Liste des principaux monuments du Monde

FR EN ES



Liste des principaux monuments du Monde


Que l'être humain est capable de construire de belles choses, quand il fait preuve d'imagination et de persévérance ! Que ce soit durant la préhistoire, durant l'antiquité ou même n'importe quelle période de l'histoire, de magnifiques monuments ont de tout temps été construits. Certains l'ont été pour commémorer un évènement quelconque, d'autres symbolisent une idée, un fait, d'autres enfin sont bâtis à la mémoire d'une personne, un groupe de personnes, ou même une nation entière.

Mais si cette diversité empèche de recenser de façon exhaustive tous les monuments du monde, il faut bien admettre que l'on peut s'arrêter sur une liste impressionnante, qu'elle soit triée par pays, par taille, ou par utilité. Ce site vous propose de partir à la découverte de quelques uns des principaux monuments du monde, dans des pays divers. La liste se cantonne à celle des monuments créés par l'être humain, ce qui exclus de fait les merveilles naturelles comme les chutes Victoria, les aurores boréales ou le lac de Côme, pour ne citer qu'eux. Elle est bien sûr amené à être étoffée dans le temps.


Liste des monuments du monde

Partant du principe qu'il est impossible de définir une liste ultime, voici donc une liste arbitraire de quelques monuments du monde.


Qu'est ce qu'un monument ?

Si l'on se réfère au petit Larousse, un monument peut avoir deux définitions :

Ouvrage d'architecture, de sculpture, ou inscription destinés à perpétuer la mémoire d'un homme ou d'un événement remarquable

ou alors :

Ouvrage d'architecture remarquable d'un point de vue esthétique ou historique

Il n'y a aucune notion de taille, de popularité ou d'implantation. Un monument est donc au centre d'un village, dans un cimetière ou l'emblème d'une nation, on utilise le même mot pour désigner tout ces édifices. Il y a donc des millions de monuments dans le monde, peut-être même des milliards.


Quelques notions autour des monuments...

Bien sûr tous n'ont pas la même importance, ils n'ont pas la même portée symbolique. Cette partie du site qui veut étudier l'emplacement des principaux monuments du monde, se limite donc volontairement à une liste relativement courte correspondant aux monuments les plus emblématiques du monde. Pour y figurer un monument doit être connu internationalement, au moins par la population d'un grand nombre de pays et avoir une portée représentative forte. A l'évocation de son nom on doit immédiatement visualiser des images du pays qui l'héberge, ou du moins connaître son contexte géographique et historique. Mais au-delà de cette courte définition on peut se demander si certains éléments architecturaux sont des monuments ou pas. A commencer par les lieux de culte, comme les cathédrales ou les mosquées. Si l'on se tient à la seconde définition, on peut répondre oui, et c'est ce qui est fait dans ce site puisque de tels édifices sont cités en tant que monuments. Mais si l'on va par là, des immeubles remarquables sont également des monuments : La tour Burj Khalifa, à Dubaï, est effectivement remarquable d'un point de vue esthétique, tout comme l'Empire State building, à New-York, qui l'est aussi bien d'un point de vue historique qu'esthérique. Or ce site rejette volontairement les immeubles et autres grattes-ciels. Mais pas les ouvrages d'art comme les ponts (le viaduc de Garabit ou le Golden Gate sont bien des monuments), à condition qu'ils respectent cette notion d'esthétique ou historique. Ainsi le viaduc de plus de 100 Kms reliant Miami aux Keys, en Floride, est une prouesse architecturale, mais il n'est ni d'un intérêt historique, ni esthétique. Et on arrive là à une autre notion, celle de la valeur de l'esthétique à travers le temps.

En effet, les monuments acquierent parfois ce statut que après leurs constructions, parfois bien après. Ainsi la tour Eiffel a été violement rejetée par les artistes français de la fin du XIXe siècle, n'y voyant qu'un énorme monstre de fer défigurant Paris. De même l'esthétique du pont de Sydney n'est apparu qu'avec la construction de l'opéra de la ville, les deux formant un ensemble esthétique dans la baie. En soi, le pont n'est pas si beau que ça, mais on peut désormais le considérer comme un monument à part entière car il faut partie d'un tout le rendant beau.

Un musée est-il un monument ? Là aussi, tout dépend, selon la définition, de l'esthétique ou de l'histoire du musée. Le Louvre, à Paris, ou le musée de l'ermitage, à Saint-Pétersbourg, sont évidemment des monuments, ils ont non seulement l'histoire en leur faveur, mais aussi l'esthétique. Mais le musée égyptien du Caire n'entre pas dans cette catégorie, il n'a pas d'antériorité historique ni de qualité esthétique. La question se pose pour d'autres grands musée du monde, très connu, occupant un bâtiment historique mais d'intérêt moindre. C'est le cas du British museum par exemple, qui pourrait faire partie des monuments du monde, mais dont les autres monuments de Londres font de l'ombre. reste ensuite les lieux géographiques. On peut se poser la question des lieux publics comme Times Square, à New-York, ou sont pendant londonien qu'est Picadilly circus. Peut-on estimer qu'il s'agit là de monuments ? La réponse est non, pour ce site, car on irait dangereusement vers une direction néfaste qui considérerait n'importe quelle avenue populaire comme un monument. Par contre, certaines places de ville sont très connues et répondent aux critères d'esthétisme et d'histoire, elles sont bien des monuments. On parle ici de la place rouge de Moscou ou de la place Tian an men de Pékin.

