Origine des statues de l'île de Pâques

FR EN ES



Origine des statues de l'île de Pâques


Les statues de l'île de Pâques se nomment les Moaïs. Il s'agit de colosses de pierre, dressés verticalement pour la plupart, souvent par groupe, sur l'île de Pâques, une île chilienne du Pacifique. Cette île n'est quasiment connue que pour cette particularité qui n'existe nulle part ailleurs.


Statues de l'île de Pâques

Statues de l'île de Pâques


Le contexte

Tout d'abord, il faut planter le décor.

Ces statues ne sont pas aussi anciennes qu'on pourrait l'imaginer : Elles ont toutes été érigées entre 1200 et 1500, des dates approximatives correspondant à l'arrivée des polynésiens sur l'île (vers 1200) et à l'abandon du culte des ancêtres (vers 1500, peut-être un peu plus tard). On est sur une période de 3 à 4 siècles dura lesquels les habitants taillèrent et érigèrent ses statues avant de les abandonner.

L'île de Pâques a pour particularité d'être l'île la plus éloignée de tout habitat humain (2078Kms pour les voisins les plus proches). Elle est plutôt petite, avec une superficie de 165Kms2. Elle possède une montagne (507m d'altitude), point culminant de l'île, et 3 volcans éteints plus petits, plus pas mal de curiosités géologiques liées au volcanisme. A l'époque de leur arrivée la végétation était variée, avec des forêts et des prairies. De nos jours il ne reste que des prairies.

Ceci dit, la communauté de polynésiens qui est arrivé sur place s'organisa en clans. Les archéologues ont retrouvé la trace d'une division territoriale de l'île par rayonnement, c'est-à-dire que le centre appartenait à toute la communauté, mais que chaque clan avait un triangle partant du centre jusqu'à la côte. Chaque clan construisit des villages et se mirent à l'agriculture pour assurer la subsistance de sa population. Mais tous avaient en commun la culture polynésienne. Parmi elle, le culte des ancêtres tenait une part importante.


Origine des Moaïs

Les Moaïs ne sont en fait que des représentations humaines, de simples statues. Elles représentaient les ancêtres, c'est-à-dire à la fois les personnes physiques à l'origine des polynésiens, mais aussi leur culture, leur histoire. Le culte était pratiqué sur le principe des traditions polynésiennes. Chaque village avait son "Ahus", un terrain plat aménagé pour le culte sur lequel se déroulait les cérémonies cultuelles, mais aussi les réunions publiques. Cette esplanade servait donc à la fois de lieu de culte et de lieu de rassemblement social.

Les premiers Moaïs étaient en taille réelle, ils étaient sculptés sur la base des Tikis des îles ("Ti'i", à Tahiti). Un Tiki, c'est une statue symbolisant soit un homme, soit un dieu, soit un homme-dieu. La représentation était stylisée selon une technique propre à cette région du monde.

Mais peu à peu et sans que l'on en ait la raison, les habitants de l'île commencèrent à faire des statues de plus en plus hautes. De nos jours, celles qui sont sur place mesure entre 2,5m et 10m, avec une statue de 21m abandonnée avant d'être finie, elle se trouve encore dans la carrière et n'a donc jamais été mise en place. Ils pèsent plusieurs tonnes, parfois plusieurs dizaines de tonnes.



Voir aussi :

Tourisme

Description





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.