manneken Pis à Grammont, une ville belge située dans la partie flamande du pays. C'est d'ailleurs une source de querelle pour savoir quelle ville possède le modèle original, car les dates ne apprennent que la statue de Bruxelles ne date que de 1619, mais qu'il existait un Manneken Pis à Bruxelles dès 1452, une statue aujourd'hui disparue. Or celle de Grammont date de 1459, donc on peut dire que la statue de Grammont est plus ancienne que celle de Bruxelles, mais que la statue originale vient bien de Bruxelles.

En savoir plus sur les copies du Manneken Pis dans le monde


Il parait qu'en 1890 le Manneken Pis urinait du vin et de la bière ! Ce phénomène n'a rien de miraculeux, c'était juste une originalité qui eut lieu pendant une fête, à Bruxelles. Mais si cette idée n'a jamais été reprise par la suite, il existe de nombreux gadgets permettant de fixer une petite réplique de la statue au sommet d'une bouteille et de faire couler le liquide qu'elle contient que le fait le petit garçon !


Le Manneken Pis est gaucher ! C'est du moins la logique, puisqu'il tient son sexe par cette main. Ce fait n'est probablement pas anodin car, au début du XVIIe siècle, ce qui sortait de la norme était considéré comme négatif, un état de fait hérité du moyen-âge. Or, comme la majorité de la population est droitier, être gaucher était, à la base, suspect. Rendre le Manneken Pis gaucher renforce l'idée qu'il représente autre chose que la norme, l'idée simpliste et toute faite. Le Manneken Pis, c'est la différence, l'originalité, la volonté de bousculer l'ordre établi sous la forme d'un gamin des rues.


Le surnom de "petit Julien" que les bruxellois donne parfois au Manneken Pis est dû à une confusion entre elle et une autre statue du XIVe siècle, disparue depuis, et que l'on appelait "la fontaine du petit Julien".


Le socle de bronze est marqué des signes suivants : "1620 – REST 1817". Ça fait référence à sa date de fabrication (1620) et sa date de restauration (1817). Elle avait dû être restaurée car un voleur, qui se l'était accaparé, l'avait brisé en 11 morceaux. Restaurée, elle put rester sur place jusqu'en 1966, date de son transfert au musée.

En savoir plus sur son histoire.


Il existe un ordre des amis du Manneken Pis. Cet ordre, créé en 1954 et revu sous sa forme actuelle en 1985, assure l'épanouissement culturel et touristique de la Belgique à travers les traditions liées au Manneken Pis. Les membres de l'ordre, sévèrement sélectionnés, créent des manifestations de remises de tenues ou de célébrations d'anniversaire.



Voir aussi :

Description du Manneken Pis

Symbolisme




Copyright 2013 - 2019 - Prohibida la reproducción sin el permiso del autor. Este sitio web es privado, no oficial, como resultado del trabajo de compilación de las obras de diferentes autores. A menos que se indique lo contrario, las fotos son libres de regalías. Para distinguir ilustraciones gratuitas de otras, ver: Fuentes documentales. Otros sitios web del mismo autor en otros dominios: Marguerite Duras, Pirineos Orientales. Autor del sitio: ver créditos.