Les statues de l'île de Pâques


Tourisme sur l'île de Pâques


Vous avez envie de vous les Moaïs, en vrai ? Bon courage !

Et oui, si vraiment vous voulez en voir un, vous feriez mieux d'aller dans un musée, car aller sur place n'est pas évident…


Statues de l'île de Pâques

Statues de l'île de Pâques

Mais si vous tenez à aller sur place, alors il vous faudra prendre l'avion au départ de Santiago du Chili (un vol par jour) ou de Tahiti (un vol par semaine) Vous atterrirez à L'aéroport international Mataveri. L'île est très peu peuplée, mais comme le tourisme se développe lentement depuis 1967, elle comporte quand même de bonnes infrastructures touristiques, y compris hôtelière. Il est bien sûr conseillé d'avoir réservé son hébergement avant de se rendre sur place. Un tour-opérator est une assez bonne idée, vu la complexité du voyage et les contraintes administratives que vous pouvez rencontrer.

Sachez aussi que vous ne serez pas seul : l'île reçoit à peu près 80 000 visiteurs par an, soit plus de 200 par jour.


A faire sur l'île de Pâques

Bien sûr, l'activité principale est de partir à la découverte des Moaïs. Plusieurs sont visibles facilement, en suivant la seule route goudronnée de l'île, puis en prenant les pistes. Certains sont plus isolés dans la nature et ne sont pas destinés à être vus par les touristes, car il peut y avoir des dangers (chutes, blessures diverses) La carrière de Rano-Raraku, qui est la principale carrière de taillage des Moaïs, est un but de visite intéressant puisqu'on y découvre de nombreuses statues en cours de taillage, abandonnées à des stades divers de finition. Certains sont même complètement terminés mais n'ont jamais été transportées sur leurs sites d'implantation.

Parmi les autres activités que possèdent l'île, il y a l'inévitable musée local, le Musée anthropologique Père Sébastien Englert, à découvrir. Il abrite un Moaïs féminin au ventre arrondi et de nombreux vestiges de la civilisation polynésienne d'origine.

Les sites de plongées sont très prisés également puisque l'eau est réputée être d'une clarté particulière.

Reste aussi la découverte du mode de vie local, ce qui se fera aisément pour qui a le contact facile, et les promenades dans les paysages vallonnés. A ne pas rater non plus, les balades autour des trois volcans, ils ne sont pas si hauts que ça et ils permettent non seulement de voir de près ces curiosités géographiques, mais aussi d'admirer l'île d'un point culminant. Comme elle n'est pas très grande, on peut la voir entièrement.


Les Moaïs dans les musées

Sur les près de 400 Moaïs qui furent fabriqués sur l'île de Pâques, une dizaine furent exportés. Trois d'entre eux sont en France. Il y en a deux au musée du Louvre, un au musée du quai Branly. A Londres il vous faudra aller au British museum, à Londres. New-York en possède un, il est au musée d'Histoire naturelle. Bruxelles, Washington sont aussi des villes où l'on peut voir des Moaïs.

Sinon il y en a aussi au Chili bien sûr : à Santiago, à Viña del Mar et à La Serena.



Voir aussi :

Histoire

Description





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.