Biographies d'Akbar, troisième empereur des Moghols

FR EN ES



Biographie d'Akbar


C'est au Pakistan, pendant l'exil de son père l'empereur moghol Humayun, que Akbar voit le jour le 15 octobre 1542. Il est encore un enfant lorsque Humayun restaure le pouvoir moghol à Delhi et seulement 13 ans lorsque son père meurt le 11 février 1556. Bairam Khan, son tuteur, le couronne trois jours plus tard et devient régent du royaume. C'est lui qui sauvera le royaume moghol en battant les troupes du général Hemu lors de la seconde bataille de Panipat en 1556 et c'est lui qui permettra aux moghols de remporter de nombreuses batailles.

Akbar

Mais en 1560 Akbar décide de s'émanciper et met fin à la régence. Bairam Khan organise une révolte rapidement matée par Akbar. Il devient alors, à 18 ans, le maître absolu de l'empire moghol.

Doté d'une étonnante ouverture d'esprit et d'une grande intelligence politique, et bien que quasiment illettré, Akbar entreprend de profondes réformes, tant administratives que culturelles. Il décide que l'empereur conserve le pouvoir absolu, aidé par un conseil des ministres dirigé par le Vizir. Il divise son royaume en grandes provinces en mettant à leur tête un gouverneur (le sudebard, qui deviendra par la suite le nawab) assisté d'un administrateur civil (le diwan) chargé entre autres de la collecte de l'impôt. Il rend plus souple le système juridique même s'il en reste le juge suprême. En 1563 Akbar abolit la jizia, taxe que devaient payer les pèlerins hindous, une mesure révolutionnaire à l'époque. Il lève les restrictions liées à la construction des temples hindous, interdit les mariages consanguins et rend illégal la pratique de la sati (sacrifice rituel des veuves hindoues).

Pour marquer sa tolérance religieuse il épouse de nombreuses princesses hindoues et même une chrétienne. Son épouse la plus importante reste cependant Jodha Bai, princesse rajpoute, qui donnera naissance au prince héritier Salim.

Akbar est aussi un amoureux des arts et sera un grand mécène. Il fait venir à sa cour les plus grand artistes de l'époque. Mais cela ne doit pas faire oublier que Akbar est avant tout un conquérant. Dès sa prise réelle de pouvoir en 1560 il décide de s'attaquer aux royaumes rajpoutes. La plupart du temps, plutôt que d'occuper ces territoires par la force, il leur laisse une certaine autonomie et épouse les princesses.

Cependant Akbar est impitoyable avec les chefs rajpoutes qui lui résistent, comme celui de Mewar dont il assiège Chittor, la capitale en 1567. Après la chute de celle-ci il ordonne un massacre général. Les dirigeants du Mewar échappèrent néanmoins à la mort et le Mewar ne sera jamais pris par Akbar.

Akbar

Akbar s'empare ensuite du Gujarat et de l'important port de Surat en 1573, puis du Bengale en 1576, du Cachemire en 1586, de l'Orissa en 1592 et du Sindh en 1595. Pour célébrer sa victoire sur le Gujarat, Akbar décida de bâtir une nouvelle capitale à Sikri où habitait le saint Salim Christi qu'Akbar aimait particulièrement.

Il la nomma Fatehpur Sikri et elle devint effectivement capitale de l'empire moghol entre 1569 et 1585, date à laquelle Akbar l'abandonna totalement pour retourner à Agra.

Les dernières années du règne d'Akbar seront marquées par les frasques du prince héritier Salim. celui-ci refuse de suivre les directives de son père et va s'installer à Allahabad. Il s'empare de plusieurs provinces et frappe même de la monnaie à son nom. C'est une rébellion que Akbar ne peut tolérer. Le pire sera néanmoins éviter grâce à l'intervention de le veuve de Bairam Khan qui parviendra à réconcilier les deux hommes. Akbar désigne officiellement Salim, qui deviendra Jahangir, comme l'héritier du trône. Il meurt peu après le 27 octobre 1605. Il est enterré à Sikandara, près d'Agra.



Voir aussi :

Toutes les biographies

Histoire de l'Inde




Copyright 2013 - 2019 - Prohibida la reproducción sin el permiso del autor. Este sitio web es privado, no oficial, como resultado del trabajo de compilación de las obras de diferentes autores. A menos que se indique lo contrario, las fotos son libres de regalías. Para distinguir ilustraciones gratuitas de otras, ver: Fuentes documentales. Otros sitios web del mismo autor en otros dominios: Marguerite Duras, Pirineos Orientales. Autor del sitio: ver créditos.