Principaux évènements du Colisée


Construit durant le 1er siècle à Rome, le Colisée à une histoire longue qui prend ses sources dans une région fertile. Les multiples évènements qui lui sont associés prouvent que le génie antique, dans le domaine de la construction, étaient vraiment fort dans la mesure où cet amphithéâtre, le plus grand de l'empire romain, est toujours debout de nos jours. Et si on y regarde de plus près, ce n'est pas l'homme qui l'a détruit, ce sont essentiellement les catastrophes naturelles.

Le Colisée

Le Colisée

Voici donc les principaux évènements de son histoire, classés par ordre chronologique.

Lire l'histoire complète du Colisée.


Chronologie

Préhistoire

Une petite vallée

A l'époque préhistorique l'endroit où se trouve actuellement le Colisée était une zone de recueil des eaux de ruissellement. A la longue un petit étang s'est formé entre les colinnes.

508-44 avant JC

L'empire romain

C'est le temps de la République romaine. Dans les premiers temps de cette République les romains vinrent s'installer en bord du Tibre. Pour assécher l'étang ils construisirent des drains et remplacèrent ainsi les marécages par une ville. Les temples, les immeubles, les espaces publics apparaissent. La zone de l'ancien étang est à la jonction entre 4 secteurs de la Rome antique.

64

L'incendie de Rome

Le 19 juillet 64 un feu se déclenche à Rome. Il s'étend rapidement et consomme une grande partie de la ville, qui est alors détruite. La catastrophe dura 6 jours. Une fois éteint, l'empereur Néron commanda la cosntruction d'un palais sur le secteur de l'ancien étang. Il fit raser les ruines de cette zone et les remplaça par une série de belles maisons, des jardins, et même un lac artificiel. Ce lieu devient un symbole du pouvoir.

71

Début de la construction du Colisée

A la mort de Néron son successeur Vespasien ordonne que l'on rende au peuple la zone construite pour Néron. Son palais est alors détruit et remplacé par des bâtiments à l'usage du peuple. Le principal sera un grand amphithéâtre, un symbole du rassemblement du peuple.

80

Inauguration du Colisée

Vespasien meurt en 79, il ne verra pas son amphithéâtre fini. C'est son fils Titus qui l'inaugure, en 80 après JC. Il offre à cette occasion un spectacle gigantesque, une reconstitution d'une bataille navale.

81

Premiers travaux d'amélioration

Dès sa prise de pouvoir, l'empereur Domitien, frère de Titus, commande des améliorations au Colisée. Il fait construire le 3e étage et creuse l'hypogée, dans le sol de l'arène. L'hypogée représente les coulisses du spectacle, de là on pouvait faire monter dans l'arène ce que l'on souhaitait y voir.

IIe siècle

Premières réparations

C'est durant le règne d'Antoine, pendant le IIe siècle, qu'un feu se propagea à la ville. 350 maisons furent détruites mais cet incendie provoqua moins de dégâts que celui sous Néron, 3 siècles auparavant. L'incendie ayant atteint le Colisée des travaux furent engagés pour les réparations.

217

Second incendie

Un second incendie provoqua la destruction quasi-complète du Colisée, qui subit le 2 août 217 sa pire journée. L'incendie qui débuta ce jour là brûla pendant plusieurs jours les structures du bâtiment, surtout les gradins du 3e étage, en bois. Le bâtiment est alors en ruine, et l'empereur Macrinus dû lancer des travaux d'envergure qui durèrent 30 ans.

240

Seconde Inauguration

Ce n'est qu'en 240 que le Colisée fut suffisament avancé pour être inauguré. Nous sommes alors sous le règne d'Alexandre Severus, et il restera après encore de nombreuses réparations avant qu'il ne soit complètement restauré. Mais l'inauguration a quand même lieu, le bâtiment étant dédié aux Dieux.

250 et 254

Nouvel incendie

A deux reprises, en 250 et 254, un nouvel incendie se déclare au Colisée, qui est à nouveau endommagé. Mais les réparations seront plus rapides, à chaque fois.

262

Premier tremblement de terre

Un tremblement de terre second l'Afrique du Nord et l'Empire romain oriental, la secousse est violente. Les dégâts à Rome sont importants et le Colisée et légèrement touché.

404

Dernier combat de gladiateurs

Le dernier combat de gladiateurs au Colisée a lieu en 404. L'empereur Théodose s'étant converti au Christiannisme il ordonne la fin des persécutions des chrétiens ainsi que tout rappel au paganisme. Les combats de gladiateurs sont alors abolis définitivement.

410

Sacage de Rome

En 410 les Wisigoths déferlent en Europe, avec d'autres peuples germaniques. Les Wisigoths se déplacent sur Rome et provoquent le siège de la ville. Les romains, ne pouvant enterrer leurs morts à l'extérieur des remparts, convertirent le Colisée en grand cimetière. A la fin du siège, lorsque les Wisigoths parviennent à entrer dans la ville, ils la saccagent. Peu après on ajouta 2m de terre sur les tombes pour les ensevelir plus efficacement.