En ce qui concerne les sites naturels, on ne peut pas les considérer comme des monuments car ils ne s'agit pas d'ouvrages d'architecture. Ils le deviennent si l'homme modifie le site de façon à le façonner, mais la plupart des cas on ne peut pas les considérer comme des monuments. C'est le cas des chutes du Niagara par exemple, ou celles d'Iguazu ou les cataractes du Nil. On pourrait encore citer le grand Canyon, aux Etats-Unis, ou Ayers rock, le rocher si spécial du désert australien. Mais aucun de ces sites ne répond à la définition d'un monument.


Quels sont les critères pour définir la liste des monuments du monde ?

La réponse ne va pas de soi puisqu'elle dépend de chacun, et surtout de son environnement culturel. Certains pays sont plus ego-centrés, ça signifie que la population a tendance à ignorer les civilisations extérieures, et donc les habitants ne citeront essentiellement que les monuments des pays qu'elles occupent. C'est le cas des russes, par exemple. D'autres civilisations sont plus ouvertes. Les occidentaux ont tendance à privilégier les monuments que leurs sont géographiquement proches, mais pas seulement. Ainsi un monument sera d'autant plus cité qu'il est proche, mais aussi représentant le pays où il est. Ainsi un monument comme le Taj Mahal, symbole de l'Inde, sera souvent cité par les européens comme l'un des principaux monuments du monde alors qu'il leur en est éloigné. Alors que le fort rouge d'Agra, tout aussi connu des habitants de l'Inde, sera totalement ignoré.

Les Américains, eux, ont une vision partielle du monde qui dépend des relations qu'ils ont tissé au fil du temps avec leur pays. C'est ce qu'on appelle leur zone d'influence, une zone que l'on retrouve un peu partout dans le monde mais qui est particulièrement prégant dans le cas du pays de l'oncle Sam. Les civilisations asiatiques sont assez hétérogènes, avec des peuples particulièremetn ouverts sur le monde et donc sur la connaissance des monuments emblématiques, et d'autres très refermés. Il y a là une volonté politique d'ouverture, ou au contraire de fermeture du pays envers les voisins, et au-delà envers le reste de la planète.

Ceci dit, sur quels critères peut-on se baser pour connaitre les monuments du monde les plus connus, tout pays confondus ?

En fait la seule solution serait de fonctionner par sondage, en prenant dans chaque pays un panel représentatif d'habitants de milieux sociaux différents. Il faudrait que le panel d'un pays soit proportionnel en nombre aux autres pays, avec peu de représentants pour des petits pays et un grand nombre pour un grand. Et ça pour tous les pays. Autant dire que la tache est impossible... Il faut donc trouver une autre solution. Et honnêtement il n'y en a guère, car cette question revient surtout à établir la vision du monde de chaque population, puisque les monuments ne sont que des emblèmes des pays. On ne peut donc pas réellement établir de liste des monuments les plus connus au monde. tout au plus, on peut le faire pour un pays donné, voir une zone géographique élargie, comme par exemple les pays européens. Et là, il y a une méthode bien plus simple pour trouver cette liste : Se baser sur les nombreuses listes déjà existantes et en faire une synthèse. Ainsi, en Europe, la vision des principaux monuments du monde est plutôt celle des emblèmes de chaque pays, avec des pays plus représentatifs que d'autres. Voici les monuments symboliques des pays formant une liste des principaux monuments du monde.

  • Allemagne : Porte de Brandebourg
  • Belgique : Menneken pis
  • Bosnie : Vieux pont de Mostar
  • Danemark : La petite sirène
  • Espagne : Alhambra
  • France : Tour Eiffel
  • Royaume-Uni : Tower bridge
  • Grèce : Acropole
  • Italie : Tour de Pise
  • Portugal : Tour de Belem

Hors des frontières de l'europe nous pourrions décréter la liste suivante :

  • Australie : Opéra de Sydney
  • Brésil : Christ rédempteur de Rio
  • Chili : Statues de l'île de Paque
  • Chine : Grande Muraille
  • Côte d'Ivoire : Basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro
  • Egypte : Pyramide de Kheops
  • Etats-Unis : Statue de la Liberté
  • Inde : Taj Mahal
  • Israël : Mur des lamentations
  • Jordanie : Cité de Pétra
  • Mongolie : Statue de Genghis Khan
  • Pérou : Machu Piccu
  • Russie : Le Kremlin
  • Sénégal : Monument de la Renaissance africaine
  • Thaïlande : Temple du Bouddha couché

A noter qu'en Italie, le Colisée ou la fontaine de Trévise talonne la tour de Pise. C'est ça l'Italie ! Beaucoup de belles choses à voir ! La Chine a le même problème, avec une dispute entre la grande muraille de Chine et la cité interdite de Pékin, pour savoir lequel de ces deux monuments est le plus connus. Quand aux pays non cités, ce n'est pas qu'ils ne disposent pas de monuments, c'est juste que si l'on doit donner un emblème au pays, on ne se baserait pas sur un monument, mais plutôt sur une ville, un lieu, ou tout autre chose. Par exemple les Pays-Bas sont plutôt représentés par un moulin, mais il n'y a pas un moulin bien particulier qui serait l'emblème des Pays-Bas.

Cette liste aura toujours des défauts, elle ignorera toujours un monument important, mais si l'on doit se limiter à un par pays, et uniquement pour les monuments les plus connus, elle n'est pas si éloignée que ça de la vision qu'ont les européens des principaux monuments du monde.


La popularité des monuments par nombre de visiteurs

Il y a une autre méthode pour lister les principaux monuments du monde : On peut se baser sur le nombre de visiteurs. Cette méthode a pour inconvénient de ne pas prendre en compte les monuments inaccessibles, mais surtout elle est biaisée par le fait que deux monuments ne sont pas égaux dans leurs capacités d'accueil des touristes. Rien à voir entre la tour Eiffel, facilement accessible en plein coeur de Paris, et les statues monumentales de l'île de Paques, difficilement atteignables, même pour des visiteurs venant d'Amérique du Sud. Un troisième facteur d'inégalité entre les monuments du monde, en terme de capacité de visite : La structure du monument limite certains d'entre eux à une capacité maximale. Si le site du Machu Piccu peut accueillir des milliers de personnes, le Tower Bridge de Londres a une capacité réduite de quelques centaines de personnes maximum. quand à la Tour de Belem, au Portugal, impossible d'y entrer à plus de 120, ce qui forme des files de visiteurs parfois interminables ! Et enfin le critère le plus discriminant en terme de nombre de visites par monument, c'est avant tout la gratuité d'accès. Ainsi les monuments les plus visités au monde sont gratuits, ce qui est normal puisqu'ils accueillent non seulement les touristes, mais aussi les habitants de la ville où ils sont implantés, d'où un déséquilibre avec les monuments payants.

Ceci dit, si l'on veut connaître les monuments les plus visités au monde, en voici la liste.

  • Le temple Senso-ji, à Tokyo (30 000 000 visiteurs, payant)
  • La basilique Notre-Dame-de-Guadalupe, Mexico (20 000 000 visiteurs, grauit)
  • La cité interdite de Pékin (15 000 000 visiteurs, payant)Le Golden Gate (15 000 000 visiteurs, payant)
  • La cathédrale Notre-Dame, à Paris (13 650 000 visiteurs, gratuit)
  • La basilique Saint-Pierre, à Rome (11 000 000 visiteurs, gratuit)
  • Le musée du Louvre, Paris (9 300 000 visiteurs, payant)
  • Pyramide de Kheops (10 000 000 visiteurs, payant)
  • La basilique du Sacré-Coeur, à Paris (10 500 000 visiteurs, gratuit)
  • La grande muraille de Chine (9 000 000 visiteurs, gratuit)
  • L'opéra de Sydney (8 200 000 visiteurs, gratuit)
  • Le Palais royal de Bangkok (8 000 000, payant)
  • Lincoln Memorial, Washington (8 000 000 visiteurs, gratuit)
  • Le château de Versailles (7 500 000 visiteurs, payant)
  • Tour Eiffel, à Paris (7 000 000 visiteurs, payant)
  • Taj Mahal, Agra (7 000 000 visiteurs, payant)
  • Colisée, rome (6 000 000 visiteurs, gratuit)
  • Château de Versailles (5 900 000 visiteurs, payant)
  • Statue de la Liberté, New-York (4 000 000 visiteurs, payant)
  • Alhambra, Grenade (3 000 000 visiteurs, payant)
  • Tour de Londres (2 500 000 visiteurs, payant)
  • L'Arc de Triomphe (1 800 000 visiteurs, payant)
  • L'abbaye du Mont Saint-Michel (1 200 000 visiteurs, payant)
  • Le pont du Gard (1 201 000 visiteurs, payant)
  • Chateau de Chenonceau (875 000 visiteurs, payant)
  • Chateau de Chambord (750 000 visiteurs, payant)
  • Christ rédempteur, Rio-de-Janeiro (600 000 visiteurs, payant)


Voir aussi :

Liste des plus hautes statues du Monde par taille

Tous les monuments





Copyright 2013 - 2019 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Orientales. Auteur du site : Voir crédits.