420

Restauration

Les co-régnants Honorius et Thédose II engage des travaux de restauration qu'ils paient sur leurs fonds propres. A partir de maintenant toutes les pierres effondrées seront récupérées pour être réutilisées, ce qui va détruire petit à petit des pans entiers du Colisée.

429

Nouveau tremblement de terre

Le Colisée subit un nouveau tremblement de terre en 429, sous Théodose II et Valentin III. De nouvelles réparations eurent lieu à cette occasion.

443

3e tremblement de terre

Quatre ans plus tard un nouveau tremblement de terre frappe Rome, le Colisée est à nouveau touché. Cette fois-ci c'est le préfet Lampadius qui fera faire les réparations sur son argent personnel.

455

Saccage des Vandales

Le peuple germain des Vandales arrivent à Rome et saccagent la ville pendant 15 jours, sous les ordres de Genseric.

470, 484, 508

Restaurations

La fin du Ve siècle voit une serie de restauration avoir lieu sur le Colisée. On en a des dédicaces grace à des pierres gravées, elles donnent la plupart du temps l'auteur des travaux.

523

Dernière chasse

C'est en 523 qu'à lieu la dernière chasse d'animaux au Colisée. Depuis le départ ce spectacle, assez prisé, consistait à observer comment les animaux "chasseurs" attaquaient leurs proies. Ce spectacle est désormais terminé.

VIe-IXe siècle

Le Colisée est délaissé

Pendant 4 siècles le Colisée ne sera plus utilisé, ni entretenu. Pendant ce temps différents évènements le marque : Une route est construite à travers l'arène, la vallée est partiellement comblée avec de la terre, et surtout on se servit des pierres pour d'autres raisons, comme la construction de bâtiments privés. Peu à peu le Colisée est défiguré. Au IXe siècle il est la propriété de l'église Santa Maria Nova.

IXe-XIIIe siècle

Le Colisée sert d'habitations

Peu à peu l'église aménage l'intérieur du Colisée avec des petits bâtiments, il fait des chemins entre les travées et organise la vie sur place. Des maisons y sont louées ou vendues. Sur la façade Nord une route est construite, pour améliorer l'accès au monument. Et pour la première fois on parle de "Amphitheatrum Colisei".

1084

Arrivée des Vikings

Les Vikings arrivent du Nord de l'Europe à Rome. La ville tombe rapidement dans leurs mains, ils se partagent les secteurs de Rome. Mais ils ne parviennent pas à cesser la guerre entre les différentes familles Vikings. L'une d'elle, les Frangipane, s'installe dans le Colisée.

1349

Tremblement de terre

En 1349 eut lieu un fort tremblement de Terre sur l'Europe. De nombreuses villes furent touchées, dont Rome. C'est à cette occasion que le Phare d'Alexandrie s'écroula définitivement en mer. A Rome le Colisée fut touché, mais il était déjà partiellement en ruine avant, de toute façon.

1382

Transfert de propriété

L'archiconfrérie du St Sauveur achète un tiers du Colisée, dont les deux autres tiers sont les propriétés de l'Eglise et du Sénat romain. Ils obtiennent en même temps les droits sur l'utilisation des matériaux. Cette archiconfrérie a toujours son insigne gravé dans la pierre du Colisée.

XVe-XVIIIe siècle

Destruction pierre par pierre

Jusqu'au XVIIIe siècle le Colisée sera petit à petit détruit, les pierres étant vendues pour la construction des maisons, palais et église de Rome.

1750

Premières mesures de protection

Considérant le Colisée comme un lieu symbolique de la persécution des premiers chrétiens le pape Benoit XIV interdit de poursuivre sa destruction. Il commence même des travaux de restauration destinés à embellir l'ensemble architectural.

1752

Pose d'un chemin de croix

L'archiconfrérie de Jésus et Marie organise la première procession dans le Colisée. Pour l'occasion un chemin de croix y est installé.

1798

Projet de parc archéologique

Les forces napoléoniennes conquièrent une partie de l'actuelle Italie et entrent à Rome. Ils administrent alors la ville et créent un projet de parc archéologique qui englobe tout le centre historique.

Début XIXe siècle

Travaux de sauvegarde

Durant la première moitié du XIXe siècle d'importants travaux de restauration sont entrepris. Ce sont les premiers travaux d'importance destinés à sauvegarder le monument. C'est à ce moment que furent construits les contreforts en brique qui délimitent les restes de la façade.

1874

Restauration

De nouvelles restaurations sont entreprises, ce qui permet de découvrir de nombreux vestiges encore inconnus à l'époque. Le chemin de croix est détruit. Le Colisée prend la forme que l'on connait de nos jours.



Voir aussi :

Description du Colisée

Visiter le Colisée





Copyright 2013 - 2017 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit. Pour distinguer les illustrations libres de droit des autres, consultez la page : Sources documentaires. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Catalanes. Auteur du site : Voir crédits